Antidépresseur : mensonge sur ordonnance ?

Quid de l’efficacité des antidépresseurs ?

La remise en question de l’efficacité des antidépresseurs est à la mode depuis quelques temps déjà, aussi n’ai-je pas été surpris d’apprendre la sortie d’un nouveau livre sur le sujet :
Antidépresseurs : Mensonges sur ordonnance
Ecrit par Guy Hugnet
Editions Thierry Souccar
Sortie le 20 mai 2010
(livre que je n’ai pas lu pour le moment)

Cette remise en question de l’efficacité des antidépresseurs, pour fréquente qu’elle soit, ne se fait pas à tout crin. Il existe en effet un certain consensus autour de l’idée suivante : l’efficacité des antidépresseurs est certaine et indiscutable dans le cas d’une dépression lourde / sévère (il faut néanmoins trouver, pour chaque patient, le « bon antidépresseur »… et le bon dosage, ce deuxième point étant bien trop souvent négligé par les médecins).

S’il y a un doute quant à l’efficacité des antidépresseurs, c’est en revanche dans le cas des dépressions modérées / légères.

Pour ma part, ayant sombré en 2003 dans une dépression aiguë suite à mon traumatisme auditif, je peux affirmer que je dois la vie aux antidépresseurs.

Or, lorsque je lis sur Medisite la phrase suivante :
« Guy Hugnet évoque également les effets secondaires “parfois dramatiques” des antidépresseurs, mettant l’accent sur le fait que chacun possède les ressources nécessaires pour guérir de la dépression. Antidépresseurs : Mensonges sur ordonnance expose ainsi les “vrais” mécanismes mis en oeuvre pour soulager ce type de souffrances. »
… Je me dis que Guy Hugnet ne semble pas avoir idée de l’existence de certaines pathologies, tant une telle affirmation semble sortir de la bouche d’un enfant, drapé dans ses couches, sa naïveté sans borne et la certitude infinie d’une existence triomphante.

A lire aussi :  Un test du goût contre la dépression

A moins d’affirmer que chacun possède les ressources nécessaires pour résister à une séance de torture du FLN ou de ces sacrés Khmers plus ou moins rouges de notre ami Tong Cuong.

Dans ce cas là, je m’incline.

Et attend que l’on ligote Guy Hugnet pour un bon coup de gégène.

Related Articles

Réponses