Différence hyperacousie / recrutement



  • Différence hyperacousie / recrutement

     orion mis à jour il y a 1 mois, 4 semaines 5 Membres · 35 Articles
  • yoccoccinelle

    Member
    13 mars 2018 at 20 h 22 min

    Bonjour à tous,

    J ai déjà posté il y a quelques années…, suite à un traumatisme sonore… j ai connu acouphène et hyperacousie. Puis cela s est amélioré, mais sans pouvoir supporter les ambiances bruyantes. Il y a 5 mois, j ai fait une surdité brusque par traumatisme sonore. Bref… nouvelle descente aux enfers, et des symptômes qui ne ressemblent pas à ceux d il y a quelques années. D’où ma question, à vous tous qui parlez d’hyperacousie ou qui en ressentent les effets, pourriez-vous me décrire vos symptômes, ce qui vous fait dire que c est de l’hyperacousie…
    Et surtout quelqu’un connaît-il la différence entre hyperacousie et recrutement ? (en terme de symptômes, de ressenti, ou d explication scientifique/ médicale)
    Comment savez vous que vous avez de l’hyperacousie (pour ceux qui en ont, ou en ont eue), et qu’il ne s’agit pas en fait de recrutement ???

  • orion

    Member
    13 mars 2018 at 21 h 08 min

    Bonsoir Yoccoccinelle,

    eh bien si vous arrivez à obtenir une réponse claire, je dirai bravo !

    Je cherche les vraies distinctions depuis un moment.

    L’hyperacousie m’a été diagnostiquée par un médecin (pas par moi, quoi).

    En 2016, un audioprothésiste m’a fait un test audio pour déterminer s’il s’agissait de recrutement ou d’hyperacousie en cafouillant un peu sur ses explications.
    Le test en question, c’était les seuils de tolérance.

    Mon audioprothésiste actuel m’a dit que quand je deviendrai sourde, je risquerai toujours de souffrir d’hyperacousie tout en évoquant immédiatement la notion de recrutement auditif.

    Bref, j’ai l’impression que ces deux notions ne sont pas bien définies et distinguées, à part sur un point : le recrutement ne touche que les personnes sourdes (cellules cillées externes endommagées).
    Point commun entre mon hyperacousie et le recrutement : les sons sont perçus amplifiés.

    Je pense que le recrutement est un peu défini, et pas trop l’hyperacousie.
    D’où ambiguité.

    Et par conséquent, le discours suivant auquel j’ai eu droit (en gros) : si pas de surdité, il s’agit d’hyperacousie, et l’hyperacousie c’est psychologique (je pense que certains considèrent que l’hyperacousie est la phonophobie, sans le dire).
    Je pense qu’on est pas rendu…

    On t’a diagnostiqué du recrutement ?

    Cordialement.

  • yoccoccinelle

    Member
    13 mars 2018 at 22 h 06 min

    Merci Orion

    Je précise le pourquoi de ma question..
    2010 un trauma, puis des rechutes les années qui suivent.. à chaque fois pendant quelques mois, je cumule douleurs, et gêne auditive qui se traduisent auprès de mon entourage par “par pitié parle moins fort” mais avec l impression que ça vient de la tête comme un dérèglement nerveux, ou comme quand on a une migraine, ou une gueule de bois… exemple typique : le sachet qu’on froisse, insupportable, ça résonne, et fait mal à la tête et aux oreilles ! tous les hyperacousiques connaissent ça il me semble… sensation de gêne sur les voix fortes, impossibilité de supporter le chant des oiseaux, à chaque fois j ai eu ça, et en quelques mois ça se résorbait tout seul….
    Mais là après cette surdité brusque (mais je précise que d’apres l’orl j ai tout récupéré) l oreille blessée amplifie, les sons sont moins clairs, moins purs, moins cristallins, mais je n ai aucune douleur à cette oreille, vraiment aucune douleur (contrairement à ce que je cite plus haut), mais j entends incroyablement plus fort. Exemple trotteuse de ma montre, un petit tic tic tic à droite et un affreux CLOC CLOC CLOC très grave et très fort à gauche…. un cauchemar, les bruits m agressent, j ai l impression que je vais faire un arrêt cardiaque tellement c est angoissant d entendre comme cela ( mais je précise sans douleurs)… en revanche j ai des douleurs de type névralgie du trijumeau (une première pour moi! ) donc dans les joues, le cou, les lèvres..)

