L’appareillage auditif diminuerait les risques de démence

La folie serait dure d’oreille

Dans une Ă©tude parue dans l’édition du 14 fĂ©vrier de la revue mĂ©dicale amĂ©ricaine Archives of Neurology, des chercheurs de la facultĂ© de mĂ©decine Johns Hopkins (États-Unis) suggèrent que la surditĂ© pourrait accroĂ®tre le risque de dĂ©mence chez les personnes âgĂ©es. […] « Si cette observation est confirmĂ©e indĂ©pendamment par d’autres Ă©tudes, cette dĂ©couverte pourrait avoir des retombĂ©es importantes pour la santĂ© publique », relève le docteur Frank Lin, principal auteur de l’étude, qui rappelle que la surditĂ© peut-ĂŞtre Ă©vitĂ©e et corrigĂ©e par les technologies actuelles et que ces interventions, en retardant la survenue de la dĂ©mence, pourraient en faire baisser la frĂ©quence de plus de 10 % d’ici 2050.

Via Audition Infos : L’appareillage auditif diminuerait les risques de démence

(Illustration : Prolune)

A lire aussi :  Le « Home » cinema selon Ursula Meier

Articles liés

JournĂ©e nationale de l’audition 2010

La 13e édition de la Journée Nationale de l’Audition se déroulera le jeudi 11 mars 2010 dans toute la France. Dans ce cadre, de nombreuses actions seront proposées au grand public : dépistages, conférences, manifestations culturelles et pédagogiques…

« Interphone » : étude danger téléphone mobile

Risque de cancer pas évident… mais pas impossible ! « On ne met pas en évidence un risque accru, mais on ne peut conclure qu’il n’y a pas de risque, car il y a suffisamment de résultats qui suggèrent un risque possible » Elisabeth Cardis, principale chercheuse responsable de l’étude Interphone sur les dangers du téléphone mobile.

RĂ©ponses