Apostrophez moi, par pitié !

Il est tard.
On se fait un plateau tĂ©lĂ©. Salade d’endives et tranches de jambon.
Un flot d’images, le son au minimum, le coeur serrĂ©.

En zappant, je tombe sur Apostrophes.

– Laisse ma puce, ça m’intĂ©resse.

J’augmente le volume. En vain. J’actionne les sous-titres. Sans rĂ©sultat. Le spectacle n’est pas pour elle. Ils doivent se dire que les sourds sont trop cons pour lire. Je peste contre la tĂ©lĂ©. Je fixe Maman du coin de l’oeil, elle a beau se concentrer elle n’a rien compris depuis le dĂ©but.

– Je vais me coucher, j’en peux plus. Bonne nuit chĂ©rie.
– A demain.

Maman disparaît, des bruits à ses trousses.

Géraldine Maillet, Acouphènes

Si vous souhaitez acquĂ©rir ce livre (ou d’autres ouvrages relatifs aux acouphènes), trouvez le meilleur prix en cliquant ici !

A lire aussi :  Pour les hyperacousiques sĂ©vères, sourds, malentendants

Articles liés

RĂ©ponses