Trauma sonore = baisse d’audition ?

Est-ce qu un traumatisme sonore s’ accompagne forcément d’ une baisse de l’ audition ? Tous les médecins que j’ai vu me disent qu’ils ne voient pas de traces d’ un traumatisme auditifs car les examens effectués sont normaux audiogrammes comme scanner . Merci de me répondre !


Meilleure réponse :

Question très intéressante car on se l’est tous posée à un moment ou à un autre. Elle appelle deux réponses.

Trauma sonore et régénération des cellules ciliées

Par définition, un trauma sonore signifie que des cellules ciliées (cellules de l’oreille interne) ont été endommagées. Il y a donc eu baisse d’audition. Selon la gravité du trauma sonore, certaines vont pouvoir se régénérer (c’est d’ailleurs pour aider cela que des vasodilatateurs type Vastarel sont souvent prescrits, même si l’effet n’a jamais été clairement avéré), mais d’autres vont mourir. Si la trauma sonore est bénin, il peut donc n’y avoir aucune baisse d’audition à l’issue du phénomène de régénération des cellules ciliées endommagées.
Autrement dit : un trauma sonore signifie nécessairement une baisse d’audition, mais cette baisse peut n’être que transitoire (temporaire).

Baisse d’audition : comment la mesurer ?

L’autre point concerne tout simplement la mesure de la baisse d’audition. Un audiogramme est forcément TRES approximatif car il s’agit d’un test totalementsubjectif. On soumet des sons à une personne et celle-ci indique si elle le perçoit ou pas. Deux gros problèmes :
  • la prĂ©sence d’acouphènes, dont la frĂ©quence, on l’admet communĂ©ment, se situe Ă  proximitĂ© de celle traitĂ©e par les cellules ciliĂ©es endommagĂ©e, rend difficile la perception des sons lorsque ceux-ci deviennent assez faibles. Comment savoir si on a rĂ©ellement perçu un son lorsque celui-ci est noyĂ© dans ses acouphènes ?
  • les audiogrammes ne se font que sur 4 ou 5 frĂ©quences. De plus, les frĂ©quences testĂ©es ne se trouvent que dans le spectre de la comprĂ©hension de la voix humaine.Or, on le sait, les cellules qui traitent les sons aigus sont gĂ©nĂ©ralement les plus exposĂ©es. Un audiogramme peut donc se rĂ©vĂ©ler parfait sur les frĂ©quences testĂ©es mais il peut y avoir une baisse d’audition dans des frĂ©quences plus Ă©levĂ©es.
Il existe bien entendu des examens sensés permettre une mesure objective de la baisse d’audition mais on peut raisonnablement penser qu’ils ne décèleront rien si celle-ci est très faible.
Une seule certitude donc dans votre cas : si baisse d’audition il y a, elle est très faible. Mais on sait que l’intensité des symptômes liés à un trauma sonore n’est pas directement proportionnelle à l’intensité de la baisse d’audition !

Autre réponse :

A lire aussi :  LĂ©gère sensation de vertige

Coucou Laurent, après un traumatisme sonore (concert) à l’âge de 15 ans, j’ai une perception des aigus diminuée et gênante pour les conversations (surtout s’il y a un fond sonore). J’ai maintenant 32 ans, je suis allé voir un orl, et il s’est averé après un examen complet (audiogramme compris), que j’avais une forte baisse d’audition pour les sons supérieurs à 2khz, de mémoire (j’entends donc comme une personne de 60-70 ans ;-).

Je ne sais pas si je suis un cas grave, mais en tout cas, la baisse est bien mesurable à postériori (je n’étais pas allé voir de spécialiste avant), et irréparable puisque l’oreille interne est touchée.

Je précise que je n’ai pas pris de second avis

 

 

 

 

Articles liés

RĂ©ponses