Centre d’étude du plaisir musical (pub Fnac mp3)

Le Centre d’étude du plaisir musical (CEPM) a pour mission d’étudier le comportement des jeunes gens lors de l’utilisation de leurs baladeurs numériques, et de les aider à corriger leurs erreurs, aux jeunes.

Menés par la directrice (aka. Julie Ferrier), les spécialistes très spéciaux du CEPM tentent de trouver des solutions ingénieuses. Suivez les tribulations de cette équipe de choc, venez donner de précieux conseils et gagnez des accessoires MP3

… et pour ce faire, je vous invite à faire comme moi : laissez vos conseils dans la rubrique “Boîte à idées” du site !
Voici le conseil que j’ai déposé, sous le pseudonyme www.Oreille-Malade.com (on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même) :
Lorsque vous écoutez vos mp3, préférez des casques qui vous isolent des bruits extérieurs : cela vous évitera de monter le son sans vous en apercevoir et, ainsi, préservera votre audition. Vous vous épargenerez ainsi de graves problèmes d’audition, la plupart du temps irréversibles, tels que les acouphènes, l’hyperacousie, ou encore des douleurs chroniques.
Les vrais conseils, c’est sur le site Oreille Malade 😉 : www.oreille-malade.com

Et comme résultat, voir l’image au début de l’article. Je doute fort que mon conseil soit publié :-]

Le groupe Facebook du CEPM est bien entendu de la partie.

Mon conseil, absent bien entendu de ce site CEPM Fnac mais qui se retrouve de manière intéressante et détaillée dans les brochures qu’ils éditent pour conseiller leurs clients sur le choix de leur lecteur multimédia :
regardez derrière ce baladeur mp3 que vous venez d’acheter, ipod ou autre, à la Fnac ou ailleurs.
Il est marqué quelque chose comme, pour la version longue :
“les articles de loi L44.5 et 44.6 du code de la santé publique, modifiés par l’article 2 de la loi du 28 mai 1996 imposent une puissance acoustique maximale de 100 décibels.
Le casque livré et votre appareil respectent la législation en vigueur.
ATTENTION, à pleine puissance, l’écoute prolongée du baladeur peut endommager l’oreille de l’utilisateur.”

A lire aussi :  Logo fail

OK, généralement vous n’avez droit qu’à la version courte, qui n’est pas plus explicite sur les dangers encourus et surtout, comme je l’ai déjà évoqué au fil de ces pages, laisse supposer qu’il faut une durée très importante pour subir éventuellement une lésion. La réalité est tout autre puisque, même à “seulement” 100dB, une personne normalement consituée verra son oreille endommagée au bout de quelques minutes seulement – je mets des guillemets à “seulement” car, pour mémoire, le son dans les salles de concert et les discothèques peut atteindre 105dB en moyenne et 120dB en crête, normes imposées par une loi de voisinage et non de santé publique.

Bref.

(Sinon, pour un très bon plan Fnac en cette période de soldes, il suffit de lire le billet que j’ai publié juste avant celui-ci.)

MAJ du 2 juillet :

Sans surprise, mon message n’a pas été publié. Ils auraient tout de même pu prévoir un petit mail, pourquoi pas automatisé, afin d’indiquer le refus de mise en ligne. Avec, soyons fou, une petite explication à la clef.

En fait, le meilleur conseil a déjà été donné par deufray, le 24 juin :
“quand tu veux écouter la musique fort dans le métro, sans trop déranger tes voisins, et que tu n’a pas le casque adapté, et bien met toi un sot sur la tête !”

Ca ne s’invente pas !

Articles liés

Casque Ergo 1, Ergo 2, Ergo AMT

Une écoute confortable et sans danger ? C’est ce que promet la gamme de casques Ergo. Comme indiqué à l’arrière de la boîte, ce casque est prévu « pour le maximum de confort, ie une complète absence de fatigue d’écoute ». Si certains d’entre vous ont pu tester un modèle de casque Ergo, je serais très intéressé d’avoir quelques avis.

Réponses