Nouvelle acouphéniste – Je suis en pleine dépression – Quel antidépresseur prendre ?

  • curly

    Membre
    17 mai 2018 à 14 h 11 min

    Par traitement de fond, je veux parler de se pencher sur ce qui a causé l’état de tension/anxiété. Cela peut être une approche psy, mais pas que… Après, pour tes acs, si ils ne sont dus qu’à l’anxiété, ils partiront, c’est une certitude. Quand aux recours à l’arsenal médicamenteux, quand on est au fond du trou, on n’a pas le choix : soit on l’utilise, soit on y reste. Par ailleurs, il ne faut pas avoir (trop) peur des médocs : ils ne sont que des outils. Le problème est surtout de trouver un bon artisan (c-à-d un bon prescripteur) et le bon outil (c-a-d le bon AD ou le bon anxiolitique, celui qui marche sur toi). Pour l’ototoxicité, il ne faut pas s’en inquiéter. Les médicaments vraiment toxique pour l’audition ne sont pas légions, c’est surtout des anti-cancéreux ou des traitements pris à hautes doses sur de longues périodes.

  • maya

    Membre
    17 mai 2018 à 16 h 30 min

    @curly Merci pour ton retour. Ton témoignage me rassure. J’ai lu tellement de choses qui allait dans le sens inverse que ça a finit par me bloquer. C’est vrai que je n’ai pas de trauma sonore mais j’ai vu quelques témoignages de personnes sous stress qui ne s’en sortaient pas. Du coup le moral en prend un coup. Je comprends complètement la souffrance des acouphénistes mais je trouve qu’on devrait avoir aussi plein de retours positifs de personnes qui s’en sont sorties et qu’elles nous donnent leur historique afin d’avoir de l’espoir. C’est tellement important psychologiquement ! Les médecins sont nuls pour cela. J’ai vu 3 ORL. Tous m’ont dit de ne pas y penser ! La bonne blague quand tes acouphènes sont à 6/10 !!

  • triba

    Membre
    17 mai 2018 à 16 h 54 min

    Totalement d’accord avec Curly pour l’ototoxicité et tout ce qu’il dit.
    L’ototoxicité affichée sur les notices, c’est pour le cas où qui est conseillé par les services juridique des labos.
    J’ai suivi le protocole Coopacou en partie où et les anti épileptiques prescrits sont loins d’être des médicaments anodins. Mais bon fallait essayer.
    Ce qui est important c’est que tu puisses dormir et te retaper pour remonter la pente.

  • orion

    Membre
    17 mai 2018 à 20 h 55 min

    Euh, non. Pas la paroxétine :
    http://www.slate.fr/story/107101/verite-enfin-revelee-sur-antidepresseur-paroxetine

    C’est placebo et il y a un risque d’augmentation des idées suicidaires sur les jeunes adultes.
    (Par ailleurs, ça fait partie des AD susceptibles d’aggraver une hyperacousie, pour info…).

    Un bon médicament contre la dépression, c’est d’aller direct chez un praticien/ne TCC (je radote sur ce site, mais ils sont reconnus scientifiquement pour les traitements des TAG et de la dépression).
    (L’EMDR est une forme de TCC, mais plus axée sur l’état de stress post-traumatique, si tu souffres de cela.)

    Et je suis d’accord avec Curly, il ne faut pas que tu te frustres actuellement.
    Toutes les thérapeutes (psychiatre, médecin généraliste, psy TCC) que j’ai vu ont insisté et insistent à fond pour que je me fasse PLAISIR.
    Ton régime est dur !
    Ce n’est pas du tout le moment de se torturer, presque «punir», alors que tu vas mal.
    Par exemple, le sucre agit fortement sur le cerveau, et passer de sucre à rien, c’est trop brutal.

