A petit feu

Je m’habitue à la rue Herran, sa puanteur, les cris des voisins.
Maman me sidère. Son énergie, sa volonté. Elle commence un régime, perd quelques grammes, les reprend illico, raccourcit ses cheveux, les fonce, regrette, les éclaircit, achète un téléphone équipé pour les malentendants, désespère, se motive. Même si l’amplificateur n’est pas très efficace, un numéro de téléphone lui donne un peu de liberté. Le premier appel qu’elle reçoit, Mamie. Elle annonce la mort de l’enfoiré qui lui a saccagé les oreilles. J’aurais préféré qu’il devienne sourd.

Géraldine Maillet, Acouphènes

Si vous souhaitez acquérir ce livre (ou d’autres ouvrages relatifs aux acouphènes), trouvez le meilleur prix en cliquant ici !

A lire aussi :  Le magicien cause

Articles liés

Réponses