Netbook MEDION Akoya mini e1210 : test SAV MEDION, objectif Nul

Netbook MEDION Akoya mini e1210 en panne ? Voici un test du SAV MEDION !

Un netbook MEDION Akoya mini e1210 est devenu mien en décembre 2008. J’avais profité d’une offre promo chez Orange sur ce netbook MEDION : après avoir lu un test du netbook MEDION Akoya mini e1210, j’ai décidé de l’acheter. Ce fut le premier problème d’une longue série de problèmes. L’écran était défectueux. Pas totalement en panne, puisque il affichait tout de même quelque chose. Mais le défaut était évident.

Décembre 2009 : alors que la dépression relâche un peu son emprise, je trouve l’énergie de contacter le SAV MEDION. La jeune femme au bout du fil n’a pas l’air de trop savoir ce qu’elle raconte mais elle me dit que le défaut de fabrication semble avéré et qu’elle me fait aussitôt parvenir un bon de transport. Hop ! Netbook MEDION Akoya mini e1210 dans un carton, netbook MEDION Akoya mini e1210 bien emballé, netbook MEDION Akoya mini e1210 à La Poste, netbook MEDION Akoya mini e1210 en partance pour le SAV !

Le netbook MEDION Akoya mini e1210 était parti vers l’Allemagne depuis un mois et je commençais à me demander si j’allais enfin avoir des nouvelles de MEDION.

Quand, hier matin, je reçois un courrier.

Qui me laisse sans voix.

Devant tant d’incompétence je décide de tenter le tout pour le tout, ie de contacter Frédéric Gerbaud, Big Boss du SAV Medion France, dont les coordonnées sont on ne peut plus simples à trouver.

Je lui envoie donc un message sur Viadeo, que voici :

Paris, le 19 janvier 2010

A l’attention de Frédéric Gerbaud, Directeur Général SAV MEDION France

Monsieur Gerbaud,

J’ai fait l’achat d’un netbook Medion Akoya Mini e1210 en décembre 2008. Dès l’origine, cet appareil présentait un défaut évident : le tiers-central de l’écran n’affichait pas correctement les couleurs (rouge omniprésent, résolution de cette partie de l’écran anormalement faible).
L’appareil étant encore sous garantie, j’ai contacté votre service client par téléphone : après description de mon problème et réponses à de très nombreuses questions, la jeune femme que j’ai eue en ligne m’a indiqué que la réparation serait de toute évidence prise en charge par la garantie, qu’il me fallait renvoyer le netbook à vos services et m’a fait parvenir un n° de dossier et un bordereau d’envoi.

Un mois plus tard, alors que je désespérais d’obtenir enfin un netbook opérationnel, je reçois une lettre de vos services.
N° de client : XXXXX
N° de commande : XXXXX
Technicien : XXXXX

Voici ce que l’on m’indique :
« Tube rayé ou autre altération externe (section LCD). Enclenchement / calage (boîtier).
La casse de votre écran a été provoquée par un facteur externe au produit (chute, pression, etc.). Les dégâts de cette nature ne sont pas couverts par la garantie. Une réparation sous garantie ne peut dès lors être envisagée.
Le boîtier de votre appareil présente des défauts majeurs (fentes, bosses, etc.). qui résultent sans contexte d’une utilisation inadaptée. Une réparation sous garantie ne peut être envisagée. »
Et de me demander de payer :
– Soit 199,48 euros pour recevoir enfin un netbook en état de fonctionnement,
– Soit 29 euros pour recevoir mon netbook défectueux, sans aucune intervention effectuée sur l’appareil.

