Des boules Quiès en boîte…

Non, il n’est pas question ici d’un nouveau mode de conditionnement pour les boules Quiès… Je veux parler du port de boules Quiès en discothèque.12ca393e6b61b566f3110e463f7b2a7d

Il semble que les plus jeunes (ou les moins vieux) ont intégré ce fait comme normal. Je ne sais pas, au fond, s’il faut vraiment s’en réjouir…

05:14 SupaPictave : putain, les soirées en boîte c’est vraiment trop d’la merde. Puis en plus j’avais oublié mes boules quiès, j’ai les oreilles explosées. Merde, soirée gâchée tient.

Ah mais en lisant un peu plus loin, je constate que l’espèce des ptits cons ne semble pas en voie de disparition :

09:59 Anarchy : 05:14 > SupaPictave> On pourrait entendre un vieux parler.

Là, je suis rassuré : leur capacité de révolte est intacte !

A lire aussi :  Attention à la musique amplifiée !

Articles liés

Réponses

  1. D’un autre côté, ça montre peut-être aussi que la prise de conscience avance… Quand même, un type qui dit sur un forum de jeux video qu’il met des boules Quiès en boîte ! Quand j’avais vingt ans (y a dix ans quoi 🙂 ), si un gusse avait dit un truc pareil, tout le monde se serait foutu de lui je crois !

    Mais personne ne l’a fait… Puisque personne ne savait. Logique…

  2. Le son est tellement fort parfois dans ces lieux que même les boules quiés ne suffisent pas à assurer une protection suffisante. Le son entre par les autres orifices et par transmission – le bruit aujourd’hui encore est monté à des volumes absolument inconscients. On massacre les oreilles et les vies des gens avec des décibels – impunément!

  3. Les boîtes, je ne connais pas, et pour cause: je me bouche les oreilles dans le métro, dans les bus et contre tout son aigus provenant de la rue dans mon quotidien pour protéger une oreille droite dépistée malentendante, mais la gauche trinque aussi.
    Alors en boîte… j’ai vu un docu sur un type qui ne pouvait même plus supporter le propre son de sa voix! Il vit aujourd’hui hors du monde, ne voit plus personne et tout objet du quotidien est un danger de ‘bruit potentiel’ pour lui.
    Les boîtes commencent à lutter timidement contre les accidents de l’alcool mais négligent toujours le volume du son qui lui, semblerait être un amplificateur d’achat d’alcool!…

  4. qui de la dépression ou des acouphènes?
    bon, ça n’a aucun rapport avec cet article, mais plutôt avec le traitement “botox” que tu prends.
    Monsieur est tendu…

    Pour mon histoire, les acouphènes furent des symptômes lors d’un long passage dépressif alors que l’hyperacousie est de nature “explicable”.

    Alors que faut-il détecter?
    La dépression peut donner ce genre de symptômes, quand ceux-ci rendent dépressifs.

    Je lis que tu as les muscles hyper tendus (symtômes de dépression?)
    A voir.