SymptĂŽmes : quel diagnostic pour quelle maladie ORL ?

SymptĂŽmes : quel diagnostic pour quelle maladie ORL ?

Trouver le bon médecin. Voire le bon médicament.

Devant l’absence d’évolution de ma situation depuis plusieurs annĂ©es maintenant et compte-tenu du fait que la plupart des (rares) avancĂ©es que j’ai connues sont intervenues aprĂšs une prise de renseignements de ma part, j’ai dĂ©cidĂ© de prendre un nouveau rendez-vous avec un ORL mais en ayant prĂ©alablement dressĂ© une liste des principaux symptĂŽmes qui pourrissent ma vie.

Force est de constater en effet qu’il est bien difficile d’amener un mĂ©decin Ă  dresser un vĂ©ritable diagnostic : dans la plupart des cas celui-ci, aussi compĂ©tent et honnĂȘte soit-il, se contentera de la solution de facilitĂ©, ie de vous faire entrer dans les cases les plus communes. Autrement dit, de ramener votre cas Ă  une situation qu’ils ont dĂ©jĂ  rencontrĂ©e dans le passĂ©. Ce que font Ă©galement les ĂȘtres humains en gĂ©nĂ©ral, les otaries et les gnous (liste non exhaustive).

SymptĂŽmes. Quel diagnostic ?

SymptĂŽmes quel diagnostic ?
SymptĂŽmes quel diagnostic ?

Craquements dans la nuque au moindre mouvement. Permanent depuis huit ans.
Langue chargĂ©e tout le temps ou presque
 J’ai eu la remarque quelques fois par des mĂ©decins, notamment mon gastro un jour qui m’a demandĂ© si j’avais bu du cafĂ© avant de le voir. C’était le cas mais il m’a dit que ma langue Ă©tait anormalement chargĂ©e tout de mĂȘme. Je sais que c’est permanent ou en tout cas extrĂȘmement frĂ©quent puisque bien souvent, lorsque je vais consulter un gĂ©nĂ©raliste,  j’ai droit Ă  une remarque sur le sujet.
Nez qui coule / Ă©coulement nasal. Permanent, mĂȘme si cela fluctue. Sans doute liĂ© Ă  une gorge encombrĂ©e tous les matins au rĂ©veil, ce qui est encore plus le cas lorsque je dors sans un bon oreiller et donc la tĂȘte trop Ă  plat.
Gorge fragile : gorge qui gratte souvent, impossibilitĂ© de se faire ausculter par un mĂ©decin (“ouvrez la bouche et dĂźtes “aaaahhh” avec la cuiller pour bien voir) car ça me rĂ©vulse. FrĂ©quentes quintes de toux, irrĂ©pressibles, trĂšs sĂšches et douloureuses. A une Ă©poque j’enchaĂźnais les angines mais c’est moins le cas aujourd’hui
 Un ORL que j’ai vu Ă  Paris il y a quelques mois m’a diagnostiquĂ© une inflammation chronique des amygdales et/ou des vĂ©gĂ©tations (pas encore vu quelle est la diffĂ©rence
) mais m’a affirmĂ© que ça ne peut en rien ĂȘtre liĂ© aux nombreux symptĂŽmes dont je souffre. J’ai donc, peut-ĂȘtre Ă  tort, mis ça de cĂŽtĂ©.
Douleur dans l’oreille. Permanente et vive. Certains jours, Ă  hurler. Semblent provenir du « fond de l’oreille ». Impression que quelqu’un prend mes conduits auditifs et les Ă©crase avec ses ongles (douleur aigue). Douleur comparable a priori Ă  une otite mais il semble que j’ai fait une seule otite dans ma vie et c’Ă©tait aprĂšs mon traumatisme auditif et l’apparition de mes symptĂŽmes.
Douleur derriĂšre les yeux. Est-ce cela que l’on appelle une migraine ophtalmique ? TrĂšs frĂ©quent, certains jours envie de m’arracher les yeux et de les jeter le plus loin possible. La douleur semble se situer juste derriĂšre le globe oculaire, peut-ĂȘtre Ă©galement lĂ©gĂšrement au-dessus.
Douleur sur la pointe de l’os mastoĂŻde. Permanent. Beaucoup plus marquĂ© du cĂŽtĂ© gauche apparemment.
Hyperacousie. Ce n’est plus l’hyperacousie sĂ©vĂšre que j’ai connue durant les premiers mois / premiĂšres annĂ©es, mais elle n’évolue plus depuis bien longtemps
 Certains sons mĂȘme lĂ©gers rĂ©sonnent fortement dans l’oreille. Permanent mais variable selon les jours.
AcouphĂšnes. Les sifflements ont certes bien baissĂ© par rapport Ă  ce qu’ils Ă©taient lors de leur apparition il y a huit ans – je me demande bien comment j’ai fait pour ne pas me jeter d’un pont Ă  l’époque… – mais ils restent forts et n’évoluent plus. Je les entends tout le temps, en toute situation. Ils se superposent Ă  tout bruit extĂ©rieur. On dirait qu’ils sont plus « proches » de moi que n’importe quel autre son. L’acouphĂšne recouvre tout.
Gonflements sur le cĂŽtĂ© du visage (des deux cĂŽtĂ©s) et au niveau du cou. Permanent mais semble varier selon les jours. Bien visible de l’extĂ©rieur, comme me le fait d’ailleurs souvent remarquer ma compagne, mais aucun mĂ©decin ne m’a donnĂ© d’explication autre que « c’est le stress ».
Vertiges : plus que de vertiges il s’agit d’étourdissements surtout prĂ©sents en cas de mouvements brusques et Ă©galement lorsque je baisse et relĂšve la tĂȘte. Cette impression de flotter a elle aussi diminuer par rapport Ă  ce qu’elle Ă©tait il y a quelques annĂ©es mais n’évolue plus et est tout le temps prĂ©sente.
Oreilles qui craquent tout le temps. Des deux cĂŽtĂ©s. Permanant. Est apparu juste aprĂšs mon traumatisme auditif, le soir mĂȘme, mĂȘme si je ne vois pas le lien de cause Ă  effet.
Sensation de pression dans l’oreille et douleur autour de l’oreille, comme si on m’appuyait fortement dessus en permanence. Toujours prĂ©sent mais varie selon les jours. Oreilles bouchĂ©es, difficultĂ© Ă  entendre correctement (avec les acouphĂšnes qui viennent perturber la comprĂ©hension Ă©galement).
Sensations d’arcs Ă©lectriques dans le crĂąne. Ponctuels mais violents. GĂ©nĂ©ralement par sĂ©ries et rĂ©pliques, comme un sĂ©isme, son tsunami et ses rĂ©pliques.
RemontĂ©es acides et reflux gastro-oesophagiens (RGO). Oreilles qui brĂ»lent littĂ©ralement : cette sensation a quasiement disparu avec la prise de cachets Inipomp (disons que c’est dĂ©sormais trĂšs exceptionnel).

A lire aussi :  Une fontaine de jouvence dans la cochlĂ©e

Je rĂ©flĂ©chis encore pour voir si je n’ai rien oublié  Le cas Ă©chĂ©ant, je viendrai complĂ©ter la liste.

En effectuant de rapides recherches récemment, je suis tombé sur des pistes


Amygdalite ?