    Pour ce qui est du foie, un acupuncteur ne fait pas d’échographie.
    Les médecines alternatives racontent souvent des trucs genre votre foie est chargé, votre estomac acide, tout ça pour donner des rdv supplémentaires.
    Un foie qui ne fonctionne pas, en général, on finit par le savoir :
    https://www.youtube.com/watch?v=cuHdnPlLY2E
    (Ce gars a un site qui s’appelle le Pharmachien qui me fait beaucoup rire et qui «démonte» les bêtises concernant la médecine alternative ET allopathique.:))

  • admin

    Organisateur
    17 mai 2018 à 21 h 05 min

    Deroxat (la paroxétine) reste un des meilleurs antidépresseurs en cas d’anxiété importante. D’ailleurs, c’est le seul qui a fonctionné pour moi (et j’en ai essayé un paquet 😉 ).

    La TCC n’a rien donné pour moi, et la plupart (toutes ?) des personnes que j’ai rencontrées au fil des années disent la même chose malheureusement…

    En cas de dépression sévère, je pense que les antidépresseurs restent la meilleure approche.
    En cas de dépression légère en revanche, il y a débat…

  • orion

    Membre
    17 mai 2018 à 21 h 41 min

    Admin,

    je suis plutôt quelqu’un d’assez rationaliste, qui m’oriente vers les thérapies testées scientifiquement : par des études.

    La TCC est reconnue par des vraies études pour le traitement de la dépression (voir, par exemple, la fiche Wikipédia). Je parie que Peignard ne traitait pas ta dépression, mais l’hyper et les acs. Les résultats de la TCC sur ces symptômes, évalués par des études, sont partiels, ils permettent de baisser l’appréhension automatique au bruit, par exemple. Ce que tu avais appelé le fait d’apprendre à ne pas considérer tout son comme un danger.)

    L’EMDR est reconnue scientifiquement aussi sur l’ESPT.

    Concernant la paroxétine : c’est la HAS qui a notifié les problèmes rencontrés, pas une personne prise au hasard.

    Ensuite, on tombe sur un psy pas doué, ou un médicament qui ne nous donne pas les effets secondaires. Mais je préfère le principe de précaution.

    À chaque fois que j’ai pris un AD, j’avais une thérapie psy en même temps. Certains AD m’ont paru totalement inopérants (l’Effexor…) : c’était la thérapie qui agissait.

    Je ne suis pas contre l’usage des AD. J’en ai eu un en pleine dépression grave qui permettait que je ne pleure pas pendant toute la durée de la séance chez le psy.

    Maya a fait un burn-out, la cause, c’est le travail. Un psy TCC le saura, l’AD ne le sait pas.

    Une amie infirmière me dit qu’un AD, c’est fait pour masquer la cause.
    Nous sommes naturellement faits pour agir. Et un psy (TCC ou pas) te place en action.

  • orion

    Membre
    17 mai 2018 à 21 h 48 min

    Je rajoute (je l’avais déjà raconté) :
    entre la 1ère et la 2ème séance TCC, mon acouphène s’est arrêté pendant 15h juste à la fin d’un exercice que la psy m’avais donné.
    !!! J’ai cru que j’étais tombée chez un marabout ! Je n’en revenais pas.

    Au bout d’un mois de TCC, baisse de l’hyperacousie (encore pendant un exercice) et ensuite, baisse des acouphènes.
    Un mois, c’est aussi le temps que met un AD pour commencer à agir.

    Voilà ! tu as un témoignage allant dans l’autre sens.

  • thomas69

    Membre
    17 mai 2018 à 22 h 20 min

    La TCC ne fonctionne pas forcément chez certaines personnes quand d’autres ce sera la sophrologie ou l’acupuncture 😉

  • orion

    Membre
    17 mai 2018 à 22 h 39 min

    Donne-moi les études scientifiques attestant que la sophrologie et l’acupuncture fonctionnent sur la dépression, le TAG et l’ESPT et je suivrai ces thérapies. 😉

    Un acouphène est apparu en 2016 pendant qu’une médecin avait décidé qu’elle allait calmer mon anxiété avec des séances d’acupuncture et me donner un régime…
    Énorme bruit de moteur à l’oreille gauche.
    Super ! 🙁

    Je lui avais, au premier rdv, signalé que j’entendais les sons plus forts qu’à la normale. Elle n’en avait rien à faire.

    On peux tous donner des témoignages allant dans un sens ou l’autre.

    Chacun son expérience.

