Des acouphènes chroniques peuvent-ils disparaître totalement ?

Bonjour à tous,

Les ORL parlent souvent de “centralisation” au sujet des acouphènes. Si j’ai bien compris, au bout de quelques mois, le cerveau finirait par intégrer les acouphènes et reproduirait alors les sons en question. Cela veut dire que si les acouphènes durent plus de quelques mois on ne peut plus guérir, c’est-à-dire les voir disparaître totalement ?

Merci pour vos réponses.


Meilleure réponse :

J’hésite à dire ici mon éxpérience car elle commence bien et se termine moins bien.

Je vis avec un acouphéne depuis l’age de 37 ans et j’aurai 68 cette année . Il a varié vers le haut cet ac et sauf à la marge il n’avait pas ou peu reculé , nous avons tous des variations de nos ac d’un jour sur l’autre !

MAIS … en septembre 2012 sur les conseils de mon ORL et aprés avoir mesuré un nombre d’apnées du sommeil dangereuses ( 37 apnées par heure et prés d’une heure d’apnée par nuit sur 8h.. ) j’ai été appareillé d’une pompe à préssion positive avec un masque à porter la nuit .

C’est trés difficile mais au bout de quelques semaines j’ai réussi à supporter ! A partir de ce moment là j’ai constaté une bonne amélioration de mon sommeil , et une plus grande énergie de jour , plus besoin de faire de sièste l’aprés midi tant j’étais fatifué. Ca c’est fini !

Et puis j’ai noté un ” oubli ” au quotidien de la présence de mon ac ce qui m’arrivait peu sauf avec énormément d’occupations éxtérieures . Puis un jour j’ai réalisé que mon ac était INFIME….

A lire aussi :  Acouphènes, enfin la vérité !

Pendant quelques temps j’ai même repris plaisir à écouter du classique SANS mon AC…. un bonheur OUBLIE…depuis tellement longtemps.

Hélas , assez brusquement … il est revenu .. et son retour m’a quéstionné. La personne qui me suit de la sté d’appareillage m’a confirmé que le bénéfice de l’appareillage est trés important au début , et qu’il avait eu des remarques comme la mienne qui semble correspondre à l’ habituation du corps .

Mais en conclusion j’ai eu du mal à supporter le retour de mon AC comme il était avant ( même si le bénéfice en terme de sommeil est bien là )

DONC ? oui un AC peut s’arreter je confirme.

Cordialement


Autres réponses :

J’ai entendu parler de personnes qui ont (qui auraient ?) vu leurs
acouphènes disparaître après plusieurs années, parfois du jour au
lendemain. Mais c’est vrai que personnellement je n’en connais aucune.
C’est vrai qu’on lit rarement de témoignages d’acouphéniques de longue date qui ont vu leurs acouphènes disparaître complètement mais la fameuse “centralisation” n’est à mon avis rien de plus que dans n’importe quel cas de douleur qui s’installe : ça veut dire que c’est plus compliqué à faire diminuer, a fortiori à faire disparaître, mais en aucun cas ça ne veut dire que c’est impossible.


oui, on dit la même chose pour la douleur ! souffrant de douleur chronique depuis 5 ans suite à la compression d’un nerf, j’en sais quelque chose ! j’espère pourtant toujours m’en débarrasser, comme de l’acouphène d’ailleurs ! mais comment ?

le cerveau enregistre des informations et les reproduit sans raison physique ! il participe à la chronicité ! un peu comme les douleurs fantômes des amputés ! ils n’ont plus le membre qui les faisait souffrir mais le sentent toujours et les douleurs peuvent être intolérables dans une jambe absente !

A lire aussi :  Siffler en travaillant

le cerveau a mémorisé un schéma corporel, donc la présence du membre en question, depuis la naissance, et la douleur de ce membre restée trop longtemps !

a ce sujet, je vous conseille un bon livre de dr danziger, chercheur en neuro science, “vivre sans la douleur ?” ou connectez vous sur le lien “dire la douleur” , émission radio sur france culture .


Bonjour,

J’ai déjà discuté avec une personne m’expliquant que l’acouphène avait disparu 10 à 15 ans après son apparition qu’il attribuait à un trauma sonore (tir de pistolet sans casque). Cependant il disait que son acouphène ne le gênait pas trop (ce qui implique à mon sens qu’il avait une gestion sereine de ses sifflements).

Le phénomène de centralisation est un concept aisé à comprendre mais est-il démontré par les neurosciences par exemple ? Est-il une analogie ou une réalité ?

De mon point de vue, La centralisation est un phénomène sur lequel la psyché peut intervenir et par conséquent non irrémédiable.


il semble bien que le phénomène de centralisation soit observé si vous avez un peu de temps écoutez sur youtube en cherchant le nom de “Alain Londero” ( un ORL chercheur ) vous trouverez son éxposé ou il éxplique (entre autre ) le phénomene de centralisation .

 

Articles liés

Réponses