J’entends siffler le train – instrumental

J’entends siffler au loin : paroles et musique

17 avril 2003

Ce soir Tarentel se produit à la Guinguette Pirate. Je comptais m’y rendre mais mon rocker de compère a jugé l’injection musicale suffisante pour la semaine et a déjà érigé un petit tas avec les sousous ainsi économisés.

Qu’importe.

Je suis horriblement fatigué.

Schtroumpf drogué

Ce matin je ressentais encore les effets jamaïcains, et s’ils se sont rapidement dissipés, je suis TSS [le TSS est de saison, j’en profite… Disons « Tout Sauf Séduisant »]. C’était sans compter sur mes voisins de palier qui ont choisi ce soir là (et la veille, et le lendemain, mais c’est un autre sujet) pour organiser une de leurs très courues sauteries. Et bien soit. Puisqu’il en est ainsi, je m’affuble de ces affectueux bouchons en mousse jaune qui m’avaient tant sauvé durant mes années d’étude à Marseille.

Et m’allonge.

Dans le noir.

Dans le silence.

Pas tout à fait.

Juste avant de me lover dans les bras de Morphée, il me semble percevoir un très lointain sifflement dans les oreilles… plus exactement, un sifflement au fond de mes oreilles. Très certainement un effet de la lourde fatigue qui m’accable ces derniers jours… J’ai déjà entendu dire qu’un bon coup de pompe peut entraîner de tels symptômes. Et peut-être une résurgence de cette sinusite aiguë – une grande première – qui est venue m’aveugler quelques jours durant, en février.

Rassuré et vaincu, je m’endors enfin.

(photo approximative de Gump d’après le site www.fys.ku.dk)

A lire aussi :  Le dernier homme sur terre… n’est pas seul !

Articles liés

Cinema : traumatisme sonore

Traumatisme auditif au cinéma. Témoignage de Julie (mars 2010) : Mon histoire a commencé le mardi 19 janvier 2010 à 16h30 au cinéma Gaumont Opéra à Paris. Je vais voir le film Avatar. Pendant la séance, des cris sridents me font très mal à l’oeille. Le son en général était très fort.

Réponses