Festival rock = bouchon d’oreille en stock

Un festival rock cet été ? Plusieurs festivals, même ! Aucun problème. A condition de se protéger.

“On peut tout oublier lorsque l’on se rend à un festival rock. Tout sauf ses protections auditives.” C’est en substance le message de ce nouveau clip de prévention de l’association Don’t Loose the Music – qui dépend du RNID, alias The Royal National Institute for Deaf People -, dont je vous ai parlé maintes et maintes fois.

Dans sa dernière newsletter sont dévoilés des chiffres qui font froid dans le dos, à défaut d’autre part :

  • environ 60% des festivaliers supposent que leur audition a été plus ou moins altérée par la fréquentation répétée de tels événements. Un chiffre qui fait peur mais qui pourrait laisser supposer une prise de conscience en progression, surtout chez les plus jeunes. Néanmoins, tout comme notoriété spontanée et notoriété assistée peuvent donner des résultats parfois forts différents, l’écart entre les deux étant alors largement porteur de sens, il faudrait en savoir plus que la façon dont a été obtenu ce pourcentage avant d’en conclure quoi que ce soit.
  • un autre chiffre en revanche laisse peu de place à l’interprétation : plus de 80% des festivaliers ne se protègent jamais ! Mis en regard du précédent, cela laisse apparaître qu’un grand nombre de festivaliers seraient conscients du danger – encore n’est-il question ici une fois de plus, a priori, que de surdité – et choisissent de ne rien faire pour s’en prémunir.

Seraient-ils tous idiots ? C’est un postulat que je me refuse à adopter… Plus exactement, je suppose qu’il y en a un bien un ou une qui dispose de quelques neurones en état de marche. A lire les réactions de quelques grands fans de U2 qui se sont rendus à leurs récents concerts parisiens au Stade de France, je me dis que j’ai raison : la prise de conscience progresse et il n’est plus du tout impossible de discuter d’un tel sujet sans se faire traiter de vieux con empêcheur de jouir en rond. Alors mettez moi ces bouchons et plus vite que ça, Zoo ! 😉

A lire aussi :  Les acouphènes, ils ne passeront pas par moi

httpv://www.youtube.com/watch?v=f0kQHrLPwlo

(Hourra ! Une photo du festival de Dour, glanée sur Frontstage, “le blog pop rock du Soir”)

Articles liés

“Le niveau sonore du concert de Suicide est à 12 sur l’échelle de My Bloody Valentine”

Mourir, c’est simple comme un (concert de) Suicide.

Les Inrocks, ce torchon gauchiste de rebellocrates acnéeux, nous relate son festival de Primavera, le festival de Barcelone (plus qu’excellent dans sa programmation, comme toujours, il faut bien le reconnaître ! ) qui a rassemblé cette année 140 000 festivaliers pour 267 concerts sur quatre jours (!).

Réponses