Seine-Saint-Denis : le bruit et le jeune

Nuisance sonore en banlieue : état des lieux

La vie en banlieue parisienne – au hasard, par exemple, dans le fameux 93 – n’est pas de tout repos. Le Bondy Blog, pas franchement connu pour ses positions d’extrême-droite, y jette une oreille :

Jeunes, bruit, insomnies, flics absents… Une mère âgée d’une quarantaine d’années habitant un quartier de Saint-Denis nous livre le journal de bord de son ras-le-bol.

Morceaux choisis :

Dimanche 15 août. Aujourd’hui nous sommes en plein week-end des vacances. Bruits, motos et jeux de ballons de l’après-midi jusqu’à l’aube.

Vendredi 20 août. « Vous avez vu comment vous leur parlez ? Vous vous plaignez tout le temps du bruit. Mais moi, je peux dormir. Si vous retouchez à mon frère, je vous fracasse la tête. »

Samedi 21 août. Pas question de sortir aujourd’hui pour leur demander de faire moins de bruit après la soirée d’hier. Je mets la télé à fond pour couvrir le bruit extérieur.

Mardi 31 août. La journée, j’ai dû mettre la radio Latina à fond pour couvrir le bruit d’un groupe en train de se chamailler. Par intermittence, ils mettaient la radio de leur voiture et nous en faisaient profiter. Le soir, rebelote. Cette fois j’ai allumé la télé en attendant mon mari. Il est rentré de son travail vers 3 heures du matin. C’est à peu près l’heure à laquelle le bruit s’est arrêté.

Mercredi 1er septembre. C’est la veille de la rentrée. Il est minuit et demi et une demi-douzaine d’ados jouent au ballon. Ils s’amusent à tirer dans les grilles. Je suis sortie en pyjama. « Le bruit du ballon sur les grilles à minuit, c’est un peu dur. Ma fille est en train de dormir et vous risquez de la réveiller », leur ai-je dit. Le plus vieux de la bande, un vieil ado attardé de trente ans, a acquiescé puis il s’est tourné vers des plus petits. « Elle a raison la dame, un peu de sérieux », puis, il a repris sa balle et a recommencé à tirer dans les grilles.

Mardi 7 septembre. Ceux qui font du bruit sont encore plus jeunes et j’ai l’impression que le fil du dialogue est rompu.

A lire aussi :  Bobouge de là

Articles liés

Médicament anti-bruit

Thérapie cérébrale contre le bruit. Certains arrivent à dormir dans le bruit, sans être nullement gênés. Pour d’autres au contraire, le moindre bruit extérieur et c’est le réveil assuré : il leur est tout bonnement impossible de dormir en cas de bruit, même modeste. Comment expliquer cette inégalité face au bruit et au sommeil ?

Réponses