Don association – TĂ©lĂ©thon : Zemmour, la surenchĂšre

RĂ©duction d’impĂŽts ? Donner est une bonne idĂ©e !

Mais donner Ă  qui ?

La grande lessive annuelle des consciences a bientĂŽt lieu. On appelle cela le TĂ©lĂ©thon (ou Telethon lorsque l’on est jeune et allergique aux accents) et c’est l’occasion pour tout le monde de se trouver formidable et de se gargariser un bon coup.

Avec une cascade de “donnez-vous un signe de paix” Ă  la fin de la Grand Messe.

Le TĂ©lĂ©thon, que cela plaise ou dĂ©plaise au qu’en-dira-t-on, est une institution. On pourrait presque parler de religion. Mais pour une fois, si cela vous est possible bien entendu, pourquoi ne pas envisager de donner le denier Ă  une “petite” association plutĂŽt que de confier son Ăąme au traditionnel don confessionnel ? Si vous discutez un peu autour de vous, il y a trĂšs certainement une connaissance, un collĂšgue, un ami, un proche peut-ĂȘtre, qui souffre et ne voit rien venir.

Car oui, donner Ă  une ou plusieurs associations, c’est aussi un peu donner pour soi. Et s’il est bien plus facile de donner la piĂšce Ă  l’enfant qui meurt de faim Ă  l’autre bout de la planĂšte ou au SDF du coin de la rue, en Ă©vitant soigneusement de la sorte toute implication Ă©motionnelle, que de donner “pour son entourage”, cela n’est pas plus noble pour autant.

Ni moins, d’ailleurs.

C’est simplement diffĂ©rent, l’occasion d’offrir un peu de bonheur… et le plaisir – pourquoi serait-il “coupable” ? – d’en recevoir en retour.

Que cela ne vous empĂȘche pas de dormir : l’AFM ne s’en portera pas plus mal. C’est un fait.

(Ă©mission “On n’est pas couchĂ©” du 28 novembre 2009)

A lire aussi :  Wikipedia du mĂ©dicament : Meamedica

Il est Ă  noter que l’Ă©ruption programmĂ©e de Pierre BergĂ©, si elle fait particuliĂšrement rĂ©agir dans une Ă©poque oĂč la tyrannie des bien-pensants bat son plein et que chaland, tout-venant et contrevenant battent leur coulpe, n’est pas pour autant une premiĂšre en la matiĂšre.

Marc-Edouard Nabe – trĂšs cher aux yeux de Nono que je salue au passage 😉 -, s’Ă©levait dĂ©jĂ  face au Dieu TĂ©lĂ©thon il y a vingt ans de cela.

Articles liés

Comprends qui peut

“Je comprends ce que tu vis.”

Combien de fois n’ai-je entendu ces mots ? « Je comprends ». Et ses multiples dĂ©clinaisons. « Je te comprends ». « Je vous comprends, Monsieur ». « Je me rends parfaitement compte de ce que cela doit ĂȘtre. » « Moi aussi j’ai ce que tu as ! » « Mon mari a la mĂȘme chose que vous. » etc.

RĂ©ponses

  1. Alors, Ă©tant donnĂ© que c’est mon mĂ©tier, mĂȘme si je ne prĂ©tends pas dĂ©tenir la vĂ©ritĂ© et que nul ne peut prĂ©tendre la dĂ©tenir ici bas, je crois pouvoir fournir une interprĂ©tation logique. Le premier “enkuler” ‘a soudainement disparu aprĂšs publication. J’en dĂ©duis donc qu’un double “enkulage” (dans un laps de temps de 3 heures) est d’un point de vue moral plus supportable qu’un “enkuler” de moins.

  2. Disparu aprĂšs publication ? Non il n’a je pense jamais Ă©tĂ© publiĂ© puisqu’il est apparu dans ma liste de “commentaires indĂ©sirables”, ce qui arrive parfois. Je l’ai donc validĂ© lorsque je l’ai vu. Tu l’as vu apparaĂźtre puis disparaĂźtre, toi ?

    En fait, ce qui m’Ă©tonne beaucoup est que tu aies eu cette irrĂ©pressible envie de m’ “enkuler” deux fois aujourd’hui, Ă  deux heures d’intervalle. Une soudaine poussĂ©e de libido ? Une brutale envie de jouer au mĂąle dominant ? Si oui, sache qu’il y a Nicko qui semble aussi in the mood for love. Tu as de la concurrence. Montre toi Ă  la hauteur.

