Musique pro : traumatisme sonore et dynamique

70% des acteurs du monde de la musique pro, pratiquant des instruments électro-amplifiés, souffrent de traumatisme auditif

Le merveilleux monde de la musique pro, alias les “professionnels” de la musique :

Billet très intéressant sur l’univers de la musique pro, que je vous invite à lire. On y lit également dans les commentaires que le decibelmetre compresse le son quand on veut dépasser la barre des 105 db.

Et on serait protégé, du coup, la limite de 105 dB n’étant jamais franchie ?

Qu’est-ce que c’est exactement, la compression en matière de musique ?

Musique pro
Musique pro ou pro-music ?

Compression et traumatisme sonore

Lorsque j’ai subi mon traumatisme sonore un soir de concert de musique pro, outre le fait que les aigus étaient poussés très haut, trop haut, beaucoup trop haut, la dynamique était quasi-nulle… Sur le coup j’étais en colère pour le plaisir dont cela m’avait privé, ignorant que j’étais du risque de traumatisme auditif.

J’ai ce soir-là encaissé du son entre 100 et 108 dB en continu pendant près de deux heures, et vous savez ce qu’il est advenu. Merci et encore bravo !

Dans ces conditions, nul besoin de s’étonner de l’explosion des cas de traumatismes auditifs ces dernières années…

Et lorsque l’on sait que 70% des musiciens pratiquant des instruments électro-amplifiés souffrent de traumatisme auditif, il y a de quoi être un tantinet contrarié voire franchement furieux.

Bien sûr, un grand nombre d’entre eux ne manqueront pas de se poser en donneurs de leçon au sujet des prochaines échéances électorales (pour les Parisiens, rendez-vous ce soir au stade Charléty), mais combien ont levé le petit doigt pour limiter, pour reprendre une formule de l’APTA, le “massacre aux décibels” ?

A lire aussi :  Tout est bon dans le cochon…

C’est justement l’occasion de remercier AGI-SON pour leur travail.
C’est trop tard pour moi (même si j’aperçois enfin le bout du tunnel…) mais de nombreux traumatismes sonores, principale cause d’acouphène rappelons-le, peuvent être évités dans les années à venir.

Attention donc au monde de la musique pro : faible dynamique = danger maximal !

Related Articles

Ecoute au casque ou enceintes : risque de traumatisme sonore

A écouter avec modération. Attention aux traumatismes auditifs. Soyons prudents avec le casque ou les enceintes… Cela fait déjà plusieurs personnes que je rencontre qui connaissent des cas d’hyperacousie ou d’acouphène… Les préventions des traumatismes auditifs ne sont pas à prendre à la légère dans notre métier où l’on est longtemps exposé aux décibels.

Réponses