L’antichambre de la folie

A force de se concentrer sur son maudit acouphène, Ă  force d’imaginer ce que serait le reste de sa vie avec ce son strident dans son oreille gauche, Simon se rendit au bord de la folie ; il vit le gouffre sous ses pieds, se pencha au-dessus, en chercha le fond. Il avait le choix de s’y prĂ©cipiter ou non, eut envie de le faire une fois pour toute, en finir, tout rĂ©gler d’un coup. Puis il imagina les manchettes du lendemain, les mauvaises raisons qu’on invoquerait, les supputations fausses et mĂ©chantes qu’on ferait au sujet du film qu’il tournait en ce moment, et lui qui ne serait pas lĂ  pour se dĂ©fendre… Il n’avait jamais Ă©tĂ© violent, mais il lança une dizaine de CD sur les murs pour se soulager un peu. Cela ne lui fit aucun bien.

Michel Tremblay, L’homme qui entendait siffler une bouilloire

A lire aussi :  Un mĂ©dicament contre les acouphènes : Neramexane

Related Articles

RĂ©ponses