Neurodon 2008

Stimulation cérébrale

Le thÚme principal de la campagne du neurodon du 10 au 16 mars 2008 est la stimulation cérébrale :

Le cerveau, dotĂ© d’une extrĂȘme plasticitĂ©, n’est pas un organe figĂ©. La notion de stimulation cĂ©rĂ©brale recouvre deux dimensions diffĂ©rentes et complĂ©mentaires : la stimulation par l’environnement, qui dĂ©crit le processus d’adaptation du cerveau sous l’influence de son milieu, et la stimulation cĂ©rĂ©brale profonde, stimulation Ă©lectrique par Ă©lectrodes, visant Ă  restaurer une activitĂ© normale des neurones en cas de dĂ©gĂ©nĂ©rescence ou de dysfonctionnement.

La stimulation cĂ©rĂ©brale… VoilĂ  qui est particuliĂšrement intĂ©ressant pour nous autres acouphĂ©niques ! Il y a d’ailleurs de nombreux travaux qui, mĂȘme s’ils n’ont pas encore amenĂ© d’avancĂ©es dĂ©cisives, indiquent que le cerveau est Ă  considĂ©rer avec attention.
Plus personne aujourd’hui ne peut nier le rĂŽle du cerveau dans des pathologies auditives telles que les acouphĂšnes ou l’hyperacousie.

A suivre, donc !

Et pour commencer, envoyez les sousous ! 😉

Le neurodon est une collecte de fonds nationale au profit de la recherche sur le cerveau organisĂ©e chaque annĂ©e depuis 2001 par la FRC ; elle concerne notamment les principales maladies neurologiques suivantes : accidents vasculaires cĂ©rĂ©braux, atrophie multisystĂ©matisĂ©e, Ă©pilepsie, maladie d’Alzheimer, maladie d’Huntington, maladie de Parkinson, sclĂ©rose en plaques et sclĂ©rose latĂ©rale amyotrophique.

A lire aussi :  Maux de tĂȘte fatals

Related Articles

L’anesthĂ©sie, outil thĂ©rapeutique ?

La plasticité cérébrale, une piste pour guérir ?

“Les personnes dont le bras a Ă©tĂ© endormi ont une activitĂ© cĂ©rĂ©brale et une perception de leur propres corps, altĂ©rĂ©es. Dans l’avenir, l’anesthĂ©sie pourrait aider Ă  comprendre comment les circuits neuronaux se rĂ©organisent aprĂšs un traumatisme et Ă  les reconfigurer correctement. “

Clinique de l’acouphĂšne de MontrĂ©al

ThĂ©rapies et technologies de pointe. La Clinique de l’acouphĂšne de MontrĂ©al utilise les mĂ©thodes dĂ©rivĂ©es de la recherche la plus rĂ©cente pour rĂ©aliser des amĂ©liorations durables dans la lutte contre le bruit subjectif, l’hyperacousie et les troubles de l’équilibre. Les traitements sont donnĂ©s sur une base privĂ©e.

RĂ©ponses