    Seulement, des statistiques permettent de savoir qu’il existe des thérapies et médicaments simplement placebos (là, ça va !), voire à risque (là, ça va pas). (Je précise, je ne pense pas que ce soit l’acupuncture qui ait provoqué l’acouphène).

    Maya se méfie des médicaments, donc je conseille de passer par l’humain.
    (Enfin, par ailleurs, le Laroxyl ne me semble pas poser de problème, ai-je écrit plus haut.)

  • blendman

    Membre
    18 mai 2018 à 11 h 29 min

    Salut

    Je confirme les dires d’orion.

    Les tcc fonctionnent, de nombreuses etudes le prouvent et ca marchent même beaucoup mieux que les thérapie suivies chez les psychiatre.

    Personnellement, j’ai eu plusieurs seances avec une psychothérapeute tcc et cela m’a été très benefique, et c’est encore le cas. Je fais régulièrement les exercices.

    Le principe des tcc est de casser le schéma de pensées automatiques, de rationaliser en répétant des actions qui vont calmer l’amygdale (centre de la peur) et la faire fonctionner à nouveau normalement.

    Pour calmer les angoisses, il ya des exercices tcc que j’ai pratiqué qui m’ont aidé et m’aident encore si besoin.

    Sinon, avant le chimique, qui peut être delicat, voire parfois dangereux, tu peux commencer par tester les complèments comme le tryptophane pour la dépression.
    C’est un precuseur de la serotonine, j’en prends et chez moi, ca fonctionne.
    Il se trouve naturellement dans la nourriture. Donc un régime en ce moment, est une mauvaise idée.

    Attention au lexomil et autre anxio (l’accoutumance peut arriver assez vite, surtout si on le prend de manière assez chaotique ou à forte dose), et notamment lors du sevrage, il faudra le faire très lentement pour éviter les aggravations.
    Quand on prend un anxio, il est préférable de le prendre à horaire régulier. Eviter de faire le yoyo, le prendre un jour sur deux, car sinon, le cerveau trouve la parade et lanxio ne fait plus d’effet, il faut alors augmenter la dose.

    Il existe aussi des solutions qui aident pour l’angoisse, en plus des exercices tcc : valeriane, passiflore, aubépine, bacopa monnieri…

    Pour la dépression, les compléments ( 1 seul a la fois, attention au dosage, et en cure plutot) : safran, rodhiole, griffonia, L tryptophane, granion orotate de lithium, etc..

    Pour ton ordinateur qui fait du bruit, soit tu fais un peu d’hyperacousie, soit suite à ton burn out tu produis trop de glutamate.
    Pour le savoir :
    – te sens angoissée (en dehors des acouphènes) ?
    – problème dinsomnie ?
    – as tu dautres symptômes physiques ?
    – as tu des symptômes psychologiques ?
    – te sens tu irritable, fatiguée, impatiente, meme lorsque tu es reposée ?
    – as tu le sentiment de ne pas tenir en place ?

    Si oui, tu dois avoir trop de glutamate, souvent une conséquence d’un burn out, car un burn out semble être lié à un exces de glutamate, et surexcitation des neurones.

    Pour ca, il faut donc essayer de baisser le glutamate (neuromediateur excitateur) et augmenter le gaba (neuromediateur calmant).
    Pour augmenter le gaba, à part les anxiolitiques, on retrouve les compléments dont j’ai parlé : valeriane, passiflore, bacopa monieri, certains ont essayé le pharmagaba, relaxation, respiration. Mais c’est assez difficile d’augmenter notre gaba, helas, à part avec les anxios et leur conséquences.

    Eviter les excitants (café, coca, sel), bannir le glutamate monosodique de l’alimentation, ainsi que l’aspartame.
    Eviter le sucre après 17h, mais ne pas le bannir de l’alimentation. Préférer les sucres lents (pates, riz, pomme de terre…).
    Regime gluten, lactose, etc ne semblent pas efficaces.

    Prendre aussi du magnesium et des omega3, pour calmer le système nerveux. Un complexe de vitamine b peut aider aussi.

    En espérant que tout cela te soit utile.

    Bonne journée

Page 2 sur 6