Mogwai Will Never Die But You Will

Mogwai craint dégun, ils vous prennent tous ici, un par un

“Mogwai a la réputation de jouer très fort sur scène, et il ne vont pas déroger à la règle ce soir. Après une entrée en matière plutôt moyenne, le son va petit à petit prendre de l’ampleur pour atteindre un niveau presque insoutenable (sans bouchons). La différence c’est que cette fois, cela tiendrait plus du remplissage (voire du comique de répétition) que d’un choix judicieux d’un point de vue sonore: autant les “Mogwai Fear Satan”, “We’re No Here” et autres “New Path To Helicon” (joués ce soir), gagnent – en esthétique et en puissance – à être joués à ce volume assourdissant, autant les titres plus soutenus, mid-tempo, claviers en devant – “Auto Rock”, “San Pedro”, “White Noise” ou “Death Rays” – auxquels le dernier album fait la part belle – auraient parfaitement pu se passer, eux, d’être joués à cent dix décibels. […]

Même un (pourtant) fantastique “Mogwai Fear Satan” (point culminant d’un set d’environ une heure trente) et la puissance sonore déployée par Braithwaite et comparses n’y changeront rien. […] La bonne nouvelle pour Mogwai c’est que le public du transbo (venu en nombre) semble bien moins exigent que moi: les louanges sur leur set pleuvaient encore dans mes oreilles, entre deux acouphènes, alors que je m’extirpai de la salle pour aller attraper mon tram.”

Où l’on apprend que Lionel de DarkGlobe aime le bruit (et les parenthèses à répétition), mais surtout, ce n’est pas une nouvelle en réalité, que Mogwai c’est toujours et avant tout une bande de gros cons qui se branlent de la santé de leur public comme de leur premier baladeur cassette.

A lire également sur cette bande de crétins :

Mogwai : le bruit blanc va vous tuer

Mogwai – Burning, Special moves : gros son, petite bite ?

A lire aussi :  Expériences sonores – Claude Closky

Articles liés

Réponses

  1. Salut à toi, dont j’ignore le prénom (je ne l’ai pas trouvé)

    je te remercie pour ton lien vers mon article, et te remercie également de m’avoir cité si respectueusement en prenant soin d’appuyer mon propos. Je te remercie enfin pour tes conseils avisés concernant ma ponctuation, j’utilise outrageusement les parenthèses, c’est vrai, mais je ferai plus attention dorénavant.

    Plus sérieusement, je tiens à préciser deux ou trois petites choses histoire d’éviter tout malentendu (sans mauvais jeu de mot). J’apprécie le “gros son” en concert, oui, j’aime sentir les basses dans ma cage thoracique, mais pas quand cela nuit à sa qualité et encore moins quand son niveau présente un risque pour l’ouïe. Je portais des bouchons pendant tout le concert, comme c’est le cas depuis plus de dix ans à chaque concert auquel j’assiste (à part quelques exceptions). Au pire, je les ai toujours dans ma poche… Au cas où

    Je veux aussi faire une distinction importante entre “puissance” et “volume” sonores. Et ce n’est pas jouer sur les mots que de dire que ce sont deux choses bien différentes (même si pas totalement indépendantes l’une de l’autre).

    Enfin, tu as peut-être raison pour Mogwai et leur comportement vis à vis des limitations sonores. Je ne te contredirerai pas là-dessus – je n’en sais absolument rien – mais aussi vrai et judicieux qu’il puisse être, je ne suis pas sûr que cela rende service à ton propos de les traiter de “bande de crétins”, ou de “gros cons”. Tes arguments sur tout ce que tu leur reproches sont bien défendables, peut être que tu gagnerais à ce que la forme soit plus en phase avec le fond? C’est juste un conseil amical, ou cordial (à toi de choisir). Le débat auquel ton site s’attelle est important, je te souhaite bonne chance et bon courage pour la suite.

    Je te laisse en te conseillant de jeter un coup d’eil sur Barn Owl, un des groupes que j’ai vus en concert récemment et qui te plaira je l’espère.

    Au plaisir
    Lionel
    Amateur de parenthèses à répétition

    1. Bonsoir Lionel,

      Merci pour ces précisions. Je suis notamment soulagé de lire que tu portais des bouchons lors du concert ! J’avais quelques doutes… Du coup, cela veut dire que, malgré ces bouchons, tu as eu des acouphènes (passagers, certes) à la fin du concert ?

      Pour ta remarque sur mon propos, tu as totalement raison… C’est en fait lié à plusieurs interviews de ce groupe que j’ai lues ici et là, dans lesquelles ils jugeaient les réglementations sonores liberticides (ce n’est peut-être pas le mot qu’ils ont employé)… Je me souviens d’un type qui leur avait demandé s’ils avaient conscience des risques qu’ils faisaient courir à leur public : ils avaient répondu quelque chose comme “quand on vient voir Mogwai, on sait à quoi s’attendre”. J’avais trouvé ça profondément prétentieux et irresponsable (d’autant, qu’évidemment, eux portent des protections auditives).

      Forcément, avec ce qui m’est arrivé il y a huit ans – et sachant que je n’avais aucune conscience du risque à l’époque -, j’ai du mal avec ce genre de postures.

      Une question : avez-vous déjà parlé de ce type de risques sur DarkGlobe ? A l’occasion, lors d’un compte-rendu de concert par exemple ? Ou un billet dédié ? Ce serait bien je pense… Il y a forcément des gens qui vous lisent et qui ignorent tout des risques.

      Laurent
      qui aime aussi un peu trop les parenthèses, à vrai dire 😉

      PS : je vais jeter une oreille à Barn Owl !

  2. Salut Laurent,

    Merci pour ta réponse.
    Pour répondre à tes questions, je ne me souviens pas avoir abordé le sujet, pas directement sur darkglobe en tout cas – mais la grande majorité des lieux dont nous recommandons les concerts (Sonic, Epicerie Moderne, Marché Gare) sont équipés de sonomètres et proposent des bouchons de protections (en mousse, mais c’est dejà çà) sur simple demandes. Ces lieux sont sensibilisés aux problèmes de volume dangereux (j’en connais bien les responsables et ils se plient à la législation de ce coté là, même malgré la réticence de certains artistes). Et pour en connaître beaucoup d’utilisateurs réguliers (et eux-mêms musiciens, comme moi également) je peux t’assurer que le souci de protection de l’ouïe et le port des bouchons se sont démocratisés dans cette “clientèle”. Pas encore assez, c’est une certitude que je t’accorde.

    Je pense malgré tout que si toute installation mérite d’être “surveillée” le problème est beaucoup plus sensible pour les “gros concerts”, je parle des concerts dans les stades, dans certains festivals (où l’exposition à des volumes extrêmements élevés est parfois prolongée, même entre les concerts) où ce sont plusieurs milliers, voire dizaine de milliers de spectateurs qui trinquent.

    Je ne sais pas dans le détail quelle est ton histoire, dont tu parles – il y a huit ans – mais si tu souhaites la partager avec mes lecteurs, et surtout si tu penses qu’elle peut servir à d’autres, et leur éviter des problèmes de santé, tu peux rédiger un billet par écrit, c’est avec plaisir que je le relaierai.

    Bien à toi
    Lionel

    PS: Alors, Barn Owl? 😉
    http://www.darkglobe.fr/?p=4382