Inflammation aiguĂ« (survenant brutalement et de courte durĂ©e) ou chronique (s’Ă©talant sur une longue pĂ©riode), le plus souvent d’origine infectieuse, des amygdales palatines (proches du palais de la bouche) ou linguales (proches de la langue).

L’amygdalite est particuliĂšrement frĂ©quente chez l’enfant avant 10 ans, et plus rare chez l’adolescent ou l’adulte. [Vulgaris Medical]

MastoĂŻdite ?

Inflammation de la mastoĂŻde (base de l’os temporal).
Il existe deux formes de mastoĂŻdite, la mastoĂŻdite chronique, qui est l’extension Ă  la mastoĂŻde de l’inflammation due Ă  une otite chronique, prolongĂ©e dans le temps, et la mastoĂŻdite aiguĂ«, dont on distingue deux sortes : la mastoĂŻdite masquĂ©e, ou mastoĂŻdite dĂ©capitĂ©e, la plus frĂ©quente aujourd’hui, et la mastoĂŻdite extĂ©riorisĂ©e. [Larousse]

De nombreuses recherches m’ont Ă©galement ramenĂ© vers le nerf pneumogastrique, ou nerf vague


Nerf pneumogastrique :

Le nerf vague ou nerf pneumogastrique ou encore nerf cardio-pneumo-entĂ©rique ou Ă©galement nerf parasympathique est la Xe paire des nerfs crĂąniens. C’est une voie trĂšs importante de la rĂ©gulation vĂ©gĂ©tative (digestion, frĂ©quence cardiaque
) mais aussi du contrĂŽle sensorimoteur du larynx et donc de la phonation.

Le nerf vague est le nerf crĂąnien dont le territoire est le plus Ă©tendu. C’est un nerf mixte qui convoie des informations motrices, sensitives, sensorielles et surtout vĂ©gĂ©tatives parasympathiques. [Wikipedia]

Or celui-ci semblerait lié aux acouphÚnes

Mais le plus gros dĂ©fi reste le mĂȘme : obtenir de son mĂ©decin autre chose qu’un « c’est le stress ».

A lire aussi :  Happy Birthday Stephen Malkmus !

Alors, symptĂŽmes : quel diagnostic ? Autant dire que c’est pas gagnĂ©.

(JosĂ© Vital Anselmo – Douleur)

Articles liés

Cinema : traumatisme sonore

Traumatisme auditif au cinĂ©ma. TĂ©moignage de Julie (mars 2010) : Mon histoire a commencĂ© le mardi 19 janvier 2010 Ă  16h30 au cinĂ©ma Gaumont OpĂ©ra Ă  Paris. Je vais voir le film Avatar. Pendant la sĂ©ance, des cris sridents me font trĂšs mal Ă  l’oeille. Le son en gĂ©nĂ©ral Ă©tait trĂšs fort.

Anxiété généralisée et stress chronique

Cela va faire bientĂŽt dix ans que ma vie a basculĂ©. AnxiĂ©tĂ© gĂ©nĂ©ralisĂ©e et stress chronique sont entrĂ©s dans ma vie un matin, sans prĂ©venir et sans s’essuyer les pieds. Ils les ont posĂ© sur la table, chez moi qui Ă©tait d’un naturel serein. J’ai compris tout de suite, Ă  l’Ă©poque, qu’ils comptaient s’installer un moment. Il a fallu que je pose un auto-diagnostic pour, enfin, voir un peu plus clair dans leur jeu.

RĂ©ponses

  1. Cela fait beaucoup de symptĂŽmes… 😯

    Sans ĂȘtre mĂ©decin, pour ma part je me mettrai au sport
    * un prof de pilate – gym douce et musclĂ©e – bien adaptĂ©e aux problĂšmes de cervicales / dos car il vaut mieux prĂ©venir que guĂ©rir. au moins une fois par semaine. en plus le sport booste les dĂ©fenses immunitaires.
    * eh puis pour le nez / gorge, des lavages Ă  l’eau de mer ou Ă  l’eau souffrĂ©e + fluidifiant (type carbocistĂ©ine) + gargarisme. Que ce soit une infection ou une allergie, cela aidera..

    AprĂšs dans les solutions plus lourdes:
    * un osteo pour les douleurs cervicales
    * un ophtalmo (pour faire une vĂ©rification d’orthoptie pour les douleurs aux yeux – est ce le temps passĂ© sur Ă©cran ?)

    Bonne chance 😉

    1. Bonjour est ce que depuis vous avez mis un nom sur ce dont vous souffrez?
      On m’a diagnotiquĂ© un dadam il y’a suelques trmps mes symptomes sont :vertiges, mal
      Accouphenes dans les 2 oreilles, sinusite, periarthrite aux 2 epaulee est le pire sont les decharges electrique dans la tete mais le stomato me dit qu’il ne sait pas si c’est lie au sadam. J’attends de vos nouvelles
      Emma

      1. Bjr Emmanuelle, moi je souffre depuis 13 mois des mĂȘmes symptĂŽmes, depuis un grand vertige matinal qui a bouleversĂ© ma vie, plusieurs examens faits, 2 IRM, SCANNER, RAS, analyses sanguins, Ă©chographie abdominale… la derniĂšre parole de mon ORL Ă©tait le, SADAM, et je ne suis pas sure de son diagnostic, j’étais suivi para un psychiatre qui a dĂ©duit que mes symptĂŽmes Ă©taient due au stress et Ă  l’anxiĂ©tĂ©, j’ai pris un traitement anxiolytique plus AD pendant un mois, puis j’ai continuĂ© 3 mois avec le AD, que j’ai du arrĂȘtĂ© moi mĂȘme avec accord de mon pharmacien et avec un protocole de sevrage sur 3 semaines! (mon psy ne voulait pas entamer le sevrage avant 6 mois de traitement pour ne pas avoir une rechute, j’ai eu plein d’effets secondaires suite Ă  la prise de ces poisons) mes symptĂŽmes ne partaient pas mĂȘme sous AD, sauf que j’ai appris Ă  les gĂ©rer et Ă  m’angoisser moins! mnt je suis Ă  20 jours presque depuis mon dernier 1/2 comprimĂ©, j’ai encore des sensations bizarres dans ma tĂȘte rĂ©sultat du manque, mais j’essaye de tenir, tous ça pour te dire que lorsqu’on prĂ©sente plusieurs symptĂŽmes les mĂ©decins ne trouvent pas grand chose Ă  nous dire, ils rĂ©sument tout dans un seul mot stress!! j’espĂšre que bientĂŽt tu te sentira bien!

  2. J’ai retrouvĂ© le rĂ©sultat d’un scanner cervical et facial que j’avais subi en 2010. Il se termine ainsi :
    hypertrophie et aspect inflammatoire de l’amygdale pharyngĂ©e, aspect inflammatoire des amygdales linguales“.

    En effectuant quelques recherches rapides, j’ai ouvert des pistes que je n’ai pas explorĂ©es pour le moment :
    – l’hypertrophie de l’amygdale pharyngĂ©e constitue les vĂ©gĂ©tations adĂ©noĂŻdes (amas de follicules lymphoĂŻdes),
    amygdale pharyngée + amygdale palatine + amygdale linguale = anneau de Waldayer,
    etc.
    Autrement dit, du vocabulaire que je n’avais jamais entendu jusqu’alors. Donc matiĂšre Ă  effectuer de nouvelles recherches.

