Handicap non visible : faut-il en parler ?

En France, 80% des personnes ayant un handicap ont une déficience non visible. Faut-il le déclarer à son employeur ? Comment et à quel moment ? Les réponses avec Guy Tisserant, cofondateur de TH Conseil, cabinet de conseil, formation et recrutement spécialisé dans le handicap et la diversité.

A lire sur France 5 emploi.

A lire aussi :  Le gay savoir moins de bruit faire

Articles liés

Manifeste contre les acouphènes

Lettre ouverte aux élus de la République Française. Santé de l’audition – les acouphènes. Madame/Monsieur le député, Vous n’ignorez pas que les troubles de l’audition sont en train de devenir un problème de santé publique majeur, en France comme dans tous les pays industrialisés. Actuellement, il n’existe qu’un seul handicap auditif reconnu en France : la surdité.

L’anesthĂ©sie, outil thĂ©rapeutique ?

La plasticité cérébrale, une piste pour guérir ?

“Les personnes dont le bras a Ă©tĂ© endormi ont une activitĂ© cĂ©rĂ©brale et une perception de leur propres corps, altĂ©rĂ©es. Dans l’avenir, l’anesthĂ©sie pourrait aider Ă  comprendre comment les circuits neuronaux se rĂ©organisent après un traumatisme et Ă  les reconfigurer correctement. “

RĂ©ponses

  1. en parler n’est pas chose aisĂ©e car le handicap reste un sujet profondĂ©ment tabou dans notre sociĂ©tĂ©.
    en tout cas,c’est mon impression.
    il est courant de se moquer,de briser les handicapés.
    et la souffrance est souvent minimisĂ©e dans notre sociĂ©tĂ© parce qu’elle dĂ©range.
    pourtant en parler peut casser (difficilement??) le tabou.