Cinéma : Black Swan, le film qui tue

Voir Black Swan et mourir…

Hier soir en Lettonie, durant une projection de Black swan, dĂ©rangĂ© par la mastication incessante d’un spectateur, un homme de 27 ans a dĂ©cidĂ© de rĂ©agir. Ă€ la fin du film, il a dĂ©gainĂ© un revolver et tirĂ© une balle dans la tĂŞte d’un spectateur de 42 ans dont la mastication l’avait perturbĂ©.

Lu ici : Un mâcheur de pop-corn tué en pleine séance !

Question : ce spectateur souffrait-il d’hyperacousie ? Il semblerait que non vu qu’il a utilisĂ© une arme Ă  feu. Et s’il avait portĂ© des bouchons au cinĂ©ma, aurait-il entendu son voisin mastiquer ? Une personne “normale” pourrait ĂŞtre gĂŞnĂ©e par des bruits ? Un personne normale peut-elle, en fait, avoir peur des bruits ?

Phonophobie machin hyperacousie tout ça… Je sens que les thĂ©rapeutes comportementalistes vont encore envoyer des gars en rĂ©Ă©ducation par le travail manuel.

A lire aussi :  JournĂ©e mondiale des sourds : 29 septembre

Articles liés

Inception : BO de fin du monde

Musique et bande originale à se couper l’oreille avant la fin du film. Elle va au cinéma et revient presque sourde. Célestine, une adolescente de 17 ans habitant Kalmhout, présente des troubles de l’ouïe après s’être rendue dans un cinéma. Elle se trouvait vraisemblablement trop près des baffles lors de la projection du film.

RĂ©ponses