Suicide de Jason DiEmilio (Azusa Plane)

Les musiques amplifiées peuvent faire des victimes. Après avoir passé des années a jouer dans des formations bruitistes sans protection auditive, Jason DiEmilio souffrait d’acouphène et d’hyperacousie. Cela signifiait la fin de, non-seulement la pratique, mais aussi l’appréciation de sa passion, la musique. Il était trop difficile pour lui d’imaginer sa vie sans musique, il a donc décidé de mettre fin a ses jours.

Jason avait formé Azusa Plane au milieu des années 90 et faisait partie des musiciens (avec ses amis et collaborateurs de Bardo Pond) à l’origine de la résurgence du psychédélisme dans le milieu rock indé, il laisse derrière lui une discographie impressionnante sous le nom Azusa Plane et en solo, et aussi en tant que tête pensante du label Colorful Clouds for Acoustics.
Souffrant depuis plus de six ans d’acouphènes et d’hyperacousie, il fréquentait assidument un forum américain dédié aux hyperacousiques, The Hyperacusis Network Message Board, sans lequel il n’aurait sans doute pas pu se battre si longtemps. Jason avait encore posté sur ce forum dix jours avant de mettre un terme à ses souffrances. Il ne pouvait visiblement plus continuer la lutte.
Un message très émouvant d’une de ses proches amies, Vinita, peut être lu sur ce forum, ici.77034e0f1d775d0d7c28d4cb83641cb9D’après un autre de ses amis, Michael Chaiken, “Azusa Plane was a part of Jason’s life that was fantastically important to him, but also well in the past. A debilitating condition known as tinnitus and hypercusis forced him to abandon his plans to continue producing music. For someone like Jason, whose very existence was song, there could be no crueler fate. Music was the greatest joy in his life.”

Il a mis fin à ses jours il y a près d’un an, le 29 octobre 2006, à l’âge de 36 ans.

A lire aussi :  Michel tremblait

Merci à alex35 du forum SOS-Audition, qui a apparemment trouvé l’info ici.

(Alex Fine fait partie de ces gens qui ont pleuré et pleurent encore sa disparition)

Articles liés

Acouphènes : guérir !

Guéri des acouphènes : témoignage. Mes antécédents avec les acouphènes. Avant de vous raconter mes traumatismes sonores d’il y a un an, je tenais à préciser que par le passé j’avais déjà été confronté aux acouphènes, il y a 6 ans. A l’époque j’écoutais toujours la musique très forte.

Réponses