    Oreille moyenne :
    Entre le premier et le deuxiĂšme arc pharyngien, il se forme parallĂšlement au premier sillon pharyngien visible depuis l’extĂ©rieur, la premiĂšre poche pharyngienne. Cette poche pharyngienne s’allonge, mais restera toujours en contact avec le pharynx, elle forme le rĂ©cessus tubo-tympanique qui se diffĂ©rencie pour devenir la caisse du tympan et la trompe d’Eustache de l’oreille moyenne. La partie aveugle du rĂ©cessus fusionnera avec l’ectoderme de la premiĂšre poche pharyngienne pour former le tympan (1er membrane pharyngienne).” : il faut que je relise ça plusieurs fois avant de bien comprendre 😆

    “L’hypoacousie progressive de transmission unilatĂ©rale, associĂ©e Ă  une autophonie, Ă  une sensation de plĂ©nitude de l’oreille et Ă  des acouphĂšnes, doit alerter avant d’envisager la pose d’un aĂ©rateur transtympanique.” : plĂ©nitude de l’oreille… Oui, c’est la formulation adĂ©quate… Faut que je creuse encore.

    “Beaucoup de patients hyperacousiques dĂ©crivent aussi des sensations de douleur ou de plĂ©nitude de l’oreille.” : ça ce n’est pas nouveau. La question est de diffĂ©rencier la poule et l’oeuf.

    Le vertige positionnel paroxystique bénin(VPPB) :
    Le vppb est une entitĂ© particuliĂšre qui se traduit par des vertiges rotatoires durant 10 Ă  25 secondes, provoquĂ©s par une position particuliĂšre de la tĂȘte. Le patient dĂ©crit des vertiges rotatoires brefs, dĂ©clenchĂ©s exclusivement par les changements de position : le coucher, le lever du lit, le fait de se retourner dans le lit, surtout d’un cĂŽtĂ©, mais Ă©galement de regarder en haut ou au contraire en bas. L’Ă©tiologie de ce vertige est bĂ©nigne. Il est dĂ» Ă  un dĂ©pĂŽt de petites particules calcifiĂ©es (les otolithes) dans des canaux semi-circulaires de l’oreille interne.
    Ce vertige se traite par un geste thĂ©rapeutique particulier, appelĂ© « manƓuvre libĂ©ratoire », cette derniĂšre manƓuvre est effectuĂ©e par un mĂ©decin spĂ©cialiste ou un rĂ©Ă©ducateur vestibulaire.” :
    hum… Mon Ă©tourdissement survient en effet systĂ©matiquement lorsque je bouge rapidement mais… peut-ĂȘtre, peut-ĂȘtre… Ă  voir.

    Presbyastasie :
    Sous ce terme on regroupe des sujets se plaignant de troubles d’Ă©quilibre sans avoir d’antĂ©cĂ©dents neurologiques ou ORL particuliers et ayant des explorations fonctionnelles oto-neurologiques normales.
    presbyvestibulie (vieillissement du vestibule: épithélium, vascularisation, nerf et otolithes)
    presbyataxie (vieillissement de l’Ă©quilibre: vision, vestibule, proprioception, centres nerveux, rĂ©ponse motrice)
    Le traitement est la rĂ©Ă©ducation vestibulaire.” :
    Il est encore ici question de rĂ©Ă©ducation vestibulaire. Le problĂšme est que j’ai dĂ©jĂ  eu recours Ă  quelque chose d’approchant, lorsque j’ai consultĂ© durant plusieurs mois un ostĂ©opathe (en 2005 – 2006, je crois). Sans aucun rĂ©sultat, pour changer. Mais Ă©tait-ce vraiment si “approchant” que ça ?

    “Il existe des cĂ©phalĂ©es d’origine nasale, avec au scanner des sinus normaux mais prĂ©sentant des anomalies architecturales (dĂ©viation de la cloison nasale ou concha bullosa).” : dĂ©viation de la cloison nasale… c’est mon cas. Mais il m’a Ă©tĂ© dit que ça ne pouvait pas ĂȘtre Ă  l’origine, mĂȘme partiellement, de mes douleurs. Et, si j’ai bien compris, il faudrait pour y remĂ©dier tout dĂ©truire pour reconstruire. Ça fait envie. Ceci dit, si je pensais un seul instant que ça pouvait avoir un effet, je me lancerais sans hĂ©siter une seconde. Pour le moment, je n’y crois pas.
    “Ces douleurs seraient liĂ©es Ă  des contacts muqueux entre la cloison nasale et les cornets, responsables de libĂ©ration de substance P dĂ©clenchant ces douleurs.” : je veux bien le croire 🙂

    “CĂ©phalĂ©es tensionnelles :
    L’hypertension artĂ©rielle (HTA) se traduit habituellement par des cĂ©phalĂ©es en casque permanentes, mais peut ĂȘtre responsable en cas d’accĂšs paroxystique de douleurs intenses, brutales, en crise, avec malaise gĂ©nĂ©ral, pĂąleur de la face et constriction thoracique.”
    CĂ©phalĂ©e en casque permanente correspondrait bien, mais je n’ai apparemment pas de problĂšme d’hypertension artĂ©rielle…

    “SADAM, Syndrome de Costen ou dysfonctionnement de l’articulation temporo-mandibulaire :
    L’articulation temporo-mandibulaire est une cause potentielle de douleur crĂąnio-faciale.
    CommunĂ©ment appelĂ© S.A.D.A.M. (Syndrome Algo-Dysfonctionnel de l’Articulation temporo-Mandibulaire), le dysfonctionnement de cette articulation est aussi appelĂ© syndrome de Costen.” :
    voie intĂ©ressante mais dĂ©jĂ  plus qu’explorĂ©e a priori… J’ai ainsi portĂ© une gouttiĂšre pendant plus de deux ans, toutes les nuits et mĂȘme, parfois, de jour. Cela avait diminuĂ© partiellement mes douleurs durant les premiĂšres semaines de port, mais celles-ci n’ont ensuite plus diminuĂ©.

    “Les douleurs du SADAM pourraient prendre naissance lors de la compression de rameaux du nerf auriculo-temporal ou lors de spasmes musculaires.” : certainement…

    “La douleur est volontiers lancinante, augmentĂ©e par les mouvements de mastication, situĂ©e en regard de l’articulation temporo-mandibulaire, irradiant dans l’oreille ou le cou, associĂ©e Ă  des bruits articulaires Ă©vocateurs comme des claquements, des craquements

    D’autres symptĂŽmes sont parfois relevĂ©s acouphĂšnes (bourdonnement d’oreille), sensation de plĂ©nitude d’oreille, douleur orbitaire, trouble de la convergence visuelle…” :
    Ca colle franchement Ă  une partie de mes symptĂŽmes (je n’ai d’ailleurs pas indiquĂ© dans mon billet de trouble de convergence de la vision, mais ça fait partie du lot)… mais, comme je le disais plus haut, l’Ă©volution n’a eu lieu que durant trois ou quatre semaines… puis rien, absolument rien de neuf durant les deux ans qui ont suivi. Ceci malgrĂ© le port de trois modĂšles diffĂ©rents de gouttiĂšre.