    Et du coup j entends incroyablement bien. Capable de suivre des conversations dans une autre pièce qu avec l autre oreille je n entends pas; c est comme si j etais devenu sourde de l autre oreille, alors que ce n est pas le cas…

    En fait si je pose cette question c est parce que je me dis que l hyperacousie peut guérir spontanément ou avec une trt, mais pas le recrutement, d où l intérêt de savoir…

    Mon orl dit que j entends à – 10 décibels… que j ai l ouïe fine… pourtant un jour il m a fait passer le test des otoémissions acoustiques (mesure des cellules ciliées externes) et là il m a dit “maintenant je comprends mieux, il y a un problème chez vous au niveau des cellules ciliées externes, je comprends où sont les lésions); pourtant mes oreilles n amplifiaient pas à ce moment là)..
    je crois que je préfère avoir des douleurs mais avec des oreilles qui entendent normalement…(au moins quand il y avait des douleurs je me disais l oreille est inflammée, ça n est pas l’état définitif de l’oreille, en revanche sans douleurs, j ai peur qu il s agisse d une restructuration neuronale de l oreille interne, avec un caractère définitif…

    du coup je me demande si la trt marcherait sur moi en sachant que je n ai pas mal et que je ne cherche pas à désensibiliser mon oreille, mais que je voudrais juste entendre à nouveau normalement c est à dire moins fort….

    Apres dans le livre “tortured by sound”, l auteur parle de sons très forts, amplifiés, et pourtant elle en est guérie grâce à une trt…

    (bon je viens de faire un roman, mais ça fait du bien de poser ça quelque part…)

  • yoccoccinelle

    Member
    13 mars 2018 at 22 h 25 min

    et petite précision, après les précédents traumas, j avais des distorsions auditives qui se sont toujours résorbées d’elle mêmes en quelques mois, je n entendais pas plus fort mais c était déformé… c est toujours passé tout seul avec le calme pendant plusieurs mois…. d ailleurs ça me fait me souvenir qu il m est déjà arrivé d entendre plus fort comme maintenant, mais ça passait, en maximum 2 mois, mais là ça fait 5 mois…. et j ai l impression que ça ne fait qu empirer….

  • orion

    Member
    18 mars 2018 at 10 h 34 min

    Coucou,

    je t’ai répondu par MP. 🙂

    Je continue ici : si je t’ai répondu au dessus, c’est bien car j’ai une hyperacousie d’intensité (entre autres). Et que c’est pour cette raison qu’on m’a parlé de recrutement auditif (les deux sont assez similaires).

    Il faudrait éclaircir cela avec un spécialiste car ton ORL a dit que tu as des lésions au niveau des cellules ciliées externes. Ce qui caractérise le recrutement auditif.
    Par ailleurs, à ma connaissance, le recrutement se soigne, me semble-t-il.
    Comment ? je ne sais pas.
    Tu pourrais peut-être poser la question dans le forum de FA.

    Concernant la TRT, ce n’est que mon avis, si tu as une amplification des sons faibles (tic tic tic de la trotteuse), le bruit blanc risque de t’irriter, voire te paniquer.
    Car la TRT consiste (entre autres) à entendre un bruit blanc faible, mais justement, tu es gênée par des bruits faibles.
    (J’ai une hyperacousie d’intensité déclenchée à plus hauts niveaux sonore que toi, et parfois le GBB à 20 db augmente la perception d’un de mes acouphènes alors que ce n’est que 20 db.)
    Tu peux toujours essayer (il y a la possibilité de tester pendant un mois), mais je n’y crois pas trop.

    Bon. Tiens nous au courant, nous avons de sacrés points communs (j’ai aussi une audition très performante sur la plupart des fréquences, dont du -10 db ;)).

    Courage !

  • kael

    Member
    24 mars 2018 at 23 h 16 min

    Salut

    Je ne connaissais pas le recrutement.
    Pour la restructuration neuronale de l’oreille interne, je crois que rien n’est jamais définitif avec le cerveau, sauf si tu avais 95 ans, et encore.
    Il me semble qu’il y a toujours une plasticité cérébrale possible, même lorsque le cerveau est gravement endommagé. Ca peut etre très long, le temps de recréer des connections, mais ce n’est jamais figé (à confirmer).

    Après il peut y avoir des problèmes fonctionnels, comme avec un sevrage de benzo ( et non structurels si je ne dis pas de bêtise). Et la, c’est très long, voire ca bouge difficilement.
    Autrement dit les neurones sont ok, mais ne fonctionnent plus comme ils devraient, souvent c’est a cause d’un excès de glutamate (trauma sonore, sevrage de benzo, hyper excitation de l’oreille interne, dérèglement, etc…).

    Est ce que tu te protèges beaucoup (protection auditive même chez toi, casque anti bruit..)?

