Oreille Malade change de peau

Oreille malade poursuit sa mue !

Mes fidèles lecteurs l’auront déjà remarqué, Oreille malade a quitté Blogger pour migrer vers Wordrpress et ses rivages accueillants.

Plusieurs raisons à cela. L’essentiel étant de rendre ce site plus visible et lui permettre ainsi de toucher une audience qu’il ne parvenait pas à capter dans les limites imposées par Blogger. Désormais, à moi la liberté, le référencement naturellement débridé et les sommets enneigés de la gloire ! Et surtout, je l’espère, quelques vies sauvées – lire “Pourquoi ce blog ?” pour un rappel des objectifs de ce site.

Comme tout chantier qui se respecte, les fondations avancent vite mais les finitions s’éternisent : vous constaterez donc, amis lecteurs, certains manques, liens erronés et autres bugs : n’hésitez surtout pas à me les signaler, que ce soit directement par mail ou  en commentaire de ce billet.

Quelques explications sur le fonctionnement du site sous sa nouvelle mouture :

  • Naviguer sur le site :

    • la barre de navigation située tout en haut de l’écran vous offre plusieurs possibilités (en passant la souris sur chaque intitulé de rubrique vous pourrez accéder à ses divers sous-dossiers et à un court message qui en précise le contenu) :
      • un accès aux soixante derniers billets publiés via les archives,
      • un accès brut de fonderie mais exhaustif à l’ensemble des contenus du site via le sitemap (alias “plan du site”),
      • une page de liens utiles fera très prochainement son apparition : elle reprendra les liens qui figuraient sur la blogroll de mon ancien blog auxquels viendront régulièrement s’ajouter de petits nouveaux. Le gros avantage est que cela me permettra de vous détailler en quelques mots le contenu du site en question, plutôt que de faire figurer un lien peu explicite voire totalement obscur,
      • la possibilité d’être alerté lorsqu’un nouveau billet est publié sur Oreille malade, soit par flux RSS, soit par un e-mail (rassurez-vous : s’il me prend la fantaisie de publier 732 nouveaux billets le 12 août prochain alors que vous vous dorez la pillule, vous ne recevrez qu’un et un seul mail 😉 ). L’utilisation des flux RSS est préférable car particulièrement souple : rassurez-vous, c’est tout simple ! Je vous invite à lire cet article pour en comprendre rapidement le principe : le format RSS et la syndication de contenu web. Vous pouvez par exemple utiliser l’excellent Netvibes comme agrégateur,
      • le clic sur “Oreille malade” permet à tout instant de revenir sur la page d’accueil du site.
    • la navigation principale constitue l’arborescence du site, ie qu’elle donne accès aux billets non par un simple ordre chronologique inversé mais par des catégories et sous-catégories logiques.
  • Images situées sous la navigation :

elles sont destinées à mettre en avant des billets fondamentaux pour le nouveau lecteur, et évolueront donc peu souvent. On peut y trouver par exemple actuellement une vidéo que j’ai trouvée particulièrement bien conçue pour faire comprendre ce que c’est de souffrir d’acouphène ou d’hyperacousie. Également des billets qui constituent le départ obligatoire pour quiconque souhaite consulter mon témoignage dans son intégralité, et ce que ce soit pour remonter aux origines de mon traumatisme auditif ou pour savoir si mon handicap en est encore un aujourd’hui.

  • Les nouvelles du front :

c’est là que l’on retrouve une structure plus classique de blog. Les billets nouvellement écrits y apparaissent au fur et à mesure de leur publication. Encore une fois, l’inscription au flux RSS ou à  la newsletter est l’assurance de ne rien rater ! Un court texte situé sous l’image donne un bref aperçu du contenu : pour y accéder, il suffit de cliquer, comme bon vous semble, sur l’image ou le titre du billet. L’icône “bulle” permet de savoir en un clin d’Å“il le nombre de commentaires déjà laissés sur le billet en question. Amis lecteurs, n’oubliez pas qu’un commentaire fait toujours plaisir !

  • Zone située en bas du site :

on y trouve un accès aux derniers billets publiés sur le site – une quinzaine-, aux derniers commentaires des lecteurs – une dizaine-, un nuage de tags qui permet de naviguer dans le site par le biais des thématiques indiquées et enfin un outil qui permet de traduire très facilement tout contenu d’Oreille malade dans la langue de votre choix

  • A droite de votre écran figurent :

    • un (puissant et rapide) moteur de recherche,
    • une mise en avant de vidéos particulièrement percutantes,
    • une liste de quelques billets qui ont été parmi les plus lus jusqu’à ce jour,
    • un papier à découvrir… au hasard, pour ceux qui aiment tenter leur chance,
    • une zone pour s’abonner à la newsletter et/ou au flux RSS d’Oreille malade,
    • un plan du site, afin de vous y retrouver en un clin d’Å“il,
    • et enfin une zone de copyright Creative Commons ainsi qu’un compteur de visiteurs – oui, lorsque l’on entretient un blog, particulièrement sur une thématique telle que celle que j’ai choisi, c’est bien pour être lu !
  • Lors de la lecture d’un billet,

vous constaterez en bas de celui-ci la présence de quelques liens “à lire également sur ce sujet” : il s’agit d’une sélection d’autres billets issus d’Oreille malade auxquels j’ai rattaché des tags identiques, ie des thématiques similaires. N’hésitez donc pas à suivres ces liens ! Quant aux commentaires, sachez que seul le premier que vous déposerez devra être validé par mes soins avant d’apparaître en ligne : par la suite et à la condition que vous ayez bien renseigné les champs nom et e-mail, vos commentaires seront instantanément publiés 🙂

A lire aussi :  Madame Soleil dans ton Facebook

La structure du site ainsi que les intitulés de navigation sont appelés à évoluer dans les jours ou semaines à venir. Il ne devrait néanmoins pas y avoir de révolution, sauf si vous me la réclamez haut et fort – mais n ‘oubliez pas que le capitaine du navire, c’est moi et RIEN QUE MOI ! 😉

D’autres surprises sont à venir prochainement… restez à l’écoute !

(Visuel ‘too loud‘ de Mike Schmid, qui a été pendant près d’un an le header d’Oreille malade. ‘Too loud’, je te regretterai !)

Articles liés

Refonte en boucle d’Oreille malade

365 jours plus tard. Maintenant que Zak m’a démasqué et que je ne peux plus cacher que mon objectif depuis toujours est de m’enrichir sur le dos des personnes atteintes d’acouphènes et d’hyperacousie, le temps est venu pour moi de tirer un rapide bilan des 365 jours qui viennent de s’écouler.

Centre d’étude du plaisir musical (pub Fnac mp3)

Gagnez des accessoires mp3 avec la Fnac et le Centre d’Etude du Plaisir Musical ! Le CEPM a pour mission d’étudier le comportement des jeunes gens lors de l’utilisation de leurs baladeurs numériques, et de les aider à corriger leurs erreurs. Aidez les et venant déposer vos précieux conseils et repartez avec des cadeaux pour votre ipod ou autre lecteur mp3 adoré !

Réponses