Ma détresse

bonjour,

j’écris car je me trouve dans une détresse totale et sans réponse…

j’ai 21 ans, il y a 4 mois j’ai commencé a avoir des sifflement dans les oreilles et je suis allée voir directement un ORL. Apres examen, celui ci me dit que je n’ai aucune lésions, et que j’entends tres bien mais que ça arrive aux gens d’avoir des sifflement, en revoir. Je suis restée seule avec mes acouphenes et une incompréhension totale.

je n’en peux plus je suis fatiguée de cela, mon entourage ne comprend pas ce que je subis tous les jours. j’ai fait des séances d’hyptnose sans résultat.

je ne sais pas d’ou ca vient et je ne sais pas comment y remedier. je rejette a présent mon corps je le déteste, il me donne envi de vomir. j’ai peur de devoir mettre fin a mes jours pour retrouver du silence …

MERCI

 

PS: j’ai subit une agression un mois avant le début de mes acouphenes mais je m’en fiche complétement a présent.


Meilleure réponse :

Bonsoir Astride. Je souffre d’acouphènes depuis 1991. Subitement tout comme toi. Au début j’ai eu le même sentiment de détresse d’autant que mes médecins ne sont absolument pas des psychologues !! Mes maux ont démarré par l’oreille droite et par moment les acouphènes sont bilatérales.

Les sifflements sont bien plus intenses lors d’une grande fatigue ou d’une montée de stress.

Après des traitements onéreux avec toute une liste de médicaments qui n’ont servi à rien, j’ai eu la chance de tomber sur un généraliste qui souffre d’acouphènes également. Et en fait pour éviter le stress nous prenons un calmant dont je ne peux donner le nom car il est malheureusement interdit à la vente en France depuis Janvier de cette année. Totalement stupide puisque il a été commercialisé durant au moins 30 ans… La raison de cet interdit est simple. Des drogués en prennent quasiment 60mg par jour alors que ma dose est de 2mg!!! une ineptie totale . Mais c’est ainsi. Je vais donc en Allemagne à 10km de chez moi avec une ordonnance simple du médecin.

Ce produit me permet de pondérer les sifflements de l’ordre de 40% en temps normal. Déjà pas mal. Par contre avec un gros stress ou une fatigue importante les sifflements se font puissants.

La solution est dans la gestion de cette souffrance avec l’aide de ce médicament. Pas simple. Mais svp, ne va pas tout de suite dans les extrêmes. Je sais aussi que même l’entourage proche ne peut comprendre le mal être engendré par ces sifflements permanents.

J’ai une relation qui a le même souci. Il a tout essayé , médecine classique, magnétiseur, acupuncture et j’en passe. Résultat 0. Mais il a trouvé le seul endroit ou l’on fait vraiment de la chirurgie sur les acouphènes. Il s’agit de l’hôpital de Reims. Je suis en attente de ses résultats et j’y vais bien entendu s’il a pu aboutir.

Je me permets de te donner mon adresse mail si tu souhaites en savoir plus. [email protected]

Courage et surtout essaie de prendre en compte ces sifflements comme faisant partie intégrante de  toi. Car plus tu refuses la situation, plus tu seras en situation de stress avec pour résultat des sifflements puissants.

A bientôt, Frank.


Autres réponses :

Je ne saurais que te conseiller d’aller voir un acuponcteur qui pourra travailler sur ces sifflements mais aussi sur tes angoisses.

A lire aussi :  Plus d’horizon ici, à en faire mal aux yeux…

La passe que tu traverses est très difficile mais il ne faut pas pour autant envisager des solutions aussi radicales. Tu trouveras à un moment ou un autre des gens qui comprendront le problème et pourront te donner des conseils.

Il faut t’entourer et parler pour évacuer la pression. Cela devrait t’aider. Step by step, tu retrouveras des appuis.


il te faudras beaucoup de patience pour t’habituer, ton cerveau te joue de mauvais tours, se sont des illusions auditives, va voir d’autres ORL ppour trouver la cause véritable, quand à ton entourage, montre leur avec des reportages, (sur le net il y’en a des biens!) et parles en!

