Enquête nationale sur la détresse psychologique liée aux acouphènes



  • Enquête nationale sur la détresse psychologique liée aux acouphènes

     orion updated 12 months ago 16 Members · 47 Posts
  • mokaccino

    Member
    30 janvier 2018 at 22 h 50 min

    Bonsoir,
    Les neurologues qui se sont penchés sur le sujet affirment tous que le phénomène appelé “saillance” est de loin le problème numéro un dans la gestion de la pathologie.

    Alors au lieu de vous triturer le nombril et d’en souffrir, vous devriez écouter ce que vous dit votre entourage “c’est rien… c’est dans ta tête… c’est psychologique” et utiliser la force que vous insuffle ces affirmations pour tenter de faire de ce déni une force pour affronter un monde qui ne peut rien et ne fera rien pour vous.

    Si vous n’avez personne pour vous l’entendre dire sortez et parlez en à quiconque.

  • micmic

    Member
    6 février 2018 at 11 h 22 min

    @mokaccino
    ton post ne vaut vraiment pas une réponse ,mais je ne peu laisser dire des âneries pareilles
    surtout pour ceux qui soufrent depuis de nombreuses années de ces fléaux que sont l’hyperacousie et les acouphènes ,qui sont nullement psychologiques ,mais pathologiques suite à divers problèmes dont traumatismes sonores en priorité , intoxications médicamenteuses , viellesse , etc …
    une altération des cellules auditives n’est pas synonyme d’altération psychiatriques , je suppose et te souhaite que si tu as déjà des acouphènes ,un jour ils ne s’amplifient pas
    un acouphène d’intensité modéré se supporte assez bien tant qu’il n’évolue pas mais ,les années passent est parfois réserve des soucis de santé inopinés qui peuvent influer sur un organe déjà atteins que ce soit l’oreille dans notre cas ou les muscles ,le système digestif etc..
    point de psychologie la dedans si la dégradation est d’importance et que la médecine ne sait pas faire ,tu souffre et c’est tout ont à encore peu vu, de cancers ou de paraplégiques guérir par la seul force psychologique
    sans rancune salut

  • mokaccino

    Member
    6 février 2018 at 12 h 28 min

    Bonjour,
    L’aggravation des acouphène avec l’age est inéluctable pour tout le monde, la prévalence liée à l’age est médicalement irréfutable et en grande partie du aux dégradations normales du corps avec le temps qui passe.
    En matière de souffrance physique (douleur) ou psychologique (harcèlement sonore) la psychologie est une arme qui lorsqu’elle est bien maniée est une alliée redoutable.
    En médecine on s’en sert (hypnose, jeux pour détourner l’attention) pour diminuer les doses d’antalgiques lors des soins et personnellement quand je suis bien solide à ce niveau (pas toujours) j’arrive à endurer les soins dentaires sans anesthésie.
    Ceux qui viennent ici cherchent de l’aide, c’est pas en lisant des statistiques dramatiques et consternantes qu’ils vont aller mieux.

  • oreille-malade

    Member
    6 février 2018 at 14 h 58 min

    L’aggravation des acouphène avec l’age est inéluctable pour tout le monde

    Ce serait vrai si les acouphènes étaient uniquement une question de capacité auditive. Ce n’est pas le cas, donc cette affirmation est fausse. Ça, c’est positif 😉

  • didier

    Member
    6 février 2018 at 20 h 02 min

    bonjour
    je viens de regarder prévalence dans wikipédia
    je serais un peu moins idiot qu’hier
    après je ne sais pas si il est bien placé
    @mokaccino on est là pour se soutenir donc relax
    de toute façon personne comprends vraiment l’acouphène et l’hyperacousie .
    autrement on ne serait pas dans cette tourmente .
    bon courage à tous

