Traitement hyperacousie

Salut !

Moi c’est chloé et je souffre d’hyperacousie depuis maintenant plus de 3 ans !

Je suis à la recherche d’un traitement de l’hyperacousie et je ne sais plus quoi faire pour tenter de me soulager…hier jai ete chercher des GBB chez laudio mais je ne parviens pas à le mettre c contraignant et jai peur que c aggrave mon cas…

L’audio me dit que c impossible ! Puis-je lui faire confiance ?

Jai egalement peur du tel et surtout je ne peux plus tel sans douleurs ca me pose un reel probleme dans ma recherche demploi qui requiert du tel….je suis dans une impasse et jangoisse…

Merci pour votre aide.

Chloé


Meilleure réponse :

Bonjour Chloé,

J’ai aussi des problèmes d’hyperacousie (mais non constants et pas toujours identiques: il y a des jours ou ça peut aller et des jours “intolérables”).

J’ai découvert une thérapie qui a fonctionné sur moi et sur d’autres. la thérapie cranio sacrée (rien de mystique, rassure-toi). Je te mets un lien pour que tu découvres par toi-même:

http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=therapie_craniosacrale_th

Bien à toi,

Mélanie


Autre réponse :

Bonjour Chloé,

Je suis aussi hyperacousique depuis 2009. Il m’arrive encore aujourd’hui d’avoir des “crises” d’hyperacousie et quelques acouphènes. Généralement, ça arrive quand je suis fatiguée et stressée.

L’information de Mélanie me semble intéressante. Je n’ai pas fait de thérapie cranio sacrée car, quand j’en ai souffert le plus en 2009, je ne connaissais pas cette technique. Mais, je pense que j’essaierai si ça doit reprendre de façon handicapante.

Apparemment c’est une technique proche de l’osthéo. Moi, j’ai fait une cinquantaine de séance de kiné + osthéopathe + microkynésithérapie sur Paris. Comme toi, je ne supportais pas le téléphone, ni le bruit de l’eau qui coule dans la douche, ni le bruit de la fourchette dans mon assiette! Une horreur! Je n’ai pas utilisé de GBB. L’orl m’avait seulement prescrit des bouchons d’oreilles en silicone. J’ai gardé l’habitude de porter des boules quiès et d’en avoir toujours à porter de main. A l’époque, j’avais mis en stand bye mes recherches d’emploi. C’était ingérable. En 4 mois, j’ai pu reprendre une vie à peu près normal. J’ai fait une thérapie individuelle aussi. Ça m’a beaucoup aidé. Mais, chaque cas est différent…

A lire aussi :  Echo + bourdonnements d'oreille

Bon courage

Related Articles

Réponses

  1. Bonjour Chloé,

    j’ai une question concernant vos GBB :

    l’audioprothésiste a-t-il placé le niveau sonore des bruits blancs très bas (vous ne l’entendez pas
    quand on vous parle) ?
    A-t-il fixé ce niveau sonore avec votre accord (exemple, vous avez dit : «oui, ça va, je supporte
    le niveau sonore des bruits blancs») ?

    Si vous vous êtes mis d’accord ensemble, vous pouvez porter les GBB.
    Si ce n’est pas le cas, c’est sans doute que ce traitement commence bien mal. 🙁

    Les GBB sont très supportables, vous les oubliez pendant la journée.

  2. Bonjour à tous,

    Je n’ai jamais voulu essayer Les GBB car je trouve ça grossier comme résolution symptomatologique des hyperacousie. Je me suis promené avec des boules quies pendant des années sans causes particulière à mon hyperacousie sans acouphènes et je dormais avec un casque antibruit jusqu’à quand quelqu’un m’a parlé de la méthode Hipérion. C’est une stimulation apparentée à la méthode Bérard mais semblerait être personnalisée à chaque personne et même à chaque oreille de chacun. J’y suis allé pour mon fils car il avait des problèmes scolaires et le psy il m’a expliqué tout au détail sur le fonctionnement de la régulation de l’oreille moyenne et du cerveau de comment il régit sa sensibilité aux sons. Eh bha à la 8ème séance sans y porter attention j’ai plus dormi avec le casque antibruit, je l’ai oublié! En revanche pour le boules quies il m’a fallu arriver à fin parcours (20 séances en intensif au cabinet)…je voulais pas y croire mais effectivement souvent je les oublie en sortant de chez moi sauf que je garde quand même une certaine appréhension lors des concert ou d’événement important mais ça m’a fait un bien fou.