iphone 3G S – (Big) Apple censure sec

L’iphone 3G S déçoit… Apple plussoie !

Apple, qui vient de présenter son nouvel iphone 3G S, a toujours été un cas fascinant, notamment pour tous les professionnels de la communication, de la publicité ou du marketing – dont je fais partie. Comment une telle entreprise a-t-elle pu rassembler – fédérer comme on dit dans le milieu, fanatiser comme on le dit dans d’autres – tant d’utilisateurs ?

Il est indéniable que leurs produits ont toujours un petit truc en plus, un charme indéniable qui tient à peu de choses mais qui peut faire toute la différence.

Mais dans la quasi-totalité des cas, ils n’inventent rien. Et ne proposent pas le produit le plus abouti techniquement, n’en déplaise à leurs nombreux supporters. L’ipod, c’est de notoriété publique pour qui s’intéresse un tant soit peu aux baladeurs mp3, n’est et n’a jamais été le meilleur pour ce qui est de la qualité sonore. Il se vend sur son design, son format, son ergonomie. Pas sur le son qu’il délivre – les utilisateurs se gavant pour la plupart de leurs mp3, de toute façon, à partir de casques bas de gamme. Entrée de gamme, comme on dit dans le milieu. Premier prix, comme on le dit dans d’autres.

Non, ce qui fait leur force est beaucoup plus simple. C’est dans un premier lieu de sentir ce qui peut marcher, savoir flairer le bon coup et le vent qui tourne – ainsi l’ipod a été refusé par exemple par Philips (un autre cas passionnant en terme de communication, mais plus pour ses échecs que ses succès 😉 ) avant d’être présenté à Apple qui l’a accepté derechef. C’est surtout ce sentiment d’appartenance qu’ils ont pu développer chez un large pan d’early adopters et autres trend setters en tout genre, qui trouvent chez Apple un moyen d’affirmer leur supériorité, à tout le moins leur différence, face au pékin moyen qui achète du PC chez Carrefour ou au geek qui l’achète à Daumesnil, chez l’assembleur chinois du coin. C’est ainsi qu’ils ont fait de chacun de leurs consommateurs un véritable VRP, un redoutable prescripteur, un militant chevronné. Et, cette population étant dans une large part composée d’individus travaillant dans des secteurs touchant de près ou de loin à la communication – publicitaires, graphistes, journalistes, blogueurs influents et j’en passe -, il n’est pas compliqué de comprendre où se situe la force de la marque.

A lire aussi :  Zizi graffiti : campagne AIDES contre le SIDA

Une journée simple chez Apple :
Ouvrir ses mails… Consulter quelques forums de mac-fans… Y relever les remontées, suggestions et propositions indiquées… Développer le concept – ou le récupérer s’il est déjà avancé dans une petite structure. Teaser. Tester. Teaser encore. Commercialiser. Communiquer à l’aide des derniers créateurs à la mode – sans oublier les navrants U2 pour toucher le grand public désormais accro à l’ipod.

N’en jetez plus, le compte y est.

Peu importe, après tout. Je l’ai déjà dit : je n’ai rien contre Apple. Ce qui m’agace, ce sont uniquement les fanatiques de la marque qui se sont jetés dans le bain bouillonnant de la lobotomie collective avec la plus grande délectation.

Mais cette fois-ci, une question se pose :

pourquoi cette parodie de l’iphone 3G S (S pour Speed, ie Vitesse) reprenant un extrait du film la Chute (der Untergang, titre original allemand) s’est-elle retrouvé supprimée si rapidement après sa publication ?

Rappelons que ce passage de cet (excellent) film a déjà servi à de nombreuses reprises à érafler la carapace de certains géants ou nouveaux nés du high-tech. Sony y a eu droit. Twiter également, avec un buzz initié par Techcrunch.

Ces vidéos sont toujours disponibles sur youtube. D’autre évoquant Hitler également. Celle parodiant l’iphone 3G S d’Apple n’a tenu que quelques heures avant de se voir censurer. Alors quoi : ne peut-on pas critiquer Big Apple ?

De qui est venue cette malheureuse initiative ? De youtube ? Peut-être un stagiaire inquiet de voir le buzz prendre rapidement une telle ampleur ? Peut-être bien un stagiaire “mac user”, d’ailleurs… Ou alors d’une demande explicte d’Apple?

A lire aussi :  Boire trop, des sensations trop extrêmes

Je n’ose croire à cette dernière hypothèse. Qui, pourtant, me semble crédible.

Mais je connais mal Apple : je ne suis pas un Mac-fan 😉

Articles liés

Ipod : Apple fait la sourde oreille

Baladeur mp3 et surdité : Apple gagne son procès. Alors que la Commission européenne songe à limiter le volume des baladeurs mp3 à 85 dB, Apple vient de remporter une victoire juridique devant le tribunal de San Fransisco. Le constructeur américain était attaqué au motif que les écouteurs de l’ipod pouvaient entrainer une perte auditive.

Apple iPod touch vs Cowon S9

Comparatif baladeur mp3.
Duel au sommet aujourd’hui. Si l’iPod touch est un carton commercial, le S9 lui donne bien du fil à retordre à bien des égards. Qui gagnera ?

Si l’on ne peut infirmer l’invasion des iPod touch d’Apple, portés par la folie iPhone, c’est un baladeur qui, sur bien des aspects, est critiquable. Justement le Cowon S9 est porté par une image audiophile assez forte. L’affrontement était inévitable.

Réponses

  1. Je suis l’auteur de la modeste vidéo.
    Je vous renvoie à un autre billet sur le même sujet : http://blogs.lexpress.fr/virtuel/2009/06/le-sens-de-lhumour-tres-limite-1.php

    Je vais essayer d’apporter quelques précisions.

    Il faut d’abord savoir que Youtube n’a pas supprimé instantanément la parodie incriminée : elle a été consultable pendant une douzaine d’heures sur leur site. Ce qui m’amène à penser que c’est l’augmentation soudaine du nombre de visites (de 300 à 8000 en à peine 3 heures) qui a déclenché leur intervention.
    Impossible de savoir si Youtube a pris les devants ou si Apple France est intervenu mais toujours est-il que le prétexte du “droit d’auteur” ou de “l’infraction aux conditions d’utilisation” n’est que pure hypocrisie.
    La vérité est que leurs “conditions d’utilisation” sont très flexibles : si j’avais repris l’extrait de La Chute pour me moquer d’Archos (par exemple) nul doute que la vidéo serait toujours en ligne.
    Pour Dailymotion, que je pensais plus “souple”, ça a été finalement plus “radical” encore : la vidéo n’a jamais été validée par leur modérateur.
    C’est sans aucun doute le fait que la publication de la parodie soit synchronisée avec l’annonce d’Apple qui a le plus gêné ces sites : on peut imaginer que la vidéo passerait sans embûche d’ici un mois ou deux (je ferai le test).

    Contrairement à la plupart des réactions que j’ai lues vis à vis de cette censure, je pense que les plus à blâmer dans cette histoire ce sont avant tout les hébergeurs (Youtube, Dailymotion). Ils ont gentiment joué le jeu d’Apple alors que rien ne les y obligeait légalement. C’est d’autant plus triste lorsque l’on sait que ce genre de vidéos représente une grande partie de leur fond de commerce : ils préfèrent s’auto-censurer plutôt que de faire face à des groupes comme Apple.

    Toute cette histoire alors qu’il n’y avait aucun autre but derrière que de faire rire : pas de but lucratif, aucun préjudice pour les ayant-droits du film et finalement pas de réelle mauvaise pub pour Apple non plus.

    TiF18

    PS : des extraits sont passés sur LCI hier matin. Finalement la censure aura été veine 😉

  2. “Contrairement à la plupart des réactions que j’ai lues vis à vis de cette censure, je pense que les plus à blâmer dans cette histoire ce sont avant tout les hébergeurs (Youtube, Dailymotion).” :

    Je suis on ne peut plus d’accord !

    Merci pour ces précisions 🙂