Ipod : Apple fait la sourde oreille

Baladeur mp3 et surdité : Apple gagne son procès

Alors que la Commission européenne songe à limiter le volume des baladeurs mp3 à 85 dB, Apple vient de remporter une victoire juridique devant le tribunal de San Fransisco. Le constructeur américain était attaqué au motif que les écouteurs de l’ipod pouvaient entrainer une perte auditive.

Rappelons que lors de sa sortie en France au début des années 2000, Apple avait été contraint de retirer son ipod des rayons, celui-ci ne respectant pas la règlementation française qui limite le son délivré par un baladeur à 100 dB. Aux Etats-Unis l’ipod, non bridé, permet d’atteindre 115 dB… un véritable suicide pour l’audition. Mais Apple n’est pas le seul constructeur irresponsable en la matière : il est simplement celui qui vend le plus, et de loin.

Mon conseil personnel : privilégier des baladeurs mp3 qui lisent justement autre chose que des mp3, ie qui décodent des formats lossless (sans perte), comme le .flac par exemple. Je reviendrai prochainement sur la dangerosité des formats numériques compressés.

Et se procurer un casque de qualité : les casques livrés avec les baladeurs sont souvent de bien mauvaise qualité et Apple avec son ipod ne fait pas exception à la règle.

(Illustration : Mobifrance)

A lire aussi :  mp3 : à consommer avec modération

Articles liés

Apple iPod touch vs Cowon S9

Comparatif baladeur mp3.
Duel au sommet aujourd’hui. Si l’iPod touch est un carton commercial, le S9 lui donne bien du fil à retordre à bien des égards. Qui gagnera ?

Si l’on ne peut infirmer l’invasion des iPod touch d’Apple, portés par la folie iPhone, c’est un baladeur qui, sur bien des aspects, est critiquable. Justement le Cowon S9 est porté par une image audiophile assez forte. L’affrontement était inévitable.

Réponses

  1. Bonsoir ! Je suis impatient de lire ton prochain article sur les conséquences de la musique numérique compressée sur l’audition. Je me suis offert un casque de monitoring ce Noël afin de profiter de la musique cd ou flac gravée. Je priviligie toujours le flac au mp3; le stockage n’est plus un problème de nos jour, ce qui a comme conséquence directe que l’on trouve de plus en plus de fichers haute- ualité (HD, BLUERAY, flac et autre lossless) sur les réseaux d’échange de fichiers rippés.
    C’est un fait et la tendance s’en renforce.

    Salutation et bonne année si cela peut aider. 😉

  2. Il y a beaucoup à dire sur le sujet et à vouloir trop bien faire je n’ai toujours rien écrit… Il faut que je me décide !
    En quelques mots, compression >> dynamique dégradée >> oreille paresseuse >> audition dégradée “mécaniquement” (ie sans lésion, mais par manque de “sensibilité”).
    Faudrait que je développe tout ça bientôt !

    Bonne année aussi en tout cas, on est encore largement dans les temps en effet 😉

  3. Précision : il y a un autre phénomène qui, lui, est destructeur pour les cellules cillées de l’oreille interne. Lorsque le son est compressé et que la dynamique est réduite, l’oreille est soumise durant tout le concert ou l’écoute au baladeur à une intensité élevée. Le réflexe de protection finit par fatiguer et cède : c’est là qu’arrive le traumatisme auditif. C’est apparemment très exactement ce qui m’est arrivé d’ailleurs.

  4. Merci pour les précisions ! Je passé la soirée d’hier à me documenter : j’en ai tire ce que m’indique avec ce qu’il faut de concision. 😉
    Je me demande tout-de-même jusqu’où c’est un affaire de purisme; j’avoue ne pas pouvoir encore discerner de divergences entre entre un mp3 de bonne qualité et un lossless.
    J’écoute essentiellement des cds xD

    Bonne soirée !

    Samu

  5. Tout dépend évidemment du matériel que tu utilises et du taux de compression du mp3… Moi non plus je ne vois pas de différence lorsque je lis un mp3 ou un CD sur mon ordinateur. En revanche, quand je passe par mon installation audio, je commence à percevoir une différence.

    Un autre point : avec l’hyperacousie, j’ai fini par remarquer, sans y avoir réfléchi à l’époque, que je supportais mieux un CD (ou mieux encore, un Super Audio CD (SACD) ou un DVD-Audio) ou un vinyl qu’un mp3. Sur une installation de bon niveau, s’entend.

    Quoiqu’il en soit et dans le doute, tu ne perds rien à écouter essentiellement des CD et du lossless plutôt que du mp3 ou autre format compressé 😉

    Bonne soirée aussi !

  6. Bonjour,

    Juste une précision en lisant ceci.Il y a deux sortes de “compression” qui sont mélangées ici.
    La compression audio qui est en fait une réduction de la dynamique de la musique ((info la dynamique c’est la différence d’amplitude sonore entre le niveau maximal d’un signal et son niveau minimal. L’échelle de la dynamique sonore va du pianissimo (ppp), le plus faible possible, au fortissimo (fff), le plus fort)
    Ceci va ‘fatiguer’ l’oreille car il n’y a plus de plage pianissimo ou elle va se reposer.

    La compression mp3 est un autre type de compression. La il s’agit d’encoder la musique en prenant moins de place que l’enregistrement initial. Les formats actuels de bonne qualité sont tres (voire impossible à déceler par rapport à un format lossless). L’explication est simple: la manière d’encoder se base sur notre perception sonore et va ‘retirer’ les informations que nous n’entendons pas selon la psycho-acoustique (un son faible et aigu dans un océan de basses par exemple.)
    😳 désolée d’avoir été si longue.

    1. C’est tout à fait juste. Je précise toutefois que, si une “compression de dynamique” peut se révéler très dangereuse pour l’oreille interne, la “compression type mp3” semble, à l’usage, entraîner une surdité de perception chez l’auditeur : en effet, il semblerait (c’est ce que des études récentes ont montré) que le cerveau, percevant moins de nuances sonores, deviendrait “paresseux” et finirait par… avoir de plus en plus de mal à percevoir les sons en question. La boucle est bouclée.