Fonzylane interdit ? Un vasodilatateur dangereux…

L’Afssaps demande un retrait immĂ©diat du Fonzylane

Le Fonzylane, mis sur le marché en 1976, était sur la sellette depuis quelque temps déjà. Ce produit «est commercialisé depuis plus de 20 ans en France sans intérêt thérapeutique démontré, écrit la revue médicale indépendante Prescrire dans son numéro de janvier 2011. Il a des effets indésirables neurologiques et cardiaques parfois mortels». Entre 2007 et 2009, vingt-cinq observations ont été notifiées, surtout des effets indésirables cardiaques et neurologiques, note Prescrire. Et deux patients en sont morts.

Lire : L’Afssaps demande le retrait de deux mĂ©dicaments

A noter que je vous ai dĂ©jĂ  parlĂ© des dangers du Fonzylane, ou plutĂ´t du Buflomedil, qui n’est autre que sa molĂ©cule. A noter Ă©galement que je vous ai dĂ©jĂ  parlĂ© des dangers, rĂ©els ou supposĂ©s, d’un autre vasodilatateur, le Vastarel.

Ça commence à faire beaucoup.

Manque plus que le Trivastal.

A lire aussi :  La nuit est riche de son silence

Related Articles

MĂ©dicament Buflomedil : effets secondaires mortels

Buflomedil : réévaluation puis retrait ? Le processus de réévaluation du buflomédil pourrait aboutir dans les prochaines semaines à un retrait ou une suspension de ce médicament vasodilatateur, a indiqué mardi un responsable de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).

Di-Antalvic : retrait cette année ?

Interdiction du Di-Antalvic en 2011 ? En juillet, la Commission européenne avait déjà confirmé le retrait des autorisations de mise sur le marché (AMM) des médicaments à base de dextropropoxyphène (DXP), dont le Di-Antalvic est le produit phare en France.

Mépronizine, somnifère dangereux

Danger Mépronizine ! Risque d’intoxication et effets indésirables neurologiques. La réévaluation du rapport bénéfice/risque de la Mépronizine, un somnifère indiqué dans l’insomnie occasionnelle chez l’adulte, a conduit l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) à modifier ses conditions d’utilisation.

RĂ©ponses