Pete Townshend (The Who), presque sourd… et pire encore

I have severe hearing damage. It’s manifested itself as tinnitus, ringing in the ears at frequencies that I play guitar. It hurts, it’s painful, and it’s frustrating.

Pete Townshend est complètement sourd d’une oreille suite à un concert des Who au début des années 1960, lorsque son compère Keith Moon explosa batterie et amplis sur scène. Il souffre d’acouphènes qui sont dûs en partie aux concerts du groupe mais également à l’habitude qu’il avait de pousser le son des casques à fond lors de leur travail en studio, en compagnie du bassiste John Entwistle. On raconte qu’aujourd’hui il n’est plus capable d’entendre son téléphone sonner… Le journal “The Sun” a indiqué par ailleurs que, suite à la récente tournée du groupe aux Etats-Unis, l’audition de Pete Townshend s’est encore détériorée :

The recent return to touring and to me playing electric guitar – albeit more quietly than in the 1970s – led to further deterioration of my hearing. My right ear, which encounters my own edgy guitar and the machine gun strokes of the drums, has suffered badly. Luckily for me, I still have my left ear, which seems to be less fucked up. When I’ve worked solo in the past five years I’ve not used drums. This has meant I could play more quietly I think. With The Who, there is of course no way to play the old songs without drums. I’ve no idea what I can do about this. I am unable to perform with in-ear monitors. In fact, they increase the often unbearable tinnitus I suffer after shows.

Pete talking about his hearing damage. Produced by Flynner Films “Can’t Hear You Knocking” (1991) :

httpv://www.youtube.com/watch?v=nPHJe5LqMpA

A lire aussi :  Des acouphènes chroniques peuvent-ils disparaître totalement ?

Articles liés

Réponses

  1. Sais-tu s’il y a une sensibilisation à ce problème dans les ecoles d’ingénieurs du son par exemple?
    Ils sont en partie garants de nos oreilles pendant les concerts, la question peut donc se poser de leur degré de conscience sur ce problème…

  2. Excellente question ! J’essaierai de faire un petit topo sur la question un de ces quatre…

    Mais pour faire dans la caricature, sache déjà qu’un ingénieur du son n’a souvent d'”ingénieur” que le nom (sans vouloir vexer personne hein, si un ingénieur du son traine dans le coin, il est bien entendu le bienvenu pour venir apporter sa réponse !).

    Ensuite il y a aussi une question de mentalité… Bien souvent, l’ingénieur du son considère que cela ne fait pas partie de son job. Rock’n roll, quoi ! Il y a des lois, et les lois c’est pour faire chier les gens. Alors on les emmerde. Y a souvent un peu / beaucoup de ça quoi… Le ptit côté rebelle à deux francs (mais le rebelle en question se protège lui-même hein, pas folle la guêpe).