    “La prise en charge thĂ©rapeutique du syndrome de Costen fait appel Ă :
    – des antalgiques, des anti-inflammatoires
    – des myorelaxants,
    – et surtout la mise en place de gouttiĂšre occlusale pour diminuer la sollicitation de l’articulation temporo-mandibulaire.

    La correction du trouble occlusal peut ĂȘtre associĂ©e selon le cas Ă  un geste dentaire, orthodontique ou chirurgical.” :
    En effet, la gouttiĂšre occlusale a amĂ©liorĂ© ma situation dans un premier temps, comme je l’ai dit. Autre point intĂ©ressant : j’avais notĂ© que la prise d’anti-inflammatoires avaient fait disparaĂźtre ce qui Ă©tait visiblement des oedĂšmes dans la rĂ©gion de l’oreilles (des deux cĂŽtĂ©s). Il y avait donc bien lĂ  un problĂšme, parmi tant d’autres apparemment.
    J’ai Ă©galement essayĂ© quelques myorelaxants (je me rappelle le Myolastan…). Souvenir douloureux : aucune amĂ©lioration de mes symtptĂŽmes et moi transformĂ© en zombie. La prise, dans les deux cas, a toutefois Ă©tĂ© brĂšve (mode zombie oblige 😉 ).

    “Les douleurs myofasciales sont des douleurs musculaires caractĂ©risĂ©es par la prĂ©sence au sein des muscles concernĂ©s d’une zone de tension parfois perceptible Ă  la palpation avec des points gĂąchettes de dĂ©clenchements de l’influx nociceptif.

    Le traitement consiste Ă  inactiver ces points gĂąchettes soit avec des infiltrations d’anesthĂ©siques locaux, de toxine botulique ou des massages.” :
    J’ai eu droit Ă  la toxine botuline, alias Botox (j’en ai parlĂ© plusieurs fois sur “Oreille malade”) et je souffrais effectivement de zones soumises Ă  une tension permanente extrĂȘme (jusqu’Ă  dix fois supĂ©rieure Ă  la norme !). Malheureusement, lĂ  encore, ces valeurs ont Ă©tĂ© rapprochĂ©s d’une valeur normale mais les douleurs sont encore lĂ , vives et Ă©puisantes.

  3. Bonjour,

    J’ai l’impression de me reconnaĂźtre quand je lis tous ses symptĂŽmes … je n’en reviens pas.
    J’ai commencĂ© Ă  avoir tous ses symptĂŽmes lorsque j’ai eu un problĂšme d’occlusion dentaire.
    AprĂšs avoir vu diffĂ©rents mĂ©decin dans diffĂ©rentes spĂ©cialisations, les gens ne se rendent pas comptes. Si nous pouvons parler de notre parcours j’en serai ravie

  4. Bonjour,

    Tous ces symptĂŽmes pourraient ĂȘtre aussi liĂ©s Ă  une candidose. En parcourant certains sites, Ă  supposer qu’ils soient un minimum fiable bien sĂ»r, j’ai dĂ©couvert que cette saloperie, Ă  force d’envahir petit Ă  petit le corps, pouvait gĂ©nĂ©rer Ă©normĂ©ment de pathologies, allant de la simple irritation cutanĂ©e Ă  la dĂ©pression, aux maux de tĂȘte chroniques et d’oreilles (dont acouphĂšnes), Ă  des problĂšmes digestifs etc… Je vous laisse les liens:

    http://www.ateliersante.ch/candida.htm

    http://les-malades-imaginaires.over-blog.com/article-candidose-chronique-causes-et-remedes-103194076.html

    Personnellement je me suis rendue compte que ma sensation d’oreille bouchĂ©e, de tympan et conduit auditif dessĂ©chĂ© corrĂ©lait souvent avec des symptĂŽmes comme des corps flottants, des yeux irritĂ©s et rouges, la peau du visage et du cuir chevelu qui piquent…aprĂšs c’est juste une piste, je n’ai pas de preuve, c’est peut ĂȘtre juste ma crĂšme de jour que je ne supporte plus 😉
    Bref, je me dis quand mĂȘme que tout n’est peut ĂȘtre pas Ă  mettre sur le compte du trauma sonore…

          1. Videonystagmographie : Examen Vestibulaire des vertiges.

          2. Ah OK merci, je crois l’avoir fait mais je ne suis pas sĂ»r… C’est un test oĂč on te place sur un fauteuil qui tourne avec des lumiĂšres stroboscopiques, un truc comme ça ? Ou pas du tout ? 🙂

          3. Il s’agit de placer devant les yeux du patient un casque dotĂ© d’une camĂ©ra infrarouge qui va permettre de visualiser sur Ă©cran et de mesurer les mouvements oculaires spontanĂ©s ou induits dans l’obscuritĂ© par diffĂ©rents tests.

          4. Hum, alors je ne suis pas sĂ»r… Il y a un ORL spĂ©cialisĂ© dans ce type d’examens Ă  Paris ? Parce que le nom de celui que j’ai vu ne me revient pas.

  5. Bonjour moi ca va faire 10 ans que j’ai ces symptomes (perte equilibre,vertiges,douleurs cervical enormement douloureux,j’ai fait IRM,scanner,j’ai vu orl,osteo,ortoptiste,enfin bref j’ai tout fait!
    Seul resulta qu’on me donne c’est stress! Pourtant j’ai pris un antistress pendant 6 mois et les symptomes toujours la!
    La j’ai rdv le 19 avec un ortodentiste apparement j’ai la machoire pas en place et des dents mal positionnĂ©es ce qui peu donner ces pb donc j ‘attends je pense que c’est ma derniere chance.
    Le pire dans tout ca c que c arriver d’un coup,j’ai aussi tout le temps le nez qui coule ,l’impression d’ĂȘtre tjrs malade.

  6. Salut les amis , aprĂšs une grippe migraine apparition de rougeur des oreilles , les oreilles qui gratte , qui brĂ»le , une sensation de compression , j ai tous essayer mon coche mar. Les acouphĂšnes j en ai marre je supporte plus orl ma dit qu il pouvait rien faire pour moi vertige , que faire je prend du stressam depuis une semaine mais pareil sa arranger mon problĂšme de sommeil seulement peut ĂȘtre les vacances vont me faire du bien ?

  7. Bonjour,

    Je souffre depuis deux ans d’un SyndrĂŽme de Gougerot-Sjögren et j’ai Ă  ce titre de nombreuses douleurs articulaires, que ce soit au bassin, aux genoux ou aux poignets, associĂ©es Ă  une grande fatigue et Ă  une sĂ©cheresse buccale et oculaire.

    Depuis maintenant dix jours j’ai une otalgie consĂ©quente cĂŽtĂ© gauche, l’oreille est comme bouchĂ©e (au dĂ©but c’était alĂ©atoire mais maintenant cela est constant), douloureuse (m’irradiant jusqu’au maxillaire infĂ©rieur gauche), avec parfois une sensation de chaleur. J’avais des acouphĂšnes bilatĂ©raux depuis un certain temps mais lĂ  ils sont trĂšs clairement en hausse sur cette oreille. J’ajoute que plus je fais des mouvements ou des efforts plus je ressens cette gĂȘne.