NON ta vie n’est pas finie!!! ne rejette pas ton corps! il faut que tu mettes tout de ton coté pour trouver un semblant de silence, et apprivoiser tes bruits! nous sommes beaucoup a être comme toi, et certains mêmes ont des symptomes plus importants! courage et pense à toi avant de penser aux autres!


bonjour

j’ai moi aussi des acouphènes sifflements stridents (équivalents à 8000Hz je suis aller voir un audio-prothésiste qui a pu le mesurer) depuis aout 2009 totalement lâcher par le corps médical,les ORL.. car j’en ai vu deux en 8 mois ,le dernier après tous les examens( même l’IRM) car pas de perte d’audition juste des acouphènes subjectifs qui m’ont conduit à une dépression sévère depuis le 24 mai 20010 et j’ai commencé ce que j’appelle mon parcours du combattant ….

je travaille dans un restaurant de collectivité les premières semaines je n’ai pas compris ce qui m’arrivais j’étais devenue une pile électrique même fatiguée il m’étais impossible de dormir la nuit dans la calme je m’entendais plus que ça ..avec des crises d’angoisse le seul remède que je me suis trouvé pour tomber de sommeil c’était une hyper-activité dans la journée ,mauvaise idée …j’ai tenu 10 mois et je me suis écroulé.en février 2010 plusieurs sympthomes sont apparus  les vertiges ,la sensation d’avoir une pression intra-crânienne,une tension musculaire dans la nuque et les mâchoires à force d’être crispé j’ai fais des crises de bruxisme je me suis casser 3 molaires avec la pression de mes mâchoires le peu que je dormais.je ne supportais plus les bruits stridents comme les sirènes certains bruits de moteurs…je le ressentais les bruits  du quotidien comme très agressifs ,j’en avais des pertes d’équilibre. j’ai cru que je devenais folle .tous les symptômes ont été traité par traitements médicamenteux par mon médecin traitant qui m’a envoyé vers un ORL avec un courrier le 8 mai …j’ai consulté le 12 mai l’ORL,le 24 mai j’ai péter les plomb au travail,en arrêt maladie le jour même..

l’ORL de mon hôpital qui m’a refait des examens auditifs avec l’IRM le 7 juin 2010 résultat acouphènes subjectifs pas de lésions mécaniques ni de neurinome, il n’a que constaté ma détresse ” je ne peux rien faire ,essayer de faire des séances d’acupunture,il peut y avoir une amélioration parfois chez certains patients  ne rester pas comme ça consulté un psychiatre il peut vous aider” ce sont ces mots …un RDV pris a été pris la secrétaire en a compris l’urgence mais pas avant  le 9 aout,un mois pendant lequel je voulais plus sortir de chez moi ,j’étais au plus mal avec un envie de mourir,me supprimer été le moyen de tout stopper ..2 amies et ma fille sont venues à tour de rôle pour pas me laisser seule j’ai même vu un magnétiseur qui m’a fait des massages pour me délasser de toute ces tensions,pour m’ apaiser et j’ai pu dormir comme une souche pendant plusieurs heures d’affilées quelques jours seulement. le 9 aout l’explication du psychiatre fût simple,les troubles sont causés par les ondes électriques que perçois le systèmes neuro-végétatif et qui entraîne un état dépressif ,il faut aller vers la phase d’habituation…facile à dire mais pas à faire résultat charger en medicament anti-dépresseur et neuroleptique,j’ai tout fait en même temps,l’acupunture la réflexiologie mais j’étais pas bien du tout avec une incompréhension de mon état psychique et physique car très fatiguée,l’impression d’être dans un état second.le mois d’après augmentation du traitement qu’il a fallut diminuer par la suite je ne supportais plus la dose de SOLIAN mais toujours sous anti-dépresseur

