Enfant = nuisance sonore

Allemagne : au revoir les enfants !

Excédés par les jeux trop bruyants des enfants, des riverains font fermer des crèches.
Les Allemands tolèrent de moins en moins les nuisances sonores accompagnant les jeux d’enfants dans une société vieillissante au taux de natalité en berne.

Ces Allemands qui ne supportent pas les bambins

Un toboggan, du sable, une balançoire : rien ne distingue le jardin de la crèche «Coccinelle» à Hambourg (nord) des autres espaces en plein air pour enfants. A l’exception d’un mur de béton de deux mètres de haut et de 60 mètres de long. «C’est un mur antibruit», explique à l’AFP Stefanie Böhmann, secrétaire de l’association qui gère cette crèche privée. Le fruit d’un «compromis trouvé avec le voisinage» qui refusait l’arrivée d’un groupe d’enfants âgés d’un an et demi à six ans. «Ils craignaient les nuisances sonores».

Silence, les enfants !

Peut-être ne serait-il pas idiot, Messieurs les journalistes, de s’intéresser aux raisons d’une (prétendue ?) moindre tolérance au bruit (mais quel bruit ?), en tout cas dans le Monde Occidental. Le vieillissement en est-il réellement la seule cause ?

A lire aussi :  Nouvelle législation sur le bruit au travail applicable aux secteurs de la musique et du divertissement

Articles liés

Quies Earplanes Enfant

Protéger les oreilles des enfants.
Si nos oreilles sont fragiles, sachez que celles de nos enfants le sont encore plus. C’est la raison pour laquelle Quies Earplanes Enfants lance des bouchons pour enfants. Dotés d’un filtre qui segmente l’air jusqu’au tympan, leurs petites oreilles seront ainsi protégées des désagréments de l’eau (pour éviter les otites, dermatose…) et des problèmes de pression d’air si vous prenez l’avion.

Rentrée des classes : les maternelles

Dans la partie maternelle s’enchaînent des scènes d’apocalypse dignes des plus grands films de guerre : Des enfants qui pleurent, qui hurlent, des parents excédés, qui hurlent également. J’ai croisé un père costard-cravate, en partance pour Wall Street certainement, dans un état plus second que celui de sa gamine et qui l’injuriait.

Réponses