Les aveugles – F’Murrr

F'murrr

“A croire que c’est mieux de se couper l’oreille” *

Déçus par un accueil villageois hostile, quatre aveugles (dont un qui triche et un qui est sourd, pour cause de walkman dans l’oreille) dĂ©cident d’aller prendre quelque repos dans un coin tranquille.
En prime, F’Murrrr dĂ©rape un peu dans le XIXe siècle, puisque le pauvre chevalier, après s’ĂŞtre fait arracher une oreille au combat, dĂ©cide de se lancer dans la peinture des tournesols. (Les plus cultivĂ©s y verront une allusion discrète Ă  Van Gogh). L’ambiance est Ă  l’hystĂ©rie et le dessin d’une grande beautĂ© (mĂ©diĂ©vale aussi).

Ce petit bijou d’humour loufoque, publiĂ© initialement dans A suivre et Ă©ditĂ© chez Casterman en 1992, Ă©tait devenu introuvable. Le revoilĂ  chez Dargaud, l’Ă©diteur qui abrite Ă©galement, comme chacun sait, les bestioles absurdes du GĂ©nie des alpages.

* Diabologum, “Il faut” – Album : “#3 – Ce n’est pas perdu pour tout le monde…”

A lire aussi :  Peace and Lobe part en guerre

Articles liés

RĂ©ponses