Le Monde englouti

Le dîner. Le plan de table en fonction de l’oreille en sursis. Mamie me répête à longueur de journée que Maman est malentendante, interdiction de prononcer l’autre mot.
Maman, ses quinze pour cent valides, notre petit espoir, notre minuscule bouée. Mes baisers, je veux qu’elle les entende. Mes reproches, mon amour.

Mamie se lève.

– Vous n’allez pas me laisser ce morceau de foie gras ridicule.
– J’en peux plus Simone.
– Les filles, non ? Et toi ma chérie ?
– Maman n’en veut pas.
– Géraldine, ta mère est assez grande pour répondre elle-même. Do-mi, ça te fe-rait plai-sir, il re-ste trois fois rien.

Maman gavée comme une oie. Je les déteste. Comme si la bouffe calmait les bruits dans ses oreilles. Mâcher pour couvrir ce tonnerre venu de nulle part. Maman hésite, tend son assiette.

Bernard brandit son verre, acclame Papi et Mamie pour cette bonne soirée. Hip, hip, hip, hourra général. Maman se fige, elle fête Noël toute seule dans son monde.
Joyeux Noël Maman.

Géraldine Maillet, Acouphènes

Si vous souhaitez acquérir ce livre (ou d’autres ouvrages relatifs aux acouphènes), trouvez le meilleur prix en cliquant ici !

A lire aussi :  Roberto Juarroz

Articles liés

Réponses