Sylviane Chery Croze, ex-directeur de recherche au CNRS

Chat : Acouphènes

Chat du 6 septembre 2010
Avec Sylviane Chery Croze, ex-directeur de recherche au CNRS, Roselyne Nicolas, présidente et Jacques Gérard, vice-président de France Acouphènes.

Quelques réponses intéressantes, parmi lesquelles j’ai relevé notamment :

* A priori c’est le cerveau qui recrée les acouphènes, même lorsque les oreilles ne les entendent plus. Pensez-vous qu’un médicament agissant sur la concentration ou de type neuroleptique pourra dans le futur aider les personnes atteintes d’acouphènes ?

Certains médicaments sont déjà employés dans cet esprit.

J’imagine qu’elle parle de médicaments type Rivotril… Un développement de ce passage sur les médicaments contre les acouphènes serait bienvenu.

* De votre point de vue, quelle est la cause essentielle des acouphènes ?

La perte auditive même faible.

Cela fait plaisir de lire un telle évidence, tant certains semblent encore la remettre en question. Il est clair que si je n’avais pas subi un traumatisme sonore en concert, je n’aurai aujourd’hui pas d’acouphène… Toujours la même rengaine, désormais : protégez-vous  !

Lire :

Chat : les acouphènes (6 septembre 2010)

Pour en savoir plus, lire également un livre coécrit par Sylviane Chery Croze et France-Acouphènes :

Related Articles

Soulager son acouphène avec la sophrologie

Livre « Acouphènes, les soulager avec la sophrologie » – Patricia Grévin En France, 5 millions de personnes sont atteintes d’un acouphène, cette perception d’un son continu dans l’oreille. Véritable souffrance, tant physique que psychologique, l’acouphène peut gâcher votre vie. Heureusement, il existe plusieurs moyens d’apprendre à vivre avec cette gêne et de s’y habituer.

“L’oeil et la main” : acouphènes

Un bruit intérieur (France 5). L’acouphène est une sensation auditive correspondant à la perception d’ondes sonores qui n’existent que pour les personnes touchées. 300 000 Français sont concernés, y compris des sourds. Ronit cherche à connaître les causes et les facteurs de ce bruit subjectif’ continu et obsédant, et à comprendre son impact.

Réponses