  • mokaccino

    Member
    6 février 2018 at 20 h 29 min

    Pour parler simple, statistiquement l’apparition et l’aggravation des acouphènes est parfaitement proportionnelle à la perte de capacités auditives qui est elle même proportionnelle à l’age.
    Après on peut penser ce que l’on veut, mais avec l’age on perd aussi ses capacités à en juger donc le problème est résolu.
    En fait ce que moi je trouve positif, c’est de faire face à ses problèmes en trouvant un moyen de les dépasser, car tout le monde vieilli, même ceux qui n’ont pas d’acouphènes.
    Voila un point commun qui permet de partager et d’échanger, c’est transversal et intergénérationnel et totalement positif.
    DONC, je propose à tous les acouphéniques de plaindre les gens qui n’ont aucun problème de santé, par ce que eux ils tomberont de plus haut quand sonnera l’heure des petits tracas de l’age.

  • oreille-malade

    Member
    6 février 2018 at 23 h 13 min

    Ton discours est l’exact opposé de celui des “spécialistes des acouphènes”, qui disent que l’acouphène diminue nécessairement avec l’âge, le cerveau apprenant à le mettre “sous cloche”, au second plan.

    Au final, impossible de faire des généralités 🙂

  • mokaccino

    Member
    7 février 2018 at 9 h 45 min

    Ce penchant pour les chiffres vient de la période ou je pensais à une reconversion professionnelle dans l’audiologie, je passais mes journées à lire des publications médicales et à fabriquer des prothèses auditives.
    Ceci étant dit je n’empêche personne de croire ce qu’il a envie de croire mais l’audiologie moderne se fout des errements psychologique des subjectivistes.
    Après si certaines personnes mettent beaucoup de temps à passer le cap dans leur tête c’est qu’ils sont fragiles dans ce susdit espace sombre et clos et qu’ils deviennent vieux avant d’avoir compris.
    Nourrir le monde de mensonges est le meilleur moyen des les freiner dans l’évolution positive de leur problème, car ils vont s’attendre à ce que ce problème se règle tout seul avec l’age alors qu’il va empirer.
    D’un point de vu biologique il me semble que la seule chose qui s’améliore avec l’age c’est… rien du tout à part la culture peut être, les mensonges habituels qui résistent au temps et qui nous font de plus en plus marrer, je vous le donne en mille : il parait qu’a pâques d’immenses cloches de la taille d’un immeuble passent dans le ciel et qu’il se met à pleuvoir des œufs en chocolat.

  • didier

    Member
    7 février 2018 at 11 h 32 min

    En matière d’acouphène et hyperacousie mieux vaut se baser sur du vécu .
    je connais des membres de ma famille qui ont eu des acouphènes vers 50 ans puis ont disparu tout seul maintenant ils ont 70 ans et cela n’est pas revenu . Après il y a des cas inverses. Donc oui quand on vieillit notre santé générale décline .mais pour l’acouphène tout les scénarios sont possibles (ou peut-être pas)
    @mokaccino je te conseille d’aller poster sur France acouphène ou info acouphène je pense qu’ici on n’est pas à ton niveau et tu va t’ennuyer .
    bon courage

  • micmic

    Member
    7 février 2018 at 11 h 44 min

    les seuls spécialistes des acouphènes ,c’est surement pas dans le corps médical qu’ils se trouvent vu l’inconnu que cela représente pour eux
    les vrais spécialistes se sont ceux qui les subissent dans toutes leur diversités , et ,qui répondent à aucun raisonnement scientifique et notamment neurologique , du moins pour l’instant
    ( que ce soit en intensité ,en variabilité de fréquences , en réponse aux bruit ambiant etc…)

  • mokaccino

    Member
    7 février 2018 at 14 h 51 min

    Ils savent tout et plus encore.
    Il-y-a des groupes de travail en milieu hospitalier un peu partout en France.
    Un petit exemple chez nos amis Anglais :

    Master Class sur le traitement des acouphènes et de l’hyperacousie
    http://www.tinnitustherapy.org.uk/CourseSpecFrench.html

    Destiné aux :

    Audiologistes
    Audioprothésistes
    Psychologues
    Psychiatres
    Neurologues
    Otologistes
    Logopèdes
    Orthophonistes
    Ergothérapeutes
    Travailleurs sociaux

    On n’a pas fini d’entendre tout un tas de théories.

