Otospongiose, acouphène et vie sociale

Fuir tout type de bruit

J’ai un acouphène depuis l’année dernière, au début je restais chez moi, car mon ORL m’avait déconseillé tout type de bruit. Heureusement en allant passer des examens au service audiophonique à l’hôpital, une dame m’a parlé de bouchons qui ne bouchent pas littéralement l’oreille mais bloquent les bruits les pus assourdissants.

Du coup, pour moi ça à été la solution. A chaque fois que je sors je les mets, avec les cheveux détachés ça ne se voit pas du tout, c’est agréable à porter, et je ne suis pas totalement sourde.

J’évite toutefois de sortir dans des endroits trop bruyants, mais je sors quand même.

Lu sur un forum Otospongiose

Un ORL qui déconseille tout type de bruit, c’est comme un entraîneur qui demande à son athlète d’éviter tout effort physique : c’est au mieux absurde, au pire criminel.

Rappelons que les bruits de la vie courante ne sont généralement pas dangereux, y compris pour une personne qui souffre d’hyperacousie. Se protéger de tout type de bruit entraîne non seulement une vie sociale inexistante (une absence de vie, en fait), mais aurait tendance à renforcer la sensibilité au bruit et la perception de l’acouphène.

Plus de mal que de bien, en somme.

(Illustration : Geek & Poke)

A lire aussi :  AcouFun, protections auditives

Articles liés

“L’oeil et la main” : acouphènes

Un bruit intérieur (France 5). L’acouphène est une sensation auditive correspondant à la perception d’ondes sonores qui n’existent que pour les personnes touchées. 300 000 Français sont concernés, y compris des sourds. Ronit cherche à connaître les causes et les facteurs de ce bruit subjectif’ continu et obsédant, et à comprendre son impact.

Réponses