Sodi Braide, petit souffle lancinant

… “un tantinet lancinant, voire franchement chiant”*

Sodi Braide, chiant comme la pluie ? Du tout. Bien au contraire, selon La Voix du Nord :

Un jeu souple, la force des silences, une retenue étonnante, ce virtuose se met totalement au service des compositeurs qu’il interprète et leur donne une force étonnante. Debussy devient sous ses doigts le lien évident qu’il fut entre la musique classique contemporaine et la période romantique. Sa modernité saute aux oreilles.

Un grand bis pour ce pianiste étonnant. On en aurait presque oublié le petit souffle lancinant des appareils d’éclairage qui faisait l’effet d’un acouphène !

On se dit, pour le coup, que le journaliste de La Voix du Nord est un tantinet douillet. Voire franchement chochotte.

Puis on se rappelle qu’au plus fort de son hyperacousie on entendait jusqu’au courant qui circule dans les fils électriques.

Et on se dit que pour apprécier la force des silences, on a encore du chemin à faire.

Un tantinet.

* expression surgie du fond de ma mémoire, lue un beau jour dans feu le magazine de jeux vidéo Joystick

A lire aussi :  La pensée de la nuit

Articles liés

La musique de jeux vidéo récompensée

« Musique de jeux vidéo » devient « musique et jeux vidéo » ! Autrement dit, la musique de jeux vidéo gagne enfin ses lettres de noblesse ! Les Victoires de la Musique anglaises, alias les Ivor Novello Awards, viennent en effet pour la première fois de consacrer une catégorie à la musique des jeux vidéo.

Réponses