    J’ai consultĂ© mon ORL qui n’a rien vu au niveau de l’oreille, il m’a parlĂ© d’un SADAM possible affectant l’ATM et m’a mis sous AINS (FeldĂšne) et en rĂ©gime sans solides pendant 7 jours. Sans aucun rĂ©sultat 


    Radio des ATM normale, Ă©chographie de la parotide normale. Examen dentition par le dentiste normal.

    Que dois-je faire d’aprĂšs vous ? Une autre piste ? Des examens complĂ©mentaires ?

    Merci pour votre aide !

    1. Aucun signe ne laisse penser Ă  un SADAM.

      Peut-ĂȘtre pourriez-vous voir un neurologue pour vĂ©rifier l’activitĂ© (Ă©lectrique) des principaux muscles de votre mĂąchoire ? Si celle-ci est trĂšs supĂ©rieure Ă  la normale, cela pourrait expliquer vos symptĂŽmes.

      Tenez-nous au courant ! 🙂
      (vous devriez vous inscrire sur le site, comme ce n’Ă©tait pas le cas votre commentaire Ă©tait bien moins visible du coup les membres n’ont pas dĂ» le voir)

      1. A mon neuviĂšme mois de grossesse j’ai fait un gros vertige rotatoire, plus rien n’a jamais Ă©tĂ© pareil aprĂšs….
        C’est trĂšs dur de ne plus avoir d’Ă©quilibre.j’ai vu des neuro des orl des psy et oui,c’est la qu’on t’envoie quand la mĂ©decine s’essouffle… Maisj n’ai pas baissĂ© les bras,et oui,je suis infirmiĂšre, dommage pour eux.et au bout d’un combat d’un an,on m’a cru,j’ai la maladie de meniere. Mais Ă  force d’ostĂ©opathie je vis bien maintenant, j’Ă©coute mon corps on a appris Ă  se connaĂźtre et on est devenu pote !je ne lui fais pas de grasse et il en fait autant, on se respecte et je vis bien mieux et lui aussi…

        1. Bonjour
          J’ai Ă©galement la maladie de meniere et je suis un groupe de discutions sur Fb avec des gens qui sont Ă©galement atteints de cette maladie.
          Pouvez vous me dire en quoi consiste vos sĂ©ances d’osteopathie et combien de temps vous a t il fallu pour allez mieux.
          Avez vous perdu de l’audition ? Avez vous retrouvez de l’Ă©quilibre ?
          Merci de réponse

          1. Bonjour Joanne,
            Je ne sais pas si vaurs va vous rĂ©pondre, surtout qu’il a postĂ© son commentaire il y a plusieurs mois… Pourriez-vous ouvrir un nouveau sujet sur le forum afin de vous prĂ©senter et nous en dire plus sur vos symptĂŽmes ?
            Bonne fin de journée !

          2. Bonjour, quel est le nom de votre groupe ? On vient de me diagnostiquer un meniere, je suis about et fatidique et personne ne me comprend…

  8. bonjour je voulais savoir si tu avais trouvĂ© solution a ton problĂšme car j’ais quasiment les mĂȘmes symptomes que toi la seule diffĂ©rence c’est qu’en plus je fais de la nevralgie d’arnold ce ne sont pas des douleurs constante cela vient par periodes et cela dure depuis prĂšs d’un an et depuis un peu plus d’un mois j’ais des douleurs aux niveau des jambes et spasmes (est ce du a la fatigue ou la rĂ©Ă©ducation de mon epaule je ne sais pas) je dois voir mon orl aprĂšs demain

    1. Bonjour,
      Malheureusement pas vraiment non…
      Petite question : es-tu sĂ»r qu’il s’agit d’une nĂ©vralgie d’Arnold ? Je demande ça parce que dans bien des cas de SADAM / ADAM / Syndrome de Costen les mĂ©decins diagnostiquent Ă  tort une nĂ©vralgie, et ça a d’ailleurs Ă©tĂ© mon cas, donc je te le dis juste au cas oĂč.
      Bon courage Ă  toi…

  9. Bonjour,
    J ai les mĂȘmes symptĂŽmes et ca devient un enfer:

    Langur qui brule
    douleur musculaires:jambes bras thorax
    craquement articulations
    acouphĂšne
    sinusite
    insommnie
    perte de cheveux

    Je ne trouve pas de medecin compétent !
    Tu as pu avancer ds ta recherche.

    As tu fait une analyse du plomb et mercure ?
    Laurent

  10. Bonjour, je partage le calvaire de beaucoup apparemment. Douleur aiguĂ« unilatĂ©rale (Ă  droite) pharyngĂ©e, sous maxiliaire (mĂąchoire douloureuse) depuis environ un an avec sensation de brĂ»lure de la langue et otalgie. Des crises plutĂŽt brĂšves et espacĂ©es au dĂ©part qui sont maintenant beaucoup plus longues et rapprochĂ©es. AprĂšs une derniĂšre crise trĂšs forte qui a durĂ© 6 semaines, la douleur est devenue permanente. Une toux sĂšche assez ancienne, des Ă©coulements dans la gorge ainsi qu’une douleur thoracique accompagnent tous ces symptĂŽmes. J’ai moi aussi subi plusieurs scanners (cervical, thoracique, cĂ©rĂ©bral et ATM), de nombreuses visites chez diffĂ©rents gĂ©nĂ©ralistes et ORL, des seances d’ostheopatie, et jusqu’Ă  prĂ©sent aucun des diagnostics proposĂ©s n’a permis de solutionner le problĂšme. J’ai rdv dans 4 jours chez l’orl pour une derniĂšre vĂ©rification et pour parler de l’Ă©volution de mes symptĂŽmes. Si une fois de plus il ne trouve rien, je vais prendre plus au sĂ©rieux la piste psychologique qui m’a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© avancĂ©e plusieurs fois. Il faut rĂ©ussir Ă  se dĂ©barrasser de cette douleur!

    1. Bonjour Stf,

      Le truc c’est que les problĂšmes de santĂ© sont rarement 100% organiques ou 100% psychologiques. Puisque tout est connectĂ© 🙂 Et puis, la mĂ©decine Ă©volue, mais pas aussi vite que l’on veut bien nous le dire… Le fait qu’on ne trouve rien avec les instruments et les connaissances d’aujourd’hui ne veut pas dire qu’il n’y a rien.

      Mais surtout, ce qui serait bien, j’en reviens toujours au mĂȘme point, c’est qu’au lieu de rĂ©pondre “c’est le stress, rentrez chez vous”, la mĂ©decine ait quelque chose de sĂ©rieux Ă  proposer pour soulager les symptĂŽmes et, partant, faire en sorte que le stress diminue (cercle vertueux). On dirait que beaucoup continuent de dissocier plus ou moins consciemment “organique” et “psychologique” (vision occidentale de la mĂ©decine), malgrĂ© toutes les avancĂ©es qui ont montrĂ© que cette vision est totalement archaĂŻque…

  11. Bonjour , depuis fĂ©vrier je vis le enfer. me suis rĂ©veillĂ©e avec les oreilles bouchĂ©e. comme je ai tendance Ă  faire des sinusites le mĂ©decin m’a prescrit 10 jours de antibiotiques. tout Ă  Ă©tĂ© bien pendant 3 semaines. Et des un coup bourdonnement dans le oreille gauche pendant 3 jours. aprĂšs plus rien pendant 3 jours. super.
    mais les bourdonnement à gauche sont revenus avec en plus des sifflements. des deux oreilles oreille gauche bouchee avec impression de plénitude.
    voilĂ  qu’on me dit c’est Meniere! !! perte lĂ©gĂšre de la audition. ….. et le orl me dit que la surditĂ© est la suite…. suis desesperee

  12. Bonjour, me suis réveillée au mois de février avec oreilles bouchee. Le début de la enfer!
    antibiotiques et ça a passĂ© pendant 3 semaines. Mais c’est revenu avec un bourdonnement Ă  la oreille gauche pour finir avec les deux oreilles qui sifflent avec oreille gauche qui se bouche. Donc suspicion de Meniere. perte auditive dans les graves…. grosse dĂ©prime. je ai trĂšs peur de devenir sourde.

