Concert avec un truc dans les oreilles

Echange de mails avec un ancien collègue d’agence de communication… Ayant constaté qu’à Londres il semble toujours fréquenter les salles de concert, je me permets de lui glisser une petite recommandation :

4eae5f26c4166f030d8857555af995ee

A tout hasard et pour info, pense à prendre des bouchons pour te protéger si le son est trop fort en concert
Personne ne me l’avait dit et j’en paie encore le prix alors que je me suis fait avoir en 2003.

Et bam, voilà la réponse que je me prends :

C’est arrivé a ma copine aussi. Je ne peux pas encore me résoudre a aller a un concert avec un truc dans les oreilles. C’est déjà assez dur d’être le plus vieux…
[…] c’est pas trop grave. Elle doit faire attention aux sources sonores auxquelles elle s’expose. Et fini la plongée. Mais elle prêche pour que je devienne adepte du bouchon aussi.

Ce qui confirme trois choses :

  • La première est que le nombre de traumatismes auditifs est incroyablement élevé. Depuis mon accident, une part incroyablement élevée des personnes auxquelles j’en ai parlé étaient déjà au courant pour avoir dans leur entourage quelqu’un déjà touché. En fait et pour résumer, ce sont UNIQUEMENT les personnes qui étaient soit touchées, soit qui connaissait une victime, qui étaient au courant.
  • La deuxième est que les bouchons sont loin d’être rentrés dans les mœurs – et qu’accessoirement on a l’air un peu con avec et c’est pas très rock’n roll.
  • La troisième, enfin, est que chacun est libre de ses actes… et que cela est très bien ainsi. Oui, il est vrai que le volume sonore fait indubitablement partie du plaisir d’un concert. Mais que les personnes qui, en toute connaissance de cause, choisissent de ne pas porter de bouchon, sachent bien que la plupart des gens qu’ils croisent dans les concerts n’est pas informée. Et que la vie de certains peut basculer en une soirée. Ça veut le coup d’en toucher une phrase, non ?
(pochette de l’apparemment ignoble album Punk papy Not Dead des Papy Tabayo)

A lire aussi :  Décidément, le rock entretient la jeunesse

Articles liés

La nausée : le mal du concert

“Je voulais réagir à votre article sur les concerts qui ne font plus recette (Télérama n° 3140) […] Et quand on voit que les organisateurs distribuent des boules de protection auditive à l’entrée de leurs concerts, où on a la nausée à cause du volume et des basses… Non, vraiment, la crise ne doit pas tout expliquer.”

Réponses