Rhume grippe et acouphènes – traitement

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    Usager supprimé

    Membre
    11 novembre 2017 à 14 h 15 min

    Bah j’entends un peu mieux, et selon l’orl, je ne devrais plus avoir qu’un problème de surdité de transmission, la petite perte qu’il avait détecté en testant la cochlée, serait entrain de disparaître (les lésions inflammatoires seraient entrain de guérir), donc je n’aurai plus de surdité de perception. Au niveau de l’acouphène, il m’est arrivé qu’il disparaisse et selon l’ORL, il pourrait disparaître définitivement et toi ca va avec ton acouphène?

  • 62b074ef52ae1 bpthumb

    mily

    Membre
    11 novembre 2017 à 20 h 52 min

    wow super nouvelle tout ça 🙂 qu’as tu pris pour en arriver à cette progression ? Moi j’ai un soucis de trompe d’eustache, là je suis très enrhumée alors ça n’arrange pas les acs mais avec les corticoides l’inflammation dégonfle ouff. je suis à 6mois d’acs mais ils sont aléatoires au niveau de leur intensité.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Fwww.oreille malade.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2020%2F05%2Favatar

    Usager supprimé

    Membre
    14 novembre 2017 à 17 h 58 min

    solupred (1 mg/kg pendant 16 jours), oflocet (2 doses par jour, pendant 17,5 jours), nootropyl 3×800 mg, tanakan 6cp/j, ostéopathe pour la cicatrisation (1 séance, je dois l’appeler), des relaxants musculaires pour ma mâchoire (3cp/j pendant 8 j), laroxyl (5 gouttes par jour, depuis fin septembre), Xanax (des doses variant depuis le 8 août de 0.125 mg à 1 mg), aerius, monteluklast, innovair, spray nasale à l’eau de mer, nasacort et beaucoup de repos auditif (je ne suis quasiment pas sortis de chez moi), je cherche encore des traitements à prendre (je vais aller voir le dentiste pour commencer), je n’ai pas de caissons (je n’ai pas demandé, en raison de mon tympan perforé mais je vais demander), après comme je me suis fait opérer de l’oreille, mon audition revenait au fur et à mesure que les lésions inflammatoires, le liquide etc…disparaissaient avant le trauma sonore, donc le nouvel ORL pensait que ce n’est pas réellement un trauma sonore, mais un dérèglement dû à l’opération, l’exposition au bruit auraient raviver les lésions inflammatoires selon moi, possiblement perforer le tympan et bouger les osselets. Pareil, ils n’arrêtent pas de varier, c’est chiant, mais en même temps, c’est bon signe, car ils peuvent disparaître, c’est ce qu’a m’a dit un ORL. C’est chiant d’être enrhumer.

Page 2 of 2