  13. Bonjour!
    Avez vous pensé aux allergies?!
    J’ai eu un gros pb d’orl cet hiver rhume/otite qui a dĂ©bouchĂ© sur un ƓdĂšme au niveau de l’oreille interne diagnostiquĂ© par l’orl avec perte auditive dans les graves. Mon mĂ©decin pensait que c’Ă©tait liĂ© Ă  une allergie trop importante qui avait du s’incruster. Elle n’avait pas tort.
    Tout ceci Ă©tant liĂ© Ă  un problĂšme d’inflammation chronique de l’organisme .
    AprĂšs dĂ©pistage d’allergies alimentaires qui mettaient tout mon organisme en alerte rouge, je suis un rĂ©gime prĂ©conisĂ© par mon mĂ©decin dont sont exclus les produits posant problĂšme.
    J’avais tous vos symptĂŽmes, sans compter de l’asthme, et depuis malgrĂ© la saison des pollens plus de douleurs dans l’oreille plus de nuque douloureuse plus de migraines Ă  tout bout de champs plus de vertiges plus d’asthme plus de nez tout le temps bouchĂ©, trĂšs peu d’allergies bref!
    Creusez peut ĂȘtre la piste de l’allergie qu’elle soit liĂ©e Ă  un allergĂšne, ou Ă  une “intoxication” de l’organisme comme ça a Ă©tĂ© le cas pour moi.
    Bon courage.

    1. Bonjour,
      Merci pour ces précieuses infos !
      J’avais fait une sinusite aiguĂ« environ un mois / un mois et demi avant mon traumatisme sonore, peut-ĂȘtre y avait-il lĂ  une cause allergique ?
      Comment avez-vous dĂ©tectĂ© vos allergies alimentaires ? Quel type de mĂ©decin fait ce type d’examens ? Est-ce que ce genre de choses est remboursĂ© ?
      Merci !

      1. il se peut que oui la sinusite ai provoquĂ© ça (les sinusites peuvent ĂȘtre allergiques) et causĂ© une inflammation profonde, mais ça pourrait ĂȘtre en rĂ©alitĂ© un problĂšme d’hypersensibilitĂ© ou intolĂ©rance alimentaire qui provoque une inflamation chronique. mon mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste (aussi spĂ©cialisĂ©e en nutrition) aprĂšs les conclusions de l’orl quand Ă  l’ƓdĂšme au niveau de l’oreille, et aprĂšs lui avoir dit “j’en ai marre de vous demander des antihistaminiques sans arrĂȘt” m’a proposĂ© de vĂ©rifier s’il n’y avait pas un problĂšme d’hypersensibilitĂ© alimentaire Ă  ce niveau rien n’est remboursĂ© ni les prises de sang ni les kits de dĂ©pistage Ă  commander au labo, et les complĂ©ments alimentaires qu’elle m’a conseillĂ© afin de refaire la barriĂšre intestinale et doublĂ© au changement alimentaire ça a un cout!
        de rien! si je peux aider ^^

        1. Bonjour Sté!!!

          Ou avez vous fait vos analyses?? parlez vous le l’immu pro? ue vous a t-on prĂ©scrit pour reconstruire la barriĂšre intestinale?? Tous ces symptomes ressemblent fort Ă  une candidose non???? cordialement.

  14. Bonjour a tous, ici c’est le message de quelqu’un dĂ©sespĂ©rĂš au bord de la dĂ©pression et sans trouver aucun diagnostic.

    je m’appelle David Martin et j’ai 36 ans et suite a un bouchon de mon oreille gauche j’ai consultĂ© un ORL remplaçant (pas le mien) je la sentait pas trop Ă  l’aise et elle m’a injectĂ© un liquide avec une seringue dans l’oreille qu’elle a rĂ©chauffĂ© prĂ©alablement pour dissoudre le bouchon de cĂ©rumen.

    N’ayant pas rĂ©ussi Ă  l’enlever j’y suis retournĂ© une semaine aprĂšs (elle m’avait prescrit de l’huile de l’amande douce pour adoucir le bouchon de cĂ©rumen) AprĂšs deux lavages avec le liquide elle a finalement dĂ©cidĂ© de m’aspirer l’oreille.

    Rentrant Ă  la maison j’avais toujours cette sensation de surditĂ© et surtout une gĂšne Ă  l’oreille j’ai donc consultĂ© mon ORL qui Ă©tait disponible, il a regardĂ© il a enlever le reste du bouchon et m’a fait faire un test d’audition, rĂ©sultat PERTE AUDITIVE OREILLE GAUCHE, du coup il me prescrit un IRM ou le rĂ©sultat est normal, j’ai repassĂ© des tests l’audition remonte petit Ă  petit, le tympan est intact aussi.

    Depuis j’ai consultĂ© dentiste, pour les dents de sagesse, ophtalmologue pour mon problĂšme Ă  l’Ɠil du mĂȘme cĂŽtĂ©, osteophate pour vĂ©rifier que ça ne viens pas des cervicales, j’ai aussi pris des antibiotiques, anti-inflammatoires et cortisone pour toute infection Ă©ventuelle.

    Depuis j’ai des acouphĂšnes constants et insupportables, une sensation de surditĂ© et mon Ɠil gauche parfois est flou avec des taches apparentes et j’ai la sensation qu’il est un peu enflĂ©e Ă  l’intĂ©rieur, depuis j’ai des douleurs Ă  la langue et gorge et je m’inquiĂšte vraiment beaucoup vu que je ne dors plus du aux acouphĂšnes.

    J’habite sur Nice et j’en suis Ă  mon troisiĂšme ORL et les traitements n’ont abouti Ă  rien et d’entendre Ă  la fin que le facteur nerveux peut en ĂȘtre la cause je trouve que c’est un peut limitĂ© pour un diagnostic de spĂ©cialiste.

    Merci Beaucoup

          1. bah, le stress il a bon dos quand on trouve pas, perso,je suis un peu en guere avec les ORL, pas de reponse depuis 4 ans, pourtant symptomes bien reels, est ce qu il y a des personnes qui ont recouvré la santé, suite a ces problemes, histoire de donner un peu d espoir
            …………………pour ma part, en gros, j ai explorĂ© toutes les pistes(irm scanner, vgn ou vng, trouble atm, etc)
            pour mes troubles de l equilibre et de la vue, ma derniere piste est, concernant mes frottements dans l oreille (comme vider la corbeille de windows) et cliquetis mecanique comme marteau qui tape sur enclume cotĂ© oreille droite, suite a oreille bouchĂ©e cotĂ© gauche, bref, la piste…………trompe d eustache dysfonctionne, bouchĂ©e oubien, du coup, je pressurise…! peut on avoir des retours positifs de guerrison d autrui..!