  3. A non ! dĂ©faut d’interprĂ©tation peu digne d’un professionnel de la profession. Tu peux croire en mon honnĂȘtetĂ© intellectuelle quand je t’assure avoir vu disparaĂźtre mon premier “enkulĂ©” dans les chiottes de ton blog de “mer.. il e fou”. Ensuite, je n’ai nullement envie d’ĂȘtre initiĂ© aux pratiques sodomites dont tu t’es fait une spĂ©cialitĂ© commerciale (C.F : la collection d’articles sur les godemiches en promo… ).  Nul doute que cette stratĂ©gie soit payante pour parler de prĂ©vention des traumatismes sonores. C’est l’Ă©vidence mĂȘme !… J’imagine aisĂ©ment que les mateurs de Clara Morgane en nuisette vont se terminer sur les bouchons de protection en mousse…       

  4. Ne fais pas semblant de ne pas comprendre : dire “enculĂ©” c’est grossier ; profiter de la maladie des autres pour espĂ©rer en vivre grĂące Ă  des pubs pour godemichets, c’est vulgaire.Tu saisis maintenant la diffĂ©rence ?   

  5. “profiter de la maladie des autres pour espĂ©rer en vivre grĂące Ă  des pubs pour godemichets” : tu es tout Ă  la fois touchant de naĂŻvetĂ© et surprenant de bĂȘtise…

    “Maladie des autres ?” : et moi dans tout ça ? “Vivre grĂące Ă  des pubs pour godemichets ?” : lĂ  tu es d’autant plus ridicule que je t’avais indiquĂ© une jour sur Messenger ce que me “rapportent” les pubs en question… Ă  savoir tout juste de quoi couvrir les frais de ce blog (hĂ©bergement, nom de domaine). Mais si je peux gagner un peu plus, sache que je ne vais pas cracher dessus. Et tu oses parler, toi, d’hypocrisie ? C’est l’hĂŽpital qui se fout de la charitĂ© !

    Cesse de faire l’enfant, Nono. Tu as passĂ© la trentaine depuis longtemps, il est plus que temps pour toi d’entamer ta mue et de cesser tes gamineries.

  6. VoilĂ  un bon exemple de vulgaritĂ© atavique, je n’ai Ă  aucun moment parlĂ© des sommes qui pouvaient rentrer dans ton petit tiroir-caisse, personne ne te demande de rendre des comptes. Peu m’importe combien cela te rapporte ! C’est le principe mĂȘme qui est vulgaire.    Si la bĂȘtise consiste Ă  refuser de faire de la pub pour des CD de rock et de se servir de la prĂ©vention comme alibi, alors je suis bĂȘte et tu me donnes une vĂ©ritable leçon d’intelligence…La derniĂšre phrase pourrait ĂȘtre Ă©crite par une ancienne institutrice Ă  demi-sĂ©nile, je ne prendrai donc pas la peine d’y rĂ©pondre. 

  7. je n’ai Ă  aucun moment parlĂ© des sommes qui pouvaient rentrer dans ton petit tiroir-caisse” : tu as dit “profiter de la maladie des autres pour espĂ©rer en vivre grĂące Ă  des pubs pour godemichets”, tu parles donc d’une certaine somme. Si tu n’es pas d’accord c’est sans doute que tu es en dĂ©licatesse avec ta langue. Comme je ne suis pas prof, je passe mon tour.


    “Si la bĂȘtise consiste Ă  refuser de faire de la pub pour des CD de rock et de se servir de la prĂ©vention comme alibi, alors je suis bĂȘte et tu me donnes une vĂ©ritable leçon d’intelligence
” : tiens, tu n’es pas au courant de la passion que j’ai pour la musique en gĂ©nĂ©ral et le rock indĂ©pendant en particulier ? Et tu oses me donner des leçons d’honnĂȘtetĂ© intellectuelle ? On croit rĂȘver ! A dĂ©faut d’autre chose, tu ne manques pas de culot.

    Tu t’es retrouvĂ© banni d’Ă  peu prĂšs tous les forums liĂ©s aux troubles auditifs et je me demandais justement pourquoi. Je commence Ă  comprendre : ce n’Ă©tait pas une question d’excĂšs de provocation mais bien d’un manque d’intelligence, j’en ai bien peur. Et sur ce point, tu as raison : tu auras beau grandir, on fait rarement d’un jeune con autre chose qu’un vieux con.