En résumé :
– J’ai payé en décembre 2008 au prix fort un netbook Medion Akoya mini e1210 : il était défectueux dès la livraison.
– En décembre 2009, j’ai eu l’accord de votre SAV par téléphone pour renvoyer le produit : compte-tenu de la description précise de mes problèmes, il m’a été dit que la garantie jouerait. Ce qui est la moindre des choses lorsque l’on produit qu’on achète souffre d’un défaut évident de conception. Je suis étonné que vous puissiez mettre sur le marché des produits qui présentent de tels défauts de fabrication : ces ordinateurs ne devraient pas quitter vos usines ! Il ne m’a par ailleurs jamais été indiqué qu’un simple devis me serait facturé 29 euros.
– Un mois plus tard, je reçois la lettre dont je vous fais part ce jour. Lettre dans laquelle on ose indiquer que j’ai cassé l’appareil, moi qui suis extrêmement consciencieux ! Le pire est que visiblement le boîtier, qui n’était pas cassé lorsque je vous ai envoyé le netbook TRES BIEN EMBALLE, est maintenant cassé lui aussi.

Au final vous me facturez donc près de 500 euros pour avoir un produit un état de fonctionnement alors que ledit produit, s’il était encore vendu aujourd’hui, ne coûterait neuf pas plus de 180 à 200 euros.

Vous pouvez légitimement vous demander pourquoi j’ai attendu un an pour vous signaler le problème. La réponse tient en deux mots : dépression aigue. Vous pouvez constater sur le site que j’ai ouvert en mon nom la véracité de mes dires : https://www.oreille-malade.com

Je pense ne pas avoir besoin d’expliquer plus avant les raisons de ma colère.

Je suis dans l’attente d’une réponse de votre part afin de trouver une issue favorable à ce problème et vous remercie par avance du temps que vous m’accorderez pour le résoudre,

Cordialement,
Laurent Matignon

La réponse de Frédéric Gerbaud, Directeur Général SAV MEDION France, ne s’est, elle, pas fait attendre puisque ce matin dans ma boîte mail Viadeo je pouvais lire :

les sites de réseaux sociaux ne sont pas conçus pour transmettre ce genre de doléances.

Ah bon ? Viadeo n’est pas un réseau social professionnel ?

A lire aussi :  L’addiction au travail mène au crime

Mais dans ce cas, cher Monsieur Frédéric Gerbaud, Directeur Général SAV MEDION France, on ne s’y inscrit pas.

On change de métier.

Et on apprend les règles élémentaires de politesse.

Et ton Netbook MEDION Akoya mini e1210, il sert à quoi ? A tomber en panne dès sa sortie d’usine ? A remplir nos bennes à ordure de déchets non recyclables ?

Je vais vous payer “vos” 29 euros. Vous allez me renvoyer mon épave de netbook MEDION Akoya mini e1210. Soyez assuré que plus jamais je n’achèterai un quelconque appareil MEDION : netbook, ordinateur, écran d’ordinateur, téléphone, GPS, carte mémoire, électroménager ou autre.

C’est mon côté vieille France : j’attache de l’importance à la courtoisie et n’apprécie guère de me faire éconduire de la sorte par un homoncule.

Hasta la vista !

Ou pas.

Certainement pas, à dire vrai.

Articles liés

Réponses

  1. Ce qui veut dire d’après Google :
    “Mais pas trop peu de ceux qui veulent apprendre la vie osvoyu pr passé. Autre question: Sont-ils disposés à payer pour cela:)”

    Bref, je ne comprends pas vraiment. C’est quoi comme langue ? Du Medion ? :mrgreen:

  2. Je suis d’accord avec MaRarts et MrFatc: le “netbook MEDION Akoya mini e1210” j’associe ça à du chinois. Même un courrier de réclamation est l’occasion d’un petit coup de pub pour le site : sacré Laurent ! 😀

  3. Bonjour Laurent,
    un retour d’expérience personnel : pour 300 euros j’ai préféré aller aux putes me vider la nouille, ben c’est vachement mieux qu’un Medion quand meme !