    1. bonjour david, je viens un peu au nouvelle, comment a evoluer votre situation, votre histoire ressemble un peu a la mienne, avez vous trouvé la solution au probleme ?
      en gros, pour ma part, c etait trouble de l equilibre, de la vision , cervicale, memoire concentration, on m a retiré des bouchons de cerumen et c etait le miracle apres 18 mois de recherche mais j ai recidivé au bout d une semaine, depuis toujours mes problemes d equilibres, et frottement dans les oreilles a la deglutition, depuis 4 ANS aucune reponse medicale, la loose totale

      1. Bonsoir,,
        Depuis des annĂ©es on me catalogue nĂ©vralgie,mon problĂšme est infectieux,sachez que l’on peut faire une infection sur un syndrome sec,sinus secs et claquants le soir en position assise et allongĂ©.
        A dĂ©faut de suppuration il peut y avoir un effet gazeux qui brule et irrite les muqueuses,la T..Eustache….qui peut aussi dĂ©finir une mastoĂŻdite masquĂ©e .
        Mon problĂšme infectieux ne s’est rĂ©vĂ©lĂ© qu’avec une biopsie osseuse maxillaire et mandibulaire en 2014,mes analyses de sang Ă©taient nickelles,rien ne ressortait franchement,pas de fiĂšvre.on m’a cataloguĂ© et soignĂ© pour une nĂ©vralgie alors que je ne correspondais pas au tableau.(anti-Ă©pileptique,laroxyl….allergie+ + + +
        Je faisais un dĂ©but d’ostĂ©ite au regard d’un ancien traumatisme facial qui avait abouti fin 2005 Ă  une perte dentaire et une communication bucco-sinusienne (chute dans une salle de bain).
        A l’Ă©poque on ma humiliĂ©,rigolĂ© au nez et surtout on ne m’a pas prise en charge,le corps mĂ©dical a Ă©tĂ© odieux.
        Résultat des courses 7 ans plus tard,persistance chronique de CBS, biopsies maxillaire /multi-résistances bactérienne:E.ColIi, parainfluenzae ,streptoccoque.
        L’E.Coli est sacrement rĂ©sistante et ouvre la porte aux autres bactĂ©ries,notre flore buccale n’est plus impermĂ©able…..J’ai EXACTEMENT les mĂȘme (tous) symptĂŽmes que vous,en ce qui concerne ma bouche,ma langue est un vrai buvard,les rĂ©sultats bacterios sont toujours nĂ©gatifs!!!!!!
        En ce qui concerne la biopsie mandibullaire:
        Réaction granulomateuse à corps étrangers,cellules géantes.
        Le problĂšme venait de deux molaires dĂ©vitalisĂ©es avec la pĂąte dentaire qui dĂ©passait Ă  outrance (durant dix longues annĂ©es on m’a parlĂ© de “DOULEURS FANTÔMES” avec le haut!
        Prise en charge lamentable Ă  l’hopital
        Aujourd’hui je viens de fĂȘter mes 43 printemps et je me sent mourir.Je me bats toujours et n’ai aucunes prises en charge correcte.
        J’ai de gros problĂšmes cognitifs,d’attentions,je ne peux pas faire deux choses en mĂȘme temps,je ne peux plus conduire;j’ai de gros problĂšme d’Ă©quilibre et de vision(vue qui baisse considĂ©rablement en cours de journĂ©e) et j’ai perdu bcp de poids.
        Ma prise en charge est dĂ©sastreuse et moi aussi je recherche “THE DOC”
        Quoiqu’il en soit ne vous laissez pas bercer dans le versant psychologique si vos symptĂŽmes,ne rĂ©gressent pas.
        Sachez qu’un problĂšme infectieux suppurĂ© ou pas peut faire aboutir Ă  une nĂ©vralgie vasculaire en // (contact vasculo-nerveux).
        Personnellement je suis sous traitement morphinique pour tenir mes journĂ©e et je pratique la sophrologie et l’hypnose tout les soirs,cela m’aide Ă©normĂ©ment sur le plan psychologique….mais pour combien de temps ?!?
        MalgrĂ©s moi,je suis obligĂ©e de m’isoler,je ne suis plus la mĂȘme personne,je travaille Ă©normĂ©ment la pensĂ©e positive.
        Bon courage Ă  Toutes et tous.
        Patalatak

        L’IGNORANT AFFIRME
        LE SAVANT DOUTE
        LE SAGE REFLECHIT

        1. Mon histoire est votre histoire, en France on passe de mĂ©decin en mĂšdecin, d’examen en examen, et parfois on a l’impression de passer pour des dĂ©bils parce que nos maux sont prĂ©sents mais pas reconnus. pour moi personnellement mon cauchemar Ă  commencĂ© par une bouche sĂšche, plus de salive, a suivi une grande fatigue avec une hĂ©morragie pelvienne, une perte de poids, une anĂ©mie, une injection hormonal d’un produit qui ne devait plus etre sur le marchĂ©, et puis tout a continuĂ© (l’enfer !) paralysie faciale, sueurs nocturnes pdt des mois, fourmillements, baisse d’Ă©nergie, hypotension, trouble de la marche, nausĂ©es, et surditĂ© brutale (acouphĂšnes), perte de la concentration et plein d’autres symptomes AprĂšs Deux mois et demi de cauchemard j’ai demandĂ© un bilan bactĂ©rien que je n’ai pas fait tout de suite car lassĂ© de tous les IRM SCANNER et j’en passe, je suis parti en vacances malgrĂšs ma fatigue. A mon retour j’ai voulu reprendre mon travail mais je n’ai pas pu car mon corps ne supportait plus aucune charge, j’Ă©tais comme une poupĂ©e de chiffon, j’ai continuĂ© mon parcours mĂ©dical, allant parfois aux urgences parce que j’avais des frissons, on m’a rit au nez avec des rĂ©flexions du genre “tout va bien sinon Ă  la maison” et puis au bout de 7 mois d’enfer, j’ai fait ce fameux bilan sanguin que je n’avait pas fait qq mois avant et lĂ  le bilan est tombĂ© : toxoplasmose + mononuclĂ©ose (espein barr) Tout Ă  Ă©tĂ© comme ds un film lorsque j’ai appris cela. Je savais que je n’Ă©tais pas folle mais hĂ©las trop tard. Aujourd’hui je souffre de fibromyalgie mais non reconnu bien sur ! d’acouphĂšnes invalidant et j’ai la bouche et les yeux qui me brulent tout le temps, j’ai du mal Ă  dĂ©glutir, j’ai une cervicalgie, des craquement ds tout mon corps et des sueurs matinales, nez bouchĂ© le matin, douleurs Ă  la mastication, le froid sur mes dents plombĂ©es me font comme une dĂ©charge, mains froides mais ça aucun mĂ©decin ne sait me dire de quoi je souffre donc je vis avec. Le pire c’est que personne ne me comprend j’ai perdu mon emploi et Ă  50 ans bientĂŽt je dois faire avec. Je ne fais plus confiance Ă  la mĂ©decine conventionnel. VoilĂ  pour vous dire que vous n’etes pas seul ! Sophrologie, hypnose ostĂ©opathe ORL rhumato dentiste sont de mon parcours et je comprends toutes les personnes qui souffrent comme moi depuis plusieurs annĂ©es