    Si tu rebranchais les neurones et te montrais un tant soit peu ouvert d’esprit, je t’expliquerais volontiers – en termes simples – pourquoi ton attitude, en matiĂšre de prĂ©vention, revient Ă  pisser contre le vent. Mais tu prĂ©fĂšres sans doute, comme Ă  ton habitude, te vautrer dans ton ignorance crasse.

  8. VoilĂ  les insultes que j’attendais :” bĂȘtise, ignorance crassse, vieux con”, ce sont lĂ  les seuls mots dĂ©licats que tu me jettes Ă  la face pour sauver ce blog puant de vanitĂ©. Oh la terrible  insulte ! “manque d’intelligence”, mais de ta part c’est un vĂ©ritable honneur de recevoir un tel compliment ! Tes billets sont illisibles, tu es pris dans un torrent (Clara Morgane…) de contradictions qui te fait dire tout et son contraire. Exemple : l’article sur “les godes en promo”. Tu dois parler des godes mais comme c’est moralement suspect, alors tu en rajoutes sur les Ă©vĂšnement rĂ©cents de distributions d’argent… Un peu de politique sur les poils !   Bravo ! Belle dĂ©monstration d’intelligence ! Seulement on ne comprend absolument pas le lien qui unit les deux sujets. Il te faut faire l’effort de trouver une phrase bidon bien rance, bien gerbante dont tu as le secret. Tu rĂ©ponds Ă  Nicko en lui disant que tu me “respectes profondĂ©ment”, ça veut dire quoi cette phrase d’hypocrite ? Moi je ne “te respecte pas profondĂ©ment”, mais je ne me rabaisserai pas Ă  t’insulter comme le vulgaire charretier que tu es restĂ©. Tu te crois parĂ© de toutes les dĂ©licatesses parce que XXX [attaque personnelle qui relĂšve totalement du domaine du privĂ©, retirĂ©e de ce fait par l’auteur de ce blog] …Je n’y vois que des marques de faiblesse.En m’insultant minablement comme le derniers des blaireaux, tu dĂ©montres Ă  quel point la fuite dans l’invective est la seule alternative des faibles mal dĂ©grossis.     

  9. Ah ! tu filtres les messages maintenant. AprĂšs m’avoir copieusement insultĂ©, belle leçon ouverture d’esprit et de libertĂ© d’expression ! excommuniĂ© par un ex-communicateur… Rassure-toi, j’ai dit ce que je pensais de ton talent  pornographique, il n’est pas nĂ©cessaire d’ajouter quelques pitoyables attaques ad personam. Du reste, je n’ai pas besoin de m’aider des conversations MSN pour argumenter (comble de la mĂ©diocritĂ© intellectuelle en matiĂšre de rhĂ©torique).    

  10. Bonjour Nono,J’ai certainement du louper un Ă©pisode, mais je ne comprends pas bien le rapport entre tes remarques et l’article du jour.Si tu as un contetieux avec la personne qui anime ce blog, peut-ĂȘtre peux-tu lui faire tes remarques en “privĂ©”, car lĂ  je ne vois pas en quoi cela fait avancer le dĂ©bat…

  11. Juste pour vous informer que j’ai dĂ» remettre en place la validation des commentaires a priori, c’est-Ă -dire une modĂ©ration avant publication, Ă©tant donnĂ© que ledit troll allait toujours plus loin dans la haine gratuite et la vulgaritĂ©.
    Vos commentaires n’apparaĂźtront donc plus immĂ©diatement puisqu’il me faudra les valider.
    Croyez bien que j’en suis le premier dĂ©solĂ©, moi qui attache tant d’importance Ă  la libertĂ© d’expression mais c’est, j’imagine, le lot de tous les blogs, un jour ou l’autre, de subir une attaque de troll(s) qui nĂ©cessite une telle mesure.

