La musique, mauvaise pour la mémoire et la concentration

La musique de fond trouble l’attention

Une Ă©tude vient de montrer qu’Ă©couter de la musique en travaillant diminue notre capacitĂ© Ă  nous souvenir d’informations reçues… Fanas du casque Ă  Ă©couteurs au boulot, attention !

A lire sur e-sante.fr :

La musique de fond est mauvaise pour la mĂ©moire…

Et qu’en est-il du bruit de fond ? Je veux bien entendu parler des acouphènes…

J’ai ma petite idĂ©e sur la question.

(Illustration)

A lire aussi :  AcouphĂ©ne sans perte d'audition et IRM

Articles liés

Ecoute au casque ou enceintes : risque de traumatisme sonore

A écouter avec modération. Attention aux traumatismes auditifs. Soyons prudents avec le casque ou les enceintes… Cela fait déjà plusieurs personnes que je rencontre qui connaissent des cas d’hyperacousie ou d’acouphène… Les préventions des traumatismes auditifs ne sont pas à prendre à la légère dans notre métier où l’on est longtemps exposé aux décibels.

Roberto Juarroz

Poésie verticale. Un bourdonnement de fond témoigne de la présence des choses. Nous avons besoin de la parole et du vent pour le supporter. Un bourdonnement de fond dénonce l’absence des choses. Nous devons inventer une autre mémoire pour ne pas devenir fous. Un bourdonnement de fond annonce qu’il n’y a rien qui ne puisse exister.

RĂ©ponses

  1. Pour ce qui concerne le bruit de fond, l’article prĂ©cise “le silence ou un environnement sonore stable (c’est-Ă -dire une voix qui rĂ©pète toujours le mĂŞme chiffre) obtenaient de meilleurs rĂ©sultats”.

    “environnement sonore stable” = “bruit de fond” je suppose…

  2. Dans le cas d’acouphènes non stables, il y a ici l’intĂ©rĂŞt du port de gĂ©nĂ©rateurs de bruit blancs qui permettent d’attĂ©nuer l’instabilitĂ© de l’acouphène et de crĂ©er un environnement sonore stable… pour gagner en mĂ©moire et concentration. Quid du nombre de dĂ©cibels Ă  partir desquels la concentration n’est plus garantie !