        2. Bonjour,
          Et Merci pour ton tĂ©moignage,ma femme de 32 ans Ă  pratiquement les mĂȘmes symptĂŽmes..
          J’ai une question:qt tu parles de claquant assis,allongĂ©,ça veut dire quoi?et allergie au laroxyl qu’a tu eu comme symptĂŽmes?
          Merci pour tes réponses

          1. DĂ©solĂ©e pour la rĂ©ponse tardive;mon Ă©tat de santĂ© n’est pas au beau fixe.

            Les claquements peuvent trĂšs bien ĂȘtre infectieux.
            Un prélÚvement fiable en ORL avec camera peux trÚs bien révéler une infection gazeuse,
            Dans mon cas,les suppuration n’Ă©taient pas franches ,par contre une biopsie osseuse a trĂšs bien mis en Ă©vidence un problĂšme infectieux avec multi-resistances bactĂ©riennes..
            J’insiste sur le fait que rien ne ressortait ou trĂšs peut sur mes analyses sanguines, scanner….

            Surtout assistez votre femme,ne la laissez jamais seule face au corps médical.

            Une mastoĂŻdite masquĂ©e,peut ĂȘtre Ă©valuĂ©e sur l’historique mĂ©dical ORL et Maxillo-Facial du patient sur plusieurs annĂ©es.
            Le hic,c’est que personne ne veut ou ne sais l’Ă©valuĂ©e.

            L’hypnose est une belle rĂ©ussite pour moi,elle peut aider votre femme en ce qui concerne le versant psy,personnellement je n’accepte que la morphine.et l’hypnose.

            Vous souhaitant bon courage.

            L’IGNORANT AFFIRME
            LE SAVANT DOUTE
            LE SAGE RÉFLÉCHIT

    1. Oui j’ai Ă©tĂ© entretenu 2 longues annĂ©es dans ce discours lorsque je courais orientĂ©e par m’a Doc ,D’ ORL en ORL pour avis biopsies maxillaire.
      J’ai du attendre un an de plus pour des tests allergologiques au mĂ©taux lourds et amalgame dentaire!
      Mon constat est que j’ai perdu trois longues annĂ©es et trois dents bourrĂ©es d’antibiotiques qui m’ont fait que renforcer les multi-rĂ©sistance aux antibios me concernant!

  15. Bonjour Ă  toutes et Ă  tous,

    Je lis tous ces problĂšmes chroniques difficiles et non rĂ©solus… et j’en suis bien dĂ©solĂ©…

    Je me suis guĂ©ri avec une plante aprĂšs un mal chronique ( Ă©galement non rĂ©solu chez les orl Ă  priori…)
    C’est une prĂ©paration que j’ai conçue moi-mĂȘme: une feuille d’une plante particuliĂšre/greffĂ©e et imbibĂ©e d’huiles. Je l’envoie gratuitement par poste si certains , aprĂšs avoir tout tentĂ©… sont intĂ©ressĂ©s Ă  essayer…
    Je pense que cette prĂ©paration naturelle Ă  beaucoup d’effets positifs et intĂ©ressants pour le conduit auditif.
    Si ca peut aider…

    J’ai dĂ©jĂ  fait un post Ă  un sujet un peu similaire…, je ne veux donc pas encombrer le forum, je vous mets juste le lien ou j’ai dĂ©jĂ  postĂ© d’autres dĂ©tails intĂ©ressants :

    https://www.oreille-malade.com/forum/acouphene/hyperacousie-et-tympan-conduit-auditif-qui-brule-sos/page/2/#post-97833

    Bon courage!
    francois / mail francois3@neuf.fr

  16. Je dĂ©terre ce topic car je vois pas mal d’histoire de virus, dont certains sont liĂ©s Ă  des dent dĂ©vitalisĂ©s.
    Ayant une dent dĂ©vitalisĂ© qui s’est infectĂ© Ă  la racine une premiĂšre fois, je me demande aussi si les dents dĂ©vitalisĂ©s ne sont pas des passoires Ă  bactĂ©ries et virus car ceux-lĂ  passent Ă  travers la dent devenue poreuse et se diffusent dans le corps par le sang. Il y a 8 ans, j’avais eu de gros soucis de santĂ© Ă  cause de ma dent infectĂ©, mai je n’avais pas eu d’acouphĂšnes. AprĂšs la rĂ©section apicale de cette dent, ma santĂ© Ă©tait progressivement revenue Ă  la normale par la suite. RĂ©cemment, une radio a montrĂ© que la dent dĂ©vitalisĂ© est peut-ĂȘtre encore Ă  nouveau entrain de s’infecter Ă  la racine. Une piste peut-ĂȘtre.
    Une dent dĂ©vitalisĂ© est un organe mort qui devient une passoire et un nid Ă  bactĂ©ries et virus de par sa porositĂ© dĂ» Ă  sa nĂ©crose. MĂȘme sans rien d’apparent, elle diffuse des saloperie dans tout le corps via les capillaires sanguins situĂ©s Ă  la racine des dents.

    Ici un site qui en parle : http://www.naturebiodental.com/single-post/2017/07/08/Dents-devitalisees-et-maladie
    “Si vous avez une maladie grave, ou tout simplement vous avez dĂ©cidĂ© de ne pas conserver de dents dĂ©vitalisĂ©es dans votre bouche, une fois la dent extraite ou les dents extraites, il faudra envisager leur remplacement, car garder une Ă©dentation en bouche peut avoir des consĂ©quences aussi graves que d’avoir des dents dĂ©vitalisĂ©es, entre autre sur l’équilibre postural de notre corps c’est-Ă -dire douleur de dos, douleur de cervicale, acouphĂšnes, migraines, problĂšmes oculaires, bref, souvenez-vous qu’il faut toujours remplacer une dent absente.”

    Ou encore ici : http://www.amessi.org/faut-il-arracher-les-dents-devitalisees
    “Tous ces rĂ©sultats ont Ă©tĂ© obtenus principalement par des extractions de dents dĂ©vitalisĂ©es qui, dans l’immense majoritĂ© des cas, ne faisaient pas souffrir. Les cas prĂ©sentĂ©s Ă©taient maladie d’Alzheimer, douleur post-infarctus, problĂšmes gynĂ©cologiques ou de prostate, problĂšmes rhumatologiques divers tels polyarthrite rhumatoĂŻde, polyarthrite Ă©volutive, hernie discale paralysante ou mĂȘme des cas de fracture mal consolidĂ©es avant l’extraction des dents dĂ©vitalisĂ©es, migraines, diabĂšte, asthme, hypertension, dĂ©pression grave avec antĂ©cĂ©dent suicidaire, acouphĂšnes, ulcĂšre, colite, problĂšmes de prostate, eczĂ©ma, taches de vieillesse, Ă©tats proches de la cĂ©citĂ©, dĂ©rĂšglements hormonaux qui faisaient grossir, impuissance sexuelle. De plus, ces tĂ©moignages font trĂšs souvent Ă©tat d’une diminution de fatigue. Certaines amĂ©liorations ont mĂȘme permis d’éviter des interventions chirurgicales.”

    Ce Docteur en parle :