  12. Le dĂ©but du billet commence bien mais pourquoi faire une opposition entre grosses associations et petites ? Ne peut-on pas envisager de remettre en question le systĂšme des dons ? Cela fait des dĂ©cennies qu’il existe des associations de luttre contre la famine (mĂȘme des trĂšs grosses, comme Action Contre la Faim) et pourtant rien ne semble s’amĂ©liorer. J’ai l’impression que les associations sont devenu le moyen de s’acheter une Ă©tiquette d’humaniste : “je travaille pour gagner de l’argent, je donne de l’argent Ă  des associations, ces associations utilisent l’argent de mon travail pour mener des actions humanitaires, je colle l’autocollant de l’association sur mon pare-brise ou le pin’s sur ma veste comme ça c’est clair pour tout le monde”.Comme ça, on a bonne conscience lorsqu’on va faire du shopping pour dĂ©penser le reste de notre argent en futilitĂ©s, comme nous nous apprĂȘtons Ă  le faire en ce mois de dĂ©cembre. Les gens vont donner une piĂšce Ă  Action Contre la Faim qui profite des fĂȘtes pour tenter de rĂ©veiller la fibre altruiste du public, et juste aprĂšs vont s’offrir des cafetiĂšres Nespresso pour y mettre du cafĂ© africain achetĂ© une misĂšre Ă  des pauvres, amenĂ© en France, et transformĂ© en capsules mĂ©talliques vendues Ă  prix d’or pour enrichir encore plus les actionnaires dĂ©jĂ  ultra-riches de NestlĂ©.Les grandes entreprises ont bien compris le systĂšme, elles se mettent massivement Ă  combiner les deux actions en une seule : « Achetez Volvic et Volvic reverse 10 centimes par bouteille Ă  la protection des forĂȘts ». Ouf, les forĂȘts sont sauvĂ©es !C’est une nouveautĂ© des temps modernes. Avant, quand un combat nous tenait Ă  coeur, il fallait se dĂ©mener. Martin Luther King a souffert, a Ă©tĂ© enfermĂ© en prison, puis assassinĂ©, mais il a rĂ©ussi son combat. Maintenant, si on veut faire une bonne action, on s’achĂšte un billet pour le concert humanitaire de Yannick Noah, et on va danser et chanter avec le sourire, c’est quand mĂȘme plus facile, plus agrĂ©able, et moins risquĂ© (exceptĂ© pour nos oreilles).  C’est peut-ĂȘtre pour ça aussi que ça ne fonctionne pas. Sauf pour Yannick Noah, qui, s’il n’a pas percu 1 euro sur la recette du concert, va se rattraper en vendant son image de type sympa -image gĂ©nĂ©rĂ©e par le concert humanitaire- pour la publicitĂ© Sloggi (300 000 euros pour quelques photos, ça fait un bon salaire pour un boulot qui a du lui prendre une journĂ©e ou deux). Pour ajouter 300000 euros aux quelques millions qui sont dĂ©jĂ  sur son compte, il va se vendre pour convaincre les petites gens qu’il faut acheter la derniĂšre gamme de sous-vĂȘtements Sloggi Ă  20 euros l’unitĂ© pour ĂȘtre cool et dans le coup comme lui. C’est vrai que c’est une dĂ©pense indispensable, on reconnait bien lĂ  l’humaniste. Ce n’est lĂ  qu’un exemple parmis des milliers d’autres, on pourrait citer toute la panoplie des “stars humanistes” qui sont en train de vendre des assurances et des banques au peuple en ce moment Ă  la tĂ©lĂ© (Pierre Arditi avec LCL par exemple).Les gens ont confiance dans ce qui est sur-mĂ©diatisĂ© : faire des dons l’est, faire du shopping l’est (par la monumentale abondance de publicitĂ©, d’ailleurs merci Laurent d’y participer). En faisant ces deux choses, ils se sentent en adĂ©quation avec leur environnement, avec les gens, avec “ce qu’il faut faire”. En ne recevant aucune critique, ils ont l’impression qu’ils ne sont pas critiquables.Et le jour oĂč quelqu’un essaiera de vraiment tenter de s’attaquer Ă  la famine, Ă  la dĂ©forestation, ou Ă  toute autre cause grave, eh bien il va avoir des ennuis, comme ce cher Martin dont je parlais plus haut. Il aura des ennuis parce qu’il va se mettre Ă  dos tous les profiteurs du systĂšme, et ils sont nombreux. Volvic ne sera pas content du tout quand on lui dira que si on veut vraiment sauver l’environnement, il faut arrĂȘter de fabriquer 6 milliards de bouteilles en plastique par an.- « Croyez bien que j’en suis le premier dĂ©solĂ©, moi qui attache tant
    d’importance Ă  la libertĂ© d’expression mais c’est, j’imagine, le lot de
    tous les blogs, un jour ou l’autre, de subir une attaque de troll(s)
    qui nĂ©cessite une telle mesure. »Quelle libertĂ© d’expression ? Si tu es français, tu n’as pas de libertĂ© d’expression. En France, toute personne est libre de s’exprimer tant que ce qu’elle dit n’est pas illĂ©gal. Tu appelles ça ĂȘtre libre ? Dans une dictacture, on a toujours le droit de dire ce qui est autorisĂ© par le dictateur. Aux États-Unis par exemple, c’est le contraire : la constitution dit qu’aucune loi ne peut restreindre la parole du peuple. En France, c’est la loi qui dĂ©finit ce que le peuple peut dire. Avec notre humanisme simulĂ©, c’est une des autres choses qu’il faudrait changer dans notre pays.Il faudrait changer beaucoup de choses, mais dĂšs que quelque chose ne reçoit pas l’aval de la majoritĂ©, on considĂšre que c’est une mauvaise chose. C’est pourquoi je trouve que tu as tort de faire un argument du fait que Nono s’est fait bannir de divers forums. Je ne sais pas pourquoi il s’en est fait bannir, mais mon petit doigt me dit que c’est parce qu’il a osĂ© ĂȘtre non-consensuel, ce qui est souvent mal vu sur les forums. Ah Nono, tu ne peux pas faire comme tout le monde ? Se paraphraser les uns les autres est tellement plus utile que d’apporter un point de vue alternatif. C’est vrai que son message Ă©tait vulgaire, mais ne faisant pas partie des choses que la loi nous interdit de dire, tu peux laisser ses messages sans craindre des problĂšmes avec la justice. MĂȘme si tu trouves que c’est un “troll”. D’ailleurs, que ce mot est grĂ©gaire, sa vision m’agresse presque autant que la pub sur cette page. Ne parlons pas du monsieur qui Ă©crivait plus haut “don’t feed the troll” qui me fait le mĂȘme effet que les gens qui rĂ©pĂštent les pubs marrantes (d’ailleurs le langage est presque marketing, une phrase courte en anglais vue et revue mille fois sur tous les forums djeunz Ă  la mode) en Ă©tant contents d’eux.DĂ©solĂ© d’avoir Ă©tĂ© long, la prochaine fois pour me rattraper je n’Ă©crirais qu’une phrase courte en anglais qui sonne comme un slogan de pub. Ca me donnera l’air bien plus malin -puisque consensuel- que ce long message.