A lire aussi :  Tone Vitalco (New Nordic) : complément alimentaire contre les acouphènes

le plus lourd c’est de constater la perte de concentration même pour les chose du quotidien,lire faire un courrier et qui sait que quand vous êtes en arrêt il y en a de la paperasse                                                             ah! le 9 aout j’ai été convoqué par le médecin conseil de la CPAM il n’arrivait pas à lire les arrêts de mon médecin pourtant” acouphènes intolérables”ça veut bien dire ce que c’est,conclusion dépression avec perte de poids 10 kg en 5 mois(dernière visite médicale du travail en décembre 2009)                                par la suite prise de contact par l’assistant social du CARSAT de la CPAM pour m’expliquer qu’il me fallait faire un dossier MDPH,reconnaissance de mes acouphènes comme handicap car il me faut des protections auditives pour reprendre mon emploi,or le bruit des machines industrielles est très important sur mon lieu de travail car plus le bruit ambiant est élevé plus je perçois fort mes acouphènes ainsi que tous les symptômes…un vrai cercle vicieux…                                                                                                 ce que je ne supporte plus c’est cette fatigue physique je me sens pas capable de retourner travailler,ni la même personne qu’avant les acouphènes…mais j’ai rempli le dossier MDPH je l’ai envoyé le 3 février 2012 maintenant j’attends leur réponse…le moral est en yoyo.                                                                                       avec la baisse de revenu occasionné par l’ arrêt maladie et les paiements aléatoire des indemnités journalières,par manque de moyens financiers j’ai arrêter  les séances d’acupuncture depuis octobre c’est ou tu paie tes charges ou tu paie tes soins le choix est vite fait.                                                                                 un truc toutes les discipline qui comprenne des exercices respiratoires sont bonne à prendre il faut arriver à se détacher à ne pas trop focaliser sur les acouphènes c’est dur …on passe par plusieurs phases que l’on ne peux s’expliquer seule ,je m’en sors tout doucement…mais j’ai très mal vécu ces derniers mois …j’ai 47 ans ça m’a casser mon rythme de vie .voilà c’est mon témoignage …mais il faut se faire aider…bonne chance…

A lire aussi :  L’IRM peut-elle mettre en évidence une atteinte des cellules ciliées ?

ne neglige pas la dimension psy, tu parles d’une agression, il y a des chances pour que tes acs soient le resultat des consequences de cette agression, agression que tu sembles nier d’ailleurs et dont les consequences psy se manifestent par ces sifflements.

bon courage


Les acouphènes ne sont peut-être pas la résultat direct de l’agression, mais ils étaient peut-être en sommeil et se seraient réveillés à cause de l’agression. En tous les cas, celle-ci ne peut que renforcer le stress, l’angoisse, le mal-être… donc les sifflements. Il faudrait que tu en discutes avec un professionnel de santé, à la limite sans évoquer dans un premier temps tes acouphènes, pour qu’il ne tombe pas dans la réponse toute-faite “les acouphènes sont dus au stress, rentrez chez vous”.

Bon courage et… tiens-nous au courant…


Bonjour,

Je souffre d’acouphènes depuis l’âge de 21 ans et j’en ai 47 aujourd’hui. Je comprends votre détresse je suis passée par tous ces stades !! depuis 2006 on m’ a diagnostiqué une maladie de Ménières qui évolue par crises et me augmente mon acouphène et en plus nausées et vertiges. Gardez le moral, essayer l’acupuncture qui marche très bien la mienne en guérit 80 % elle est d’origine asiatique et les gens viennent la consulter de toute la France (si vous voulez ces coordonnées appellez moi au 06 19 22 73 83. L’ostéopathie permet aussi de juguler les acouphènes et le magnésium nous aide à supporter ceux ci. Je comprends ce que vous traversez mais dites vous que la vie est belle et qu’il ne faut pas les laisser prendre le dessus. Je vous souhaite beaucoup de courage. Laurence.


Héllo ,

Traverser la France pour éssayer un acuponcteur c’est chaud non ? puisque souvent il faut plusieurs séances derriere.

Le mien en Normandie ( losque je ne suis pas ailleurs ) , est aussi bon qu’un asiatique de renom qui me traitait sur la capitale voir un autre lorsque je suis au Québec.L’important dans la médecine douce c’est bien sur le bouche à oreille mais pour un acuponcteur sans doute que la proximité est interessante car aprés une séance souvent on a besoin de repos.

Cordialement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Related Articles

Réponses