Acouphènes subjectifs et objectifs

Il existe des acouph√®nes qui sont tellement bruyants qu’il est possible de les entendre en √©coutant directement dans vos oreilles !“, nous affirme Robert Dehin en pr√©ambule de cet article sur le site www.passeportsante.net

Mais qui c’est donc, Robert Dehin ?

Un journaliste de vulgarisation m√©dicale scientifique et auteur qui a sign√©, entre autres, Dr Alo√®s, L’Aloe Vera, plante m√©dicinale, paru aux √©ditions Quebecor en 1992 et traduit en plusieurs langues.

OK OK

Vulgarisation médicale, donc.

Mais qu’est-ce donc, une vulgarisation ?

Vulgariser
(verbe transitif)
Mettre une connaissance à la portée de tous.
R√©pandre l’usage d’une chose.

OK OK

Il ne me semble donc pas qu’il s’agit de jouer √† r√©pandre la plus grosse √©normit√©.

Et pourtant, Robert, tu viens de battre un record l√† ! Ignorer la diff√©rence entre un acouph√®ne objectif et un acouph√®ne subjectif, lorsque l’on traite de sifflements dans les oreilles, c’est impardonnable.

Je me permets donc de rappeler que si les acouph√®nes objectifs peuvent, comme leur nom l’indique, √™tre entendus par autrui, c’est en raison de leur nature diff√©rente, et non une question d’intensit√©.

Robert, la honte sur toi.

_________________________________
Mise à jour du 30 avril 2009 :
l’article incrimin√© a depuis √©t√© retir√© du site en question. Peut-√™tre les personnes qui s’occupent de ce site ont-elles r√©alis√© l’√©normit√© des propos relay√©s ?

A lire aussi :  Oreille pression bouch√©e peut-√™tre ecz√©ma ou circulation

Articles liés

Traitement de la céphalée acouphènes

Le désordre des maux de tête acouphène peut être très gênant.
Bourdonnements dans les oreilles ou acouph√®ne touche environ cinquante millions de personnes aux √Čtats-Unis chaque ann√©e.
Le problème de maux de tête est estimé à subir autant de 1 à 6 personnes.
Il y a des gens malheureux qui se produisent √† l’exp√©rience √† la fois les conditions et c’est ce qu’on appelle des maux de t√™te acouph√®nes.

Réponses

  1. ci ce n’√©tait que √ßa randy .. mais son article est vraiment en dessous de tout – rien que √ßa m’h√©risse le poil:

    Si vous n’avez d’autres choix que d’avoir √† subir des niveaux sonores √©lev√©s, vous pouvez utiliser des boules qui√®s ou des bouche-oreilles en mousse. Cela vous sera utile dans une multitude de circonstances : au travail, en avion, lors d’un concert rock, en utilisant certains outils, etc.

    Si l’on l’√©coute – porter des boules qui√®s (sous entendu en cire) est un passeport direct pour un trauma sonore s√©v√®re.

    Il ne faut surtout pas croire que l’on soit invuln√©rable lors d’un concert de rock qui d√©passe un certain seuil du simple fait qu’on porte des boules qui√©s .. le bruit entre par d’autres orifices comme le nez, la bouche – ou par transmission osseuse.

    Il ne parle d’ailleurs nulle part de traumatismes sonores, de baro traumatismes, de cellules cilli√©es abim√©es .. br√®f .. il ne doit en effet pas conna√ģtre grande chose sur les acouph√®nes ūüôĀ