    1. “Ce n’est lĂ  qu’un exemple parmis des milliers d’autres, on pourrait citer toute la panoplie des « stars humanistes Â» qui sont en train de vendre des assurances et des banques au peuple en ce moment Ă  la tĂ©lĂ© (Pierre Arditi avec LCL par exemple”–> rahh, je me fais la mĂȘme reflexion Ă  chaque fois … de mĂ©moire on a eu droit aussi dans cette pub Ă  Jacques Weber ou Charles Berling (“Alors heureux ? Oui trĂšs heureux!”). Les mĂȘmes qui jouent les pourfendeurs du capitalisme sur les plateaux tĂ©lĂ©, les dĂ©fenseurs des petites gens, qui crient au scandale contre le comportement des banques et des traders, qui affirment haut et fort qu’ils sont de gauche, etc. Bizarrement, quand il y a du pognon Ă  prendre, les bons sentiments disparaissent tout de suite. C’est vraiment Ă  vomir.

  13. Attention, n’oublions pas que le TĂ©lĂ©thon, c’est aussi la condition de l’existence mĂ©diatique de GĂ©rard Holtz.Plus de TĂ©lĂ©thon = plus de GĂ©rard HoltzEst-ce vraiment cela que nous voulons ?

  14. Le TĂ©lĂ©thon est une Ă©co-association solidaire, rĂ©bublicaine et citoyenne. C’est une vĂ©ritable bouffĂ©e d’oxygĂšne dans cette pĂ©riode de turbulences sociales et identitaires, qui nous rappelle les heures les plus sombres de notre histoire.

