Oreille cassée : sept ans de malheur

Un miroir cassé = sept ans de malheur. Combien pour une oreille cassée ?

Nos oreilles sont aussi fragiles que du verre… C’est ce que j’Ă©tais sur le point de dĂ©couvrir il y a sept ans, jour pour jour, lors d’un Ă©nième concert au CafĂ© de la danse Ă  Paris (Bastille).

Un concert, une oreille cassĂ©e, sept ans non pas au Tibet mais sept ans de malheur tout de mĂŞme. Et de combat avec une guĂ©rison quasi-totale comme objectif. Un objectif dont je ne cesse de me rapprocher mais qui, tel l’horizon, semble toujours inaccessible.

Je l’aurai, un jour. Je l’aurai !


Castafiore : Elle casse un verre avec sa voix
envoyĂ© par vsrecord. – Gag, sketch et parodie humoristique en video.

A lire aussi :  Dieu est mort. Nietzche aussi.

Articles liés

La nausée : le mal du concert

“Je voulais rĂ©agir Ă  votre article sur les concerts qui ne font plus recette (TĂ©lĂ©rama n° 3140) […] Et quand on voit que les organisateurs distribuent des boules de protection auditive Ă  l’entrĂ©e de leurs concerts, oĂą on a la nausĂ©e Ă  cause du volume et des basses… Non, vraiment, la crise ne doit pas tout expliquer.”

RĂ©ponses