Acouphène : héréditaire ?

Les acouphènes ne seraient pas héréditaires

L’acouphène ne semble pas ĂŞtre une condition hautement hĂ©rĂ©ditaire, selon une Ă©tude norvĂ©gienne.

Doctors analysed data from 12,940 spouses, 27,607 parents and offspring and 11,498 siblings. Médecins analysé les données de 12.940 conjoints, parents et 27.607 enfants et 11.498 frères et sœurs. Participants completed a questionnaire about tinnitus and underwent a hearing examination. Les participants ont rempli un questionnaire sur les acouphènes et a subi un examen audience.

A subgroup of 16,186 individuals with some hearing loss and 17,785 controls were sent a second questionnaire requesting more details about tinnitus, to which a total of 28,066 responded. Un sous-groupe de 16.186 personnes avec une certaine perte d’audition et de 17.785 contrĂ´les ont reçu un deuxième questionnaire demandant plus de dĂ©tails sur les acouphènes, Ă  laquelle un total de 28.066 ont rĂ©pondu.

Some 20.9 per cent reported having definite or probable symptoms of tinnitus. Certains 20,9 pour cent ont dĂ©clarĂ© avoir des symptĂ´mes confirmĂ©s ou probables de l’acouphène. On a scale of -1 to 1 (where -1 indicates that offspring always had tinnitus if parents did not, and 1 indicates that both parents and offspring always had tinnitus), correlations for tinnitus ranged from 0.01 to 0.07 for parents and offspring, depending on sex differences. Sur une Ă©chelle de -1 Ă  1 (oĂą -1 indique que la progĂ©niture a toujours eu des acouphènes, si les parents n’ont pas, et 1 indique que les deux parents et des enfants a toujours eu des acouphènes), les corrĂ©lations des acouphènes variaient de 0,01 Ă  0,07 pour les parents et les enfants, selon sur les diffĂ©rences entre les sexes.

The correlation between siblings ranged from 0.06 to 0.14 and the spouse correlation was 0.04. La corrĂ©lation entre frères et sĹ“urs allaient de 0,06 Ă  0,14 et la corrĂ©lation conjoint Ă©tait de 0,04. Although the data did not distinguish between tinnitus types, the low correlation does not indicate that any prevalent type of tinnitus is largely passed down through families. Bien que les donnĂ©es n’ont pas de distinction entre les types d’acouphènes, la faible corrĂ©lation ne signifie pas que n’importe quel type rĂ©pandu de l’acouphène est en grande partie transmis par les familles.

(Source: IMT, via Ethiopian Review )

(Illustration : GAETQ, traduction via Google Translation)

A lire aussi :  Sylviane Chery Croze, ex-directeur de recherche au CNRS

Articles liés

Enfant : santé auditive en danger

La dĂ©ficience auditive figure en haut de la liste des inquiĂ©tudes de santĂ© des parents en ce qui concerne la santĂ© de leur enfant. […] Les chercheurs derrière l’étude indiquent que la musique qui est jouĂ©e Ă  des volumes sonores trop Ă©levĂ©s est la cause principale de la surditĂ© suite au bruit qui touche les jeunes et adolescents.

RĂ©ponses