  15. Bonjour Ă  tous,je profite de cette tribune qui m’est offerte sur ce site pour vous informer que mon groupe (The Big Prout) se produira ce soir sur le parking du Carrefour du Mesnil Saint Denis (Ă  cĂŽtĂ© de la zone industrielle) dans le cadre du Telethon.Venez nombreux pour Ă©coutez notre flow et notre son ! Big up Ă  tous ! Yo yo !

  16. Bonjour,je trouve la polĂ©mique autour du TĂ©lĂ©thon lamentable : est-ce que Pierre BergĂ© (j’aurais envie de dire “Pierre GerbĂ©” !) pense aux enfants malades ? Il ne veut plus qu’ils soient soignĂ©s c’est bien ça ? Il est pour la maladie ? Pour la souffrance ? Qu’il le dise directement ! Il faut absolument faire taire ces dangereux individus.Vive le TĂ©lĂ©thon !

  17. Bonjour,je me prĂ©sente : Jean-Guy, acteur, auteur et metteur en scĂšne de talent depuis 25 ans. Le thĂ©atre est toute ma vie, je me suis lancĂ© corps et Ăąme dans cette passion, suivant la voie tracĂ©e par MoliĂšre ou les auteurs Grecs.Le thĂ©atre ! La vĂ©ritĂ© ! Nous sommes nus devant le public ! Quel bonheur, quelle joie !!Mes 25 ans de mĂ©tier ont Ă©tĂ© trĂšs riches de contacts avec le public : vous avez ainsi pu me voir par exemple il y a 17 ans dans une pub pour Tropico (Quand c’est trop c’est Tropico) : je jouais le rĂŽle majeur d’une personne en terrasse de cafĂ©, au troisiĂšme plan, de dos, derriĂšre un parasol.Malheureusement, ma carriĂšre n’a pas depuis connu l’essor escomptĂ© : je suis aujourd’hui complĂštement fauchĂ©. Je vais donc ĂȘtre direct : je crĂ©e ce jour le “Jean-GuyThon” pour que vous me donniez du pognon. Donnez moi du fric !! Sauvez moi !! Ras le cul d’ĂȘtre fauchĂ©, moi aussi je veux consommer, remplir mon caddie au supermarchĂ© le WE, partir en vacances, achetez des trucs inutiles ! Ras le cul de ce thĂ©atre de merde !! Du fric, du fric !! Au secours !! Donnez au Jean-guyThon !!

  18. Bonjour,Ă  mon tour d’apporter ma contribution sur le SCANDALE du TĂ©lĂ©thon ! Oui, SCANDALE, parfaitement, et je pĂšse mes mots !Voila mon histoire : il y a deux ans, je fais un don de 5 euros au TĂ©lĂ©thon. 3 mois aprĂšs, je dĂ©cide de voir comment mon argent a Ă©tĂ© utilisĂ©, de maniĂšre prĂ©cise. J’appelle le standard du TĂ©lĂ©thon et demande Ă  parler au directeur pour qu’il me dĂ©crive l’utilisation faite de mes 5 euros. Vous ne le croirez pas : je n’ai jamais pu lui parler, et je n’ai jamais su Ă  la fin comment mes 5 euros avaient Ă©tĂ© dĂ©pensĂ©s !! SCANDALE !! DETOURNEMENT D’ARGENT ??!! JE VOUS LAISSE JUGE !!

  19. Bonjour, je souhaitais aborder un problĂšme liĂ© au TĂ©lĂ©thon : son objectif est-il de guĂ©rir ou de rendre malade ?Je m’explique : l’annĂ©e derniĂšre, pour participer, j’ai acceptĂ© de faire des tours en roller autour de la mairie de ma ville, pendant toute la journĂ©e.Au bout d’une heure, j’ai commencĂ© Ă  avoir le tourni. J’en ai fait part Ă  l’organisateur, qui m’a rĂ©pondu “Si tu ne le fais pas pour toi, fais le pour les autres”. J’ai donc continuĂ©. 1 heure aprĂšs, je me suis effondrĂ©, en vomissant sur moi et sur la personne qui faisait du roller Ă  cĂŽtĂ© de moi. Je suis ensuite restĂ© 3 jours Ă  l’hopital pour me remettre !Je repose donc la question : que chercher le TĂ©lĂ©thon ???!!! Veulent-ils tous secrĂštement nous rendre malades ??!! Le gouvernement ne serait-il pas derriĂšre tout cela, avec l’industrie pharmaceutique ??

