Loosing my audition : hyperacousie in Toulouse

Le moindre murmure est un cri

Les auteurs du rapport sur le suivi √©pid√©miologique des victimes d’AZF sont formels, les troubles auditifs et psychologiques repr√©sentent, et de loin, les pathologies les plus d√©crites par les m√©decins depuis le 21 septembre. Mais comment font ceux qui cumulent les deux, lorsque les probl√®mes auditifs entra√ģnent des difficult√©s √©motionnelles ? C’est la question que se pose Sandrine Mouton, une jeune √©tudiante de 23 ans qui vit depuis tout juste dix mois avec un marteau piqueur dans la t√™te. Sa maladie ? L’hyperacousie. Elles sont cinq, comme elles, au sein de l’association ¬ę Vivre apr√®s l’explosion de l’AZF ¬Ľ, √† se demander si d’autres victimes ne souffrent pas dans leur coin sans savoir √† qui s’adresser.

Extrait d’un article paru le 22/07/2002 dans la D√©p√™che du midi.

Merci à ce site pour nous en avoir livré un aperçu.
L’article complet peut √™tre consult√©, moyennant finance, sur le site de la D√©p√™che du Midi.

A lire aussi :  Boire trop, des sensations trop extr√™mes

Articles liés

Réponses

  1. “Tout √ßa c’est psychologique”,c’est trop facile,trop d√©gueulasse de dire √ßa √† ces deux malheureuses femmes.
    Non seulement,elles souffrent mais en plus,on les humilie.
    pfff!!