  • titileterrible

    Member
    18 février 2018 at 19 h 40 min

    Master Class sur le traitement des acouphènes et de l’hyperacousie

    Tu sais quoi Mokaccino, j’ai un doctorat en informatique. Pendant mes études d’ingénieur j’ai moi aussi suivi pleins de matières équivalentes à des Master Class de 5 jours pour valider UE sur des laguages obsolètes et des théories fumeuses enseignées par des profs de fac qui en sont pour beaucoup d’entre eux toujours à l’informatique de Papa (tu sais, l’époque des cartes perforées…). C’est a peine s’ils savent coder une page web…

    De la à dire qu’en informatique “je sait tout et plus encore” et bien il y à de la marge. Et ce qui vaut pour moi, docteur en informatique, vaut aussi pour 99.99% des professionnels de santé… Donc de là a dire “ils savent tout et plus encore….” n’est que le reflet de tes croyances, mais certainement pas de la réalité.

    En matière de souffrance physique (douleur) ou psychologique (harcèlement sonore) la psychologie est une arme qui lorsqu’elle est bien maniée est une alliée redoutable. […] je suis bien solide à ce niveau […] j’arrive à endurer les soins dentaires sans anesthésie.

    A mon humble avis, tu oublies juste que, contrairement à toi qui doit avoir la chance d’être doué pour ça ou à certains moines bouddhistes ou yogi qui ont 20 ans de pratique de la méditation derrière eux, tout le monde n’est pas forcément capable d’une telle maîtrise et ne le serons jamais pour des raisons aussi bien psychologiques que physiologiques ou culturelles..

    Quand à l’hypnose, si c’était aussi efficace pour les acouphènes que pour la douleur (et encore, pas sur toutes), je crois que ça se saurai…

    Il-y-a des groupes de travail en milieu hospitalier un peu partout en France.

    Exact… Combien ??? Moi j’en vois pas plus d’une dizaine à tout casser… Soit allez, disons pour 5/7 professionnels par équipe, cela fait à peine 100/150 personnes vraiment concernées en France, charlatans compris. Toi qui avoue avoir un penchant pour les chiffres, médite un peu là dessus. Compte-tenu du nombre d’hopitaux et de praticiens en France, ORL compris, c’est encore la préhistoire…

    Donc quand on dit que le corps médical s’en fout et n’y connais rien, c’est statistiquement une réalité.

  • micmic

    Member
    18 février 2018 at 20 h 10 min

    @titileterrible
    ta théorie est tout à fait en accord avec les faits que chaque acouphéniste et hyper ac peuvent constater
    c’est à dire un échec médical total ,du moins pour l’instant, donc une sorte de lassitude des chercheurs et surement des mécènes, face au blocage sur ce ce domaine ,alors que presque tous les autres ont fait des des avancées extraordinaires
    confronté à des acs et hyperacs hyper invalidant , j’ai eu le temps de voir tous les corps médicaux et paramédicaux sans ressource face à cette souffrance ,qui en plus est difficile à faire admettre en tant que telle

  • didier

    Member
    18 février 2018 at 20 h 26 min

    on n’est pas sorti de l’auberge

  • mokaccino

    Member
    18 février 2018 at 22 h 53 min

    “n’est que le reflet de tes croyances, mais certainement pas de la réalité”
    Je parle des études cliniques menées par des gens qui n’ont rien à vendre ni à défendre, pour ce qui est des théories il faut bien adhérer à quelque chose.
    Mais insinuer que que la psychologie n’est pas la seule arme face aux acouphène est une attitude très en dessous du master-class.
    Plus encore, la crétiniser, est encore un niveau en dessous du dessous.


Viewing 16 - 30 of 47 posts

Log in to reply.

Original Post
0 of 0 posts June 2018
Now