L’appareillage auditif diminuerait les risques de démence

La folie serait dure d’oreille

Dans une étude parue dans l’édition du 14 février de la revue médicale américaine Archives of Neurology, des chercheurs de la faculté de médecine Johns Hopkins (États-Unis) suggèrent que la surdité pourrait accroître le risque de démence chez les personnes âgées. […] “Si cette observation est confirmée indépendamment par d’autres études, cette découverte pourrait avoir des retombées importantes pour la santé publique”, relève le docteur Frank Lin, principal auteur de l’étude, qui rappelle que la surdité peut-être évitée et corrigée par les technologies actuelles et que ces interventions, en retardant la survenue de la démence, pourraient en faire baisser la fréquence de plus de 10 % d’ici 2050.

Via Audition Infos : L’appareillage auditif diminuerait les risques de démence

(Illustration : Prolune)

A lire aussi :  Sylviane Chery Croze, ex-directeur de recherche au CNRS

Articles liés

Réponses