Uzzi et Katioucha

« Je m’appelle Belkacem L. Abdallah. Belka pour les intimes… »

Il accentuait exagérément les dernières syllabes, particularité qui transformait son phrasé en staccato de pistolet-mitrailleur. Wang tenta de sonder les intentions cachées dans ses yeux noirs et globuleux mais il n’y décela rien d’autre qu’un intérêt spontané porté à un compagnon de hasard.

« Wang…

De quel coin de Sino-Russie ?

De Pologne. De Silésie plus exactement.

Wroclaw ? »

Leurs voix éclataient comme des bombes sonores dans le silence paisible du dortoir. Les hommes étaient tellement exténués qu’ils n’avaient même plus le courage de parler.

Pierre Bordage, Wang, 1 – Les portes d’Occident

A lire aussi :  A petit feu

Related Articles

RĂ©ponses