Enola Gay

C’est un Metro (le journal, pas le truc qui roule sous terre et qui pue) consacré à l’environnement qui m’attendait ce matin dans le… dans le truc qui roule sous terre et qui pue, forcément.

Où l’on apprenait que si on se prend la main et qu’on fait tous l’amour la méchante pollution s’en ira loin, loin, tout là-bas.9b66057f22381d3ada7dd0bec34235e8

Ou encore que le bruit d’un avion qui décolle dépasse en moyenne les 140 décibels. Si les 20 millions de lecteurs de Metro dans le monde montaient dans 40 000 avions (on considère qu’un avion peut contenir 500 personnes) qui décolleraient en même temps d’un seul mais gigantesque aéroport, tous les bâtiments construits dans un périmètre de 200m autour de l’aéroport seraient détruits par la puissance du son.

Tiens, ça me fait penser à ce groupe irlandais qui porte un nom d’avion, là.

D’ailleurs, si on met 40 000 U2 l’un à la suite de l’autre, ça détruit quoi ? Non je dis ça, mais ça peut être une bonne idée pour déblayer des terrains ou creuser des mines, je sais pas.

C’est très écolo développement durable machin tout ça ce truc en fait.

Je vais en toucher un mot à Noël Mamère. Il aura sans doute des idées.

(Enola Gay pose fièrement sur cocardes.org)

A lire aussi :  Roselyne s’en chargera – si Adriana n’est pas disponible

Articles liés

Réponses