  20. Bonjour,j’Ă©cris Ă  la faveur de ce post pour avoir Ă©ventuellement une information pouvant m’intĂ©resser : j’ai 47 ans, je suis puceau, et au RMI. Je voudrais savoir s’il existe un Putethon, pour que les gens comme moi puisse tirer un coup gratos ?Merci par avance de votre aide.Jean Daniel

  21. Bonjour Ă  tous,je m’appelle Eric, et je souhaiterais monter une association caritative bidon, dans le but de dĂ©tourner l’argent des donneurs et de vivre de leur dons.Si quelqu’un a une expĂ©rience dans le domaine et peut m’aider Ă  dĂ©marrer, je suis preneur de votre aide.Merci par avance

  22. Bonjour,je suggĂšre de crĂ©er le Nonothon, pour venir en aide Ă  cette personne visiblement en dĂ©tresse.Si vous ne pouvez pas lui venir en aide financiĂšrement, merci au minimum d’avoir une pensĂ©e pour lui, cet homme en a besoin.Merci d’avance

  23. Bonjour,je pense qu’une solution pour relancer l’intĂ©rĂȘt du TĂ©lĂ©thon serait de mettre Jean Claude Bourret Ă  l’animation de ce programme !Merci de communiquer ce message Ă  la direction de France 2.Cordialement.

  24. Bonjour,je vous Ă©cris car je souhaiterais dire un grand merci Ă  France 3 pour la programmation des Chiffres et des Lettres toutes les aprĂšs midi de la semaine. Toute l’Ă©quipe est formidable (particuliĂšrement Laurent Romejko) et nous fait passer un trĂšs agrĂ©able moment en leur compagnie.Merci Ă  eux pour ce soleil quotidien

  25. Bonjour,ce matin je me suis levĂ© avec une Ă©rection en pensant Ă  GĂ©rard Holtz et au TĂ©lĂ©thon. Humm, de l’imaginer parler toute la journĂ©e dans ce gros micro tout dur qu’il tient fermement dans sa main … Partagez vous le mĂȘme sentiment que moi ?

  26. Bonjour,je suis un jeune chanteur en devenir (injustement qualifiĂ© de “chanteur de merde” par mon dernier producteur). Je cherche Ă  m’associer Ă  une cause caritative qui me permettra d’accĂ©der Ă  une exposition mĂ©diatique de grande ampleur (Ă  l’exception d’Ă©missions type “Resto du coeur” car je n’aime pas les pauvres). Je prĂ©cise que les cours de thĂ©atre que j’ai pris plus jeune me permettront d’ĂȘtre crĂ©dible au moment de faire semblant d’ĂȘtre touchĂ© par la cause dĂ©fendue.Je vous remercie.

  27. Bonjour, fan absolu de cette grande fĂȘte collective qu’est le TĂ©lĂ©thon, je souhaite lancer un appel aux chercheurs pour qu’ils mettent le plus de temps possible Ă  trouver un traitement Ă  cette maladie. En effet, traitement = arrĂȘt de l’Ă©mission, ce que je ne souhaite pas ! Longue vie Ă  ce programme tĂ©lĂ© ! Bonne soirĂ©e

  28. Bonsoir, je possĂšde l’intĂ©gralitĂ© en VHS des Ă©missions du TĂ©lĂ©thon depuis leur crĂ©ation, que je visonne rĂ©guliĂšrement en famille. Il me manque simplement la soirĂ©e de cloture de l’annĂ©e 1994, que je cherche depuis des annĂ©es. Si vous la possĂ©dez, je peux vous l’acheter Ă  un bon prix, ou vous l’Ă©changer contre la VHS de “Question pour un champion / SoirĂ©e spĂ©ciale Grandes Ecoles” du 29 mai 2001, que j’ai en double. Je vous remercie de votre aide.

  29. Michel, 42 ans, habitant la riante bourgade de Ronchin, en banlieue de Lille. Mes 2 passions ? Mon mĂ©tier de proctologue et le TĂ©lĂ©thon ! Grace Ă  ces passions, je croque la vie Ă  pleines dents ! A l’occasion du TĂ©lĂ©thon 2009, je relance ma contribution annuelle pour motiver les gens Ă  faire des dons : 100 euros de don = un RDV offert dans mon cabinet, avec un touchĂ© rectal garanti ! A vous de jouer, je vous attends, mon gant en latex est dĂ©jĂ  prĂȘt !