« Make a realistic wish » : soyons réalistes, demandons l’impossible

Les enfants malades. Très malades, mĂŞme. Tellement malades qu’ils ne seront peut-ĂŞtre bientĂ´t plus malades du tout.
Oui, ceux-lĂ  mĂŞmes : peut-on en rire ?

C’est en Australie que la question vient de se poser avec la vidĂ©o que vous pouvez visualiser ci-dessous, une parodie de la Make A Wish Foundation (le site de l’antenne française : Fais Un VĹ“u France) :

Ci-dessous la même vidéo sous-titres français inclus :

Évidemment, cela a fait scandale.

Étonnamment, la chaĂ®ne ABC a dĂ©cidĂ© non pas de soutenir ses humoristes de l’Ă©mission “The Chaser’s War On Everything” mais de les sanctionner : deux semaines au piquet, privĂ©s de diffusion.

Car, en l’espace de quelques heures, c’est toute la bonne conscience d’une Nation qui s’Ă©tait expulsĂ©e, Ă©claboussant au passage son Premier Ministre qui y est allĂ© de son glaviot dans cette immense gerbe de pleurs.

Alors quoi ?

Peut-ĂŞtre vaut-il mieux voter pour un pĂ©dophile notoire, dĂ©clarĂ©, assumĂ©, 48 heures après avoir regardĂ©, vautrĂ© dans son canapĂ© cuir, le “Home” du sĂ©millant Yann-Arthus Bertrand sur son Ă©cran plasma full-HD 1080p achetĂ© Ă  crĂ©dit ?

Oh mais mon bon MĂ´Ă´Ă´ssieur, ce n’est pas du tout comparable, voyons !

Ah ça, pour peu que ça passe Ă  l’heure du repas, c’est la cuisse de canard qui pourrait avoir du mal Ă  coulisser.

Des enfants malades, quand mĂŞme !

Ces gens-lĂ  sont fous, ils ne respectent rien !

Au final, la rĂ©action qui me semble la plus intelligente – puisque, forcĂ©ment, d’un avis comparable au mien – est Ă  lire sur le site du Sydney Morning Herald :
ABC, ne restez pas le cul entre deux chaises. Bordel de merde.

A lire aussi :  Vous avez l’air triste…

Si une chaĂ®ne comme Canal+ avait mis en pratique de tels principes, elle aurait depuis fort longtemps un tout autre visage que celui qu’…
Ah, mais on me souffle dans l’oreillette qu’elle a EFFECTIVEMENT changĂ©.

En effet.
Elle est pire.

Bien pire.

Ce qui me rappelle qu’il faut vraiment que je consacre un petit billet au mot “solidaire” – singulier de rigueur dĂ©sormais, en novlangue post-delanoĂ«nne – et Ă  la nausĂ©e qu’il dĂ©clenche chez moi lorsqu’il se pose sous mes yeux imprudents. C’est-Ă -dire plusieurs dizaines de fois durant mes heures d’Ă©veil.

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Mes sĹ“urs… Amis bien-pensants, alter-pensants, anti-pensants, divers-pensants, divertissants… Je n’ai qu’une requĂŞte Ă  formuler :

soyez cohérents, bordel.

Et pendant ce temps, en Iran, il se passe vraiment quelque chose. Mais la friture sur les lignes est bien trop forte pour qu’on en prenne la pleine mesure.

Allez, pour la digestion du tiramisu Monoprix Gourmet, un petit tour sur les excuses officielles de la Chaser Team.
OĂą l’on constate que ces clowns sont bien de leur temps, eux qui qualifient lucidement d’ “opportunitĂ©” ce qui vient de leur tomber sur la gueule – que les anglophones s’Ă©pargnent de souligner le sens exact du terme “opportunity” en rosbif, c’est pour ma part inutile et ce n’est surtout pas la mauvaise foi qui m’Ă©touffe, d’avance merci.

Tout comme je vais m’Ă©pargner la peine de traduire ces quelques lignes. Babelfish atteindra en effet un niveau de qualitĂ© bien suffisant pour saisir la teneur de leur tenue :

Un message de l’Ă©quipe de chasseur.

Nous voulons faire des excuses pour un croquis que nous avons créé appelé « faisons une base réaliste de souhait ».

Nous venons d’apprendre de l’ABC qu’ils tirent l’exposition pendant 2 semaines. Nous Ă©tions vifs pour continuer Ă  faire l’exposition, ainsi nous sommes déçus par la dĂ©cision, et nous ne sommes pas d’accord avec elle.

Mais cela de côté, nous voudrions faire des excuses. Le morceau était un croquis très noir. Évidemment trop noir. Et nous sommes vraiment désolés pour la douleur et la colère significatives que nous avons causée.

Beaucoup de personnes ont demandĂ© comment pourrions nous probablement penser un croquis comme cela devrait aller aĂ©rer. Nous nous rendons compte rĂ©trospectivement que nous ne devrions pas l’avoir fait. Nous n’avons jamais imaginĂ© que le croquis serait pris littĂ©ralement. Nous ne pensons pas les enfants malades sont avides et nous ne pensons pas que faites une base de souhait mĂ©rite n’importe quoi autre que l’Ă©loge. On l’a censĂ© ĂŞtre ainsi au-dessus de – complĂ©tez que personne ne le prendraient jamais au sĂ©rieux.

Mais nous comprenons maintenant que le croquis n’a pas trouvĂ© par hasard comme prĂ©vu, et nous prenons la pleine responsabilitĂ© de cela. Maintenant nous avons vu l’impact du morceau que nous souhaitons que nous l’ayons pensĂ© par meilleur. Il n’y avait aucune valeur dans elle qui justifie l’impact qu’elle est clairement eue sur les personnes dont peine ou le trauma est si grand dĂ©jĂ . Nous devrions avoir considĂ©rĂ© cela. Nous l’avons obtenu faux. Nous sommes dĂ©solĂ©s.

Nous ne formulerons aucun autre commentaire actuellement.

Notre Ă©quipe de Web a saisi cette occasion de donner Ă  l’emplacement une rĂ©vision long-overdue – le plein emplacement sera de retour en ligne dans le temps de quelques jours. Dans l’intĂ©rim, et pour d’autres mises Ă  jour, vous pouvez visiter les pages officielles de Facebook et de Twitter du chasseur ou le site Web de chasseur d’ABC.

Articles liés

Quand on veut on peut : le triomphe de la volonté

On entend souvent des formules du type “les personnes qui n’ont pas vĂ©cu ça ne peuvent pas comprendre.” Presque aussi souvent que le fameux “quand on veut on peut” d’ailleurs. Mais avez-vous remarquĂ© qu’en matière de santĂ© les personnes qui ont vĂ©cu “quelque chose du mĂŞme genre” sont parfois les plus dures ? Comment expliquer ça ?

RĂ©ponses