CQFD : logique ORL

Crise d’angoisse

Panique à Ottawa après un séisme

Plusieurs grands immeubles d’Ottawa ont dû être évacués hier après un séisme de magnitude 5,7 qui a été ressenti dans le sud-est du Canada. Des milliers de personnes se sont ainsi retrouvées dans les rues de la ville située à une cinquantaine de kilomètres de l’épicentre. Une heure après le tremblement de terre, les employés de ces buildings ne pouvaient toujours pas regagner leur poste. A Montréal en revanche, où les murs ont aussi tremblé une dizaine de secondes, aucun signe de panique n’a été observé.

(lu dans DirectMatin du 24 juin 2010)

Comment expliquer une telle différence de comportement entre les habitants d’Ottawa et ceux de Montréal ?

Un ORL spécialisé dans les traitements des acouphènes, contacté suite à ces événements, nous livre son analyse en exclusivité au micro d’Oreille malade :

les habitants d’Ottawa présentent une moindre résistance au tremblement de terre, une prédisposition à la panique en cas de séisme.

Merci Docteur pour votre analyse. A vous les studios, à vous Boulogne !

httpv://www.youtube.com/watch?v=F-04OM2oUt4

A lire aussi :  L’espérance dévie

Articles liés

Réponses