  4. Bonjour,

    J’ai acheté un pc (une tour Medion) sur cdiscount au mois de décembre. Au premier allumage de l’ordinateur, je me suis rendu compte que le graveur dvd n’était pas détecté. J’ai donc ouvert la tour du pc et j’ai vu que ce lecteur n’était pas branché, et que le cache du ventilateur était “en vrac” dans le pc, j’ai donc tout raccordé correctement. Quelques jour plus tard, le pc a commencé” à faire des plantages “sérieux” (écran bleu puis redémarrage) j’ai tenté de savoir d’où venait le problème avant d’appelé le SAV car que suis plutôt « calée » en informatique. J’ai fini par me rendre compte que cela venait du disque dur, qui est défectueux sur certains endroits (clusteurs).
    J’ai expliqué le problème au SAV Medion, qui m’a dit que c’était sans doute cela. Il m’envoie donc un bon de transport « e-chronopost », et me précise de ne PAS renvoyer la tour dans son carton d’origine, et de ne PAS préciser « fragile » sur le carton de substitution.
    J’ai donc emballé correctement mon ordinateur (j’ai pris des photos) en faisant tout de même attention a ne pas dépasser le poids noté sur le bon de transport : en effet je n’ai droit qu’a maximum 13,9 kg, le pc tout seul en fait déjà + de 11 kg, donc je m’arrange pour le protéger (deux cartons épais, mousse, cales, protection imperméable) sans dépasser le poids limite.
    J’envoie le colis le 20 mars 2010. Aujourd’hui, je reçois une lettre de Medion, qui stipule que mon matériel est abîmé (et « cabossé » car il a été mal emballé et qu’il a été utilisé de manière « non approprié » ( ??) et donc je doit accepter leur devis de 350 euros pour les réparations !
    Je ne comprend pas : s’il a été « cabossé » par le transporteur, l’emballage doit être lui aussi très abîmé, et Medion a quand même accepté le colis auprès du transporteur. N’ai-je pas moyen de me retourné contre le transporteur, pour avoir abîmé le colis, ou vers Medion, pour l’avoir accepté alors qu’il était en mauvais état, en plus il disent « utilisation non approprié » je n’ai rien fait de spécial sur mon pc ! ? Que dois-je faire ? Aidez moi svp…

    1. Bonjour,

      Je reconnais en partie le cas que j’ai connu avec mon netbook Medion.
      – Il avait été visiblement endommagé durant le transport alors que l’emballage était très bien fait. On peut même se demander s’il n’avait pas été endommagé chez le SAV Medion, après tout… Pourquoi pas, on peut tout imaginer.
      – Medion m’avait également indiqué une “utilisation non appropriée”.

      Au final, dans mon cas, Medion a reconnu que le défaut de l’écran était un défaut d’origine et ne me l’a donc pas facturé.
      En revanche, j’ai dû payer 100 euros environ pour frais de gestion, pièce et main d’oeuvre pour réparation de la coque, qui était en parfait état quand je leur ai envoyé l’ordinateur.

      Bref, ils me demandaient 200 euros pour me retourner mon netbook réparé, finalement je l’ai récupéré pour 100 euros. Toujours est-il que cela aurait dû me revenir à 0 euro, donc il est clair que je ne suis pas près d’acheter à nouveau un PC Medion ! 👿

      Du coup, dans votre cas, je vous conseille de contacter le SAV Medion et de négocier pour récupérer votre PC réparé en échange de 100 à 150 euros… mais certainement pas 350 euros, soit le prix d’un PC Medion neuf ! A se demander s’ils ne font pas leur marge avec le SAV !

      Bon courage… Tenez moi au courant 😉

      1. Bonjour Laurent,
        tout d’abord, très bonne année 2014.
        Pour moi, ça commence très vénère. MEDION…souvenirs ?…
        Bref, pour la faire courte, je les assigne en justice (au-delà de l’incompétence on peut ajouter mauvaise foi, j’men-foutisme et limite…racket……).
        Je suis “tombée de ma chaise” en prenant connaissance des forums d’internautes sur le sujet..
        Frédéric GERBAUD est-il toujours au poste de Responsable Medion France ?
        Très très difficile d’avoir le renseignement. Pas de pb pour Allemagne, UK, Asie, mais (curieusement ?) pas possible pour la France…
        Merci de ton aide.

  5. Bonjour,

    merci pour votre retour d’expérience du SAV Médion. J’hésitais entre plusieurs modèles de portable, dont certain de leur produit. Je sais ce qu’il me reste à faire. 😀