    Concernant l’hyperacousie, les symptômes que tu as décrit me correspondent : un plastique froissé est insupportable, une torture, comme si j’avais une enorme migraine, ca peut résonner dans la tête pendant de longues minutes, voir plus d’une heure, avec douleurs dans le crane et aux oreilles, sensation de mal être, fatigue, parfois légère nausée. D’ailleurs, souvent, après un son que je ne supporte pas, jai une migraine pendant plusieurs heures.
    Ça m’a l’air donc d’être un sacré dérèglement neuronal aussi.
    Assez souvent, j’entends tout plus fort, et ça depuis plus d’un an. Mais ca fluctue. Si je me surprotége, j’entends plus fort. Alors, j’essaie de ne pas me surprotéger, mais c’est délicat quand des sons comme les plastiques te vrillent la tête, résonnent etc…
    J’ai vraiment du mal avec certains sons, notamment les plastiques et aigues. Mais en m’exposant tout doucement, j’ai l’impression que ca commence a aller mieux, mais c’est pas encore gagné. En fait, beaucoup de sons, même pas forts, me dérangent : le chant des oiseaux dehors, alors que je suis chez moi, la télé du voisin, la pluie sur les puits de lumière, si on parle trop (je ne supporte que quelques minutes de conversation, mais ensuite, je ne sais pas si ce nest pas de la phonophobie, car je fais toujours attention de ne pas me retrouver dans l’état dans lequel j’étais lorsque j’ai fait ma grave crise de panique, avec déréalisation).

    Il ya plus d’un an, lorsque j’ai eu un nouveau trauma qui a énormément aggravé ma situation, trauma pourtant assez léger (discussion de famille), j’entendais des sons déformés, j’avais des douleurs surtout aux oreilles, je ne supportais plus les sons de la télé, mais la voiture ca allait à peu près, les voix aussi. C’était surtout les aigus.
    Puis, ca a commencé a se rétablir en janvier 2017, mais ensuite, sans doute à cause du stress et d’un manque de magnésium, j’ai eu des myoclonies dans l’oreille et j’ai fait au bout de 3 jours une énorme crise de panique, trouble anxieux, déréalisation, etc…
    On m’a alors donné une benzo temesta.

    Je prend cet anxiolitique depuis plus d’un an.

    Il m’arrive aussi d’avoir parfois des surdités brusques qui durent en général quelques secondes à quelques minutes, avec gros acouphène voire douleur. Mais ca revient toujours a la normale.
    Une dernière chose, pour traiter une dépression suite à cette situation, je prends du tryptophane, et je pense que ca m’aide un peu car j’ai moins mal à la tête lorsque jen prends. Et mo humeur s’améliore unnpeu.

    Voilà, j’espère t’avoir aidé.

  • orion

    Member
    25 mars 2018 at 12 h 36 min

    J’ai demandé à mon audioprothésiste la différence entre recrutement auditif et hyperacousie.
    Il m’a parlé de la «surdité de perception» dans le cas du recrutement.
    La plupart des sourds (hypoacousiques) qu’il traite font du recrutement.

    Le recrutement est un pincement de l’audition. Sous certaines fréquences, les gens n’entendent pas bien ou pas. Et un peu au dessus, ils ont l’impression que tout est trop fort.

    J’ai oublié de demander comment on règle ce souci.

    Mais il est évident que c’est en redonnant de l’audition.

    Est ce que tu te protèges beaucoup (protection auditive même chez toi, casque anti bruit..)?

    demande Blendman.

    Très bonne question. 🙂

    Un peu avant de faire des acouphènes et de l’hyperacousie d’intensité en 2012, je venais de passer 7/8 ans à mettre des boule-quiès toutes les nuits à cause de voisins bruyants.
    Et la journée, souvent casque au travail.
    En 2016, avant la rechute, je mettais souvent le casque au travail (je ne supportais plus le brouhaha continu en open-space).
    Je me souviens qu’en 2016, me trimballer dehors avec les boule-quiès rendait mon hyper plus difficile à vivre.

    Yoccoccinelle, à toi. 🙂

  • yoccoccinelle

    Member
    25 mars 2018 at 16 h 20 min

    mais je viens d envoyer une réponse, elle n apparait pas ..!!!!!

  • yoccoccinelle

    Member
    25 mars 2018 at 16 h 21 min

    bizarrement celle là apparait, et je n ai pas fait de copier coller (colère)….

  • yoccoccinelle

    Member
    25 mars 2018 at 16 h 22 min

    c était un long message je recommence tout à l heure….


Viewing 1 - 10 of 35 posts

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant