Radiohead, Bercy à plein volume

Retour sur les récentes prestations de Radiohead à Bercy, les 09 et 10 juin, sous la plume de Jean-Christophe Mary de M-la-music :

Si un jour, vous devez expliquer à un extra-terrestre ce qu’est Radiohead, collez-lui “OK Computer” entre les oreilles à plein volume.

637a50b8f1a1adfc22025acffc4945bc

Espérons que ledit extra-terrestre ne se choppera pas des acouphènes avec ça, parce que dans ce cas c’est la guerre thermo-nucléaire assurée.

Dès le premier titre, le compositeur est dans son élément : la voix est affûtée, le son puissant. […] Ce soir, il n’y a quasiment aucun temps mort entre les chansons.

Des conditions idéales donc pour des traumatismes auditifs à la chaîne.

Dans un ronflement de basses et de guitares gonflées rock, les Radiohead distillent une partie des titres du dernier album puis passent en revue les tubes.

… pour un souvenir mémorable du public, notamment chez les quelques dizaines de personnes qui en garderont à vie une note tendue à l’intérieur du crâne.

Gageons qu’elles en parleront à leurs petits-enfants.

A lire aussi :  L’Usine Nouvelle

Articles liés

La nausée : le mal du concert

“Je voulais réagir à votre article sur les concerts qui ne font plus recette (Télérama n° 3140) […] Et quand on voit que les organisateurs distribuent des boules de protection auditive à l’entrée de leurs concerts, où on a la nausée à cause du volume et des basses… Non, vraiment, la crise ne doit pas tout expliquer.”

Réponses

  1. Terrible retour en force de ce genre de papiers que je lis un peu partout.
    Je pense que beaucoup se sentent sur la défensive comme en témoigne ton article récent tiré d’un fanzine minable ou le type (Guillaume si j’ai bonne mémoire ;-)) louait la prestation d’un triceratops du hard rock.