Musique de chambre, lubrique du membre

La ministre de la Santé a présenté hier la nouvelle campagne de prévention contre le SIDA

“Il faut surprendre pour se faire entendre. Pour ĂȘtre efficaces, nos messages de prĂ©vention doivent savoir jouer des mĂȘmes principes que la musique : rĂ©pĂ©tition et variation”, plaide Roselyne Bachelot, justifiant le point culminant de cette campagne sous-titrĂ©e “Musique de chambre” le jour de la FĂȘte de la musique.

Pour la premiĂšre fois, le 21 juin, la France organise une distribution massive et gratuite de contraceptifs masculins : 1,1 million de prĂ©servatifs seront distribuĂ©s dans 38 villes de mĂ©tropole et d’outre-mer, prĂšs des lieux de concert.

(lu dans Direct Matin Plus de ce jour)

Et la distribution de bouchons d’oreille prĂšs des lieux de concert, c’est trop compliquĂ© ?

On nous casse les couilles sans arrĂȘt autour des mĂȘmes thĂšmes… PrĂ©vention routiĂšre, SIDA, tabac, j’en passe et des myopathes. Ah, ça, on se donne bonne conscience, on brosse l’Ă©lectorat dans le sens du poil, on sort un mĂŽme en fauteuil roulant pour le faire ovationner par un public de Cali, Noah ou Torreton… Puis on le remet au placard jusqu’Ă  l’annĂ©e d’aprĂšs – si tant est qu’il tienne jusque lĂ .

Mais sur les traumatismes auditifs, rien. Nada. Nib. Que dalle.

Peau de zob.

Tiens, puisqu’on parle de la FĂȘte de la musique… A noter que “Chut!” semble ne pas ĂȘtre reconduit cette annĂ©e, je n’en trouve trace nulle part… “Chut!” c’Ă©tait quoi me direz-vous (c’est sans doute pour ça que ça a disparu d’ailleurs 🙂 ) : rĂ©ponse ici.

(la lumineuse beautĂ© de la sensuelle Roselyne captĂ©e par l’Ɠil de Christophe Morin / MAXPPP)
A lire aussi :  Les Montagnes du Silence